UN SHOW SPE­CIAL POUR QUE­BEC

Avec un mur re­cord de 800 pieds de long, Ro­ger Wa­ters pro­met d'en mettre plein la vue aux 75 000 per­sonnes qui sont at­ten­dues sur les plaines d'abra­ham, le 21 juillet, pour un concert qui se­ra spec­ta­cu­laire et très émou­vant pour l'ex-pink Floyd et toute s

Le Journal de Quebec - Weekend - - LA UNE - Cé­dric Bélanger CE­DRIC.BE­LAN­GER@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

« Ce se­ra une grande cé­lé­bra­tion. Pas seule­ment pour mon band et moi, mais pour l’équipe au com­plet. Plu­sieurs membres de cette équipe ont pas­sé les deux der­nières an­nées avec moi et nous sommes comme une grande fa­mille. Il y au­ra beau­coup d’émo­tions lors de ce der­nier spec­tacle. À l’ex­té­rieur, avec le mur le plus large de la tour­née, je crois que ce se­ra très émou­vant. »

Ro­ger Wa­ters a fait ces com­men­taires au cours d’une gé­né­reuse en­tre­vue qu’il a ac­cor­dée au té­lé­phone, mar­di, à deux jour­na­listes de Qué­bec. Il était alors à Mon­tréal, à quelques heures de ra­vir pour une troi­sième fois de­puis 2010 les mil­liers de fans qui ont en­va­hi le Centre Bell.

« Vous au­rez quinze mi­nutes. S’il est de bonne hu­meur et que la conver­sa­tion l’in­té­resse, il pour­rait prendre plus de temps », nous avait-on pré­ve­nus.

Fi­na­le­ment, Ro­ger Wa­ters a dis­cu­té pen­dant trente-cinq mi­nutes, sans ja­mais uti­li­ser la langue de bois, de la tour­née The Wall, de sa car­rière solo, des es­poirs vains de ceux qui sou­haitent une réunion de Pink Floyd, de po­li­tique et quoi en­core. Du bon­bon. Quand il a rac­cro­ché, on l’at­ten­dait pour le test de son.

LE MUR DANS LES ARBRES

Au­pa­ra­vant, l’ar­tiste de 68 ans avait eu le temps de bien ex­pli­quer ce qui l’avait in­ci­té à ac­cep­ter l’offre de 3E, la so­cié­té soeur du Fes­ti­val d’été, de pro­lon­ger d’une se­maine la tour­née qui de­vait se ter­mi­ner à Phi­la­del­phie, le 14 juillet, pour se pro­duire à Qué­bec.

« C’était une ex­cel­lente offre. Ils m’ont envoyé des pho­tos du site et ça sem­blait spec­ta­cu­laire. J’ai alors te­nu une réunion avec mon équipe et nous avons dé­ter­mi­né com­ment nous pour­rions le faire et rendre le tout spécial. On a trou­vé, on a com­men­cé à des­si­ner des trucs et on s’est dit qu’on al­lait le faire. Que ce se­rait plai­sant. De toute fa­çon, j’ai tou­jours ai­mé Qué­bec. L’am­biance y est in­croyable et c’est une belle fa­çon de conclure la tour­née. »

Ro­ger Wa­ters a en­suite dé­taillé les plans de ce fa­meux mur de 800 pieds que son équipe élè­ve­ra sur les plaines d’Abra­ham et qui au­ra 300 pieds de plus que le mur le plus large de toute la tour­née.

« En re­gar­dant les pho­tos des Plaines, j’ai réa­li­sé que ça pour­rait être pos­sible que le mur soit on­du­lé de fa­çon naturelle et dis­pa­raisse dans les arbres, du cô­té droit de la scène. Du cô­té gauche, il y a des arbres très près du bâ­ti­ment mi­li­taire qui se trouve là et le mur peut aus­si y dis­pa­raître. Les ma­quettes sont sen­sa­tion­nelles », s’en­flamme-t-il.

LES POU­VOIRS AU PI­LO­RI

Pré­sen­té à plus de 180 re­prises de­puis le pre­mier concert de la tour­née à To­ron­to, en sep­tembre 2010, The Wall de­meure un spec­tacle au goût du jour d’un point de vue po­li­tique, même si l’al­bum dont il est is­su date de 1979.

Sur scène et par le biais de pro­jec­tions vi­déo, Wa­ters s’en prend aux po­li­ti­ciens et aux mul­ti­na­tio­nales. À Mon­tréal, il a dé­cla­ré à la foule que « nous don­nons trop de pou­voirs à nos gou­ver­ne­ments et spé­cia­le­ment à la po­lice ».

Croit-il pou­voir faire une dif­fé­rence avec The Wall?

« J’ob­serve le pu­blic et je vois qu’il y a main­te­nant, com­pa­ré à il y a une di­zaine d’an­nées, un sen­ti­ment plus gé­né­ral qu’il y a quelque chose qui ne marche pas avec les sys­tèmes sous les­quels nous fonc­tion­nons en tant qu’êtres hu­mains. Je suis pas mal cer­tain que The Wall a pu avoir un cer­tain ef­fet sur les gens. Quand on fait le spec­tacle, il y a un sen­ti­ment de com­mu­nau­té dans les en­droits où nous nous pro­dui­sons. »

22 ANS APRÈS BER­LIN

Le spec­tacle des plaines d’Abra­ham au­ra lieu 22 ans, jour après jour, après l’his­to­rique concert de Ber­lin, en 1990, quand Wa­ters avait joué sur le Pots­da­mer Platz, un an après la chute du mur de Ber­lin. Cyn­di Lau­per, Van Mor­ri­son, Bryan Adams et Scor­pions y avaient pris part.

« C’était fris­son­nant parce que c’était ter­ri­fiant. Tout mettre en place avait été une tâche mo­nu­men­tale », se rap­pelle le mu­si­cien, qui avait dû sor­tir de l’ar­gent de sa propre poche parce que l’évé­ne­ment avait été dé­fi­ci­taire.

« Éven­tuel­le­ment, nous avons ven­du as­sez de DVD et d’al­bums pour ren­trer dans notre ar­gent. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.