LA PRO­CHAINE ICÔNE GAIE?

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger CEDRIC. BELANGER@ QUE­BE­COR­ME­DIA. COM

Un ful­gu­rant suc­cès d’es­time et po­pu­laire, un look an­dro­gyne rap­pe­lant le Bo­wie époque Zig­gy Star­dust, un nom de scène trou­vé en fré­quen­tant des drag queens et un son élec­tro-pop ul­tra ten­dance: la Fran­çaise Hé­loïse Lé­tis­sier, alias Christine and The Queens, a-t-elle tous les ou­tils pour de­ve­nir la pro­chaine icône gaie?

Au bout du fil, on sent la jeune ar­tiste désar­çon­née et amu­sée qu’on lui pose la ques­tion. C’est «flat­teur», certes, mais il n’est pas ques­tion de sau­ter les étapes.«Si je suis en­core dans le coup dans dix ans, on en re­par­le­ra», ba­lance Christine, avec la sa­gesse de l’an­gois­sée qui som­meille en elle.

Il reste que plu­sieurs de ses idoles, et pas les moindres, ont sta­tut de culte dans la com­mu­nau­té gaie. Elle cite Klaus No­mi -« Vous con­nais­sez?» , de­mande-t-elle -, Da­vid Bo­wie bien sûr, elle dit ado­rer Fred­die Mer­cu­ry et consi­dère que Mi­chael Jack­son est une icône gaie. Ou «queer», comme elle aime le dire.

UNE AN­NÉE PHY­SIQUE

Chose cer­taine, si les neuf der­niers mois sont ga­rants de l’ave­nir, icône elle de­vien­dra. Lan­cé en juin der­nier, son al­bum

Chaleur hu­maine a eu l’ef­fet d’une pe­tite bombe ra­fraî­chis­sante dans le mi­lieu de la pop. Ar­tiste mul­ti­dis­ci­pli­naire, Christine s’est fait re­mar­quer au­tant pour les mé­lo­dies ac­cro­cheuses de ses chan­sons que pour ses clips lé­chés, où elle fait éta­lage de ses ta­lents de dan­seuse.

«J’ai l’im­pres­sion d’avoir vé­cu cinq an­nées en une seule. Il s’est pas­sé beau­coup de choses. Ce fut une an­née très phy­sique. Je suis de­ve­nue une ath­lète. Comme si tous mes muscles étaient constam­ment sol­li­ci­tés», dit la chan­teuse de 26 ans, qui se dit à la fois émue et ef­frayée de l’ac­cueil en­thou­siaste qui lui a été ré­ser­vé.

«Si ça fait peur? Oui, sur­tout que je suis quel­qu’un de très an­gois­sée. Je le dis sou­vent, mais je me mé­fie de l’ef­fet buzz du mo­ment. J’ai­me­rais avoir l’oc­ca­sion de sor­tir plu­sieurs autres al­bums.»

LA PEUR DE L’AVION

On dit de Christine and The Queens qu’elle est une bête de scène. Le Qué­bec pour­ra en ju­ger pour la pre­mière fois lors de sa vi­site éclair à Mon­tréal en lu­mière, la se­maine pro­chaine. Pour Christine, il s’agi­ra vrai­ment d’une toute pre­mière fois chez nous. Af­fo­lée à l’idée de prendre l’avion, elle n’a en­core ja­mais tra­ver­sé l’At­lan­tique même si elle af­firme être at­ti­rée de longue date par l’Amé­rique.

«J’ai as­sez hâte de voir le Qué­bec et com­ment les gens vont m’ac­cueillir. Sur­tout que la salle se rem­plit, me dit-on», in­dique-t-elle.

À Mon­tréal, elle es­père avoir l’oc­ca­sion de croi­ser son ami Pierre La­pointe. Sû­re­ment un de ses plus grands fans au Qué­bec, ce der­nier ne rate pas une oc­ca­sion de van­ter les mé­rites de Christine and The Queens.

«Il fait un tra­vail de “P.R.” pour moi», s’amuse l’ar­tiste avant de se lan­cer dans un tout aus­si gé­né­reux concert d’éloges en­vers son pote du Qué­bec. «Ce se­rait su­per si on pou­vait faire quelque chose en­semble un jour. On en a par­lé», glisse celle qui sou­haite aus­si me­su­rer la tem­pé­ra­ture de l’eau du cô­té des États-Unis.

«Ça me tra­vaille un peu. Il y a d’ailleurs une sor­tie aux États-Unis qui est en cours de pré­pa­ra­tion. Mais je ne sais pas du tout à quoi m’at­tendre et si les gens se­ront ré­cep­tifs.»

Christine and The Queens, en concert le 19 fé­vrier, au Mé­tro­po­lis de Mon­tréal.

Après avoir fait cha­vi­rer le coeur des Fran­çais, la chan­teuse va se pro­duire à Mon­tréal pour la pre­mière fois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.