Chair de poule ga­ran­tie en li­sant L’épou­van­teur

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ma­rie-France Bornais Le Jour­nal de Qué­bec

L’écri­vain bri­tan­nique Jo­seph De­la­ney, au­teur de l’in­croyable sé­rie jeu­nesse L’épou­van­teur, tra­duite en plu­sieurs langues et adap­tée au ci­né­ma sous le titre Le sep­tième fils, a ren­con­tré ses fans qué­bé­cois pour la pre­mière fois la se­maine der­nière. Ar­ri­vé dans la tem­pête, il était heu­reux de dis­cu­ter de l’uni­vers de L’épou­van­teur et du film.

Cette sé­rie comp­tant bien­tôt 11 titres en fran­çais ra­conte les in­croyables aven­tures de Thomas Ward, sep­tième fils d’un sep­tième fils. L’épou­van­teur, John Gre­go­ry, re­con­naît en lui toutes les qua­li­tés pour en faire son ap­pren­ti. Thomas Ward, à 13 ans, de­vra ap­prendre à maî­tri­ser sa peur pour af­fron­ter les forces de l’ombre, chas­ser les spectres et les go­be­lins, em­pê­cher les sor­cières de nuire. Un sale bou­lot dont bien peu veulent s’ac­quit­ter dans les col­lines du comté.

À peine Thomas Ward a-t-il com­men­cé son ap­pren­tis­sage qu’il li­bère par ac­ci­dent Mère Mal­kin, la plus ter­ri­fiante et dan­ge­reuse des sor­cières.

Jo­seph De­la­nay a ap­pré­cié les sé­quences d’ac­tion de l’adap­ta­tion de sa sé­rie, même s’il consi­dère que le film s’aven­ture par­fois loin de son uni­vers à lui. «Il faut voir le film à tra­vers les yeux de son pu­blic cible. Je pense que c’est un bon film et que les jeunes vont l’ap­pré­cier. C’est amu­sant, il y a de l’ac­tion et des ef­fets spé­ciaux, et c’est di­ver­tis­sant», com­mente-t-il.

Des per­son­nages étran­gers aux ro­mans ap­pa­raissent dans le film. «Il a fal­lu beau­coup de temps pour pro­duire le film, et plu­sieurs réa­li­sa­teurs ont été im­pli­qués. Je pense qu’ils ont vou­lu en faire un film in­ter­na­tio­nal, et c’est pour­quoi ils ont créé des «sup­por­teurs» pour Mère Mal­kin. Ils changent tous de forme. On peut se de­man­der ce qu’un dragon fait dans le film... c’est Mère Mal­kin qui change de forme», ob­serve-t-il. «Le film connaît beau­coup de suc­cès en Chine, en Rus­sie et en Inde, mais il de­meure très loin des livres.»

JU­LIANNE MOORE

Mère Mal­kin, dans le livre, ne se change pas du tout en dragon. C’est une créa­ture dé­goû­tante qui mange des rats. Jo­seph De­la- ney a été très éton­né d’ap­prendre que Ju­lianne Moore al­lait jouer ce rôle. «Ouf! Elle est bien trop jo­lie pour jouer Mère Mal­kin!»

Jo­seph De­la­nay s’est ren­du sur le pla­teau de tour­nage du film, à Van­cou­ver, en 2012. «J’ai ren­con­tré Jeff Bridges. Je lui avais dé­jà par­lé au té­lé­phone, mais j’ai pu le voir en ac­tion. Il ré­pé­tait la même scène en­core et en­core... Je pense que c’est un per­fec­tion­niste.»

SOR­CIÈRES ET DIABLES

Le ro­man­cier, qui fit car­rière comme pro­fes­seur d’an­glais avant de connaître un suc­cès in­ter­na­tio­nal comme écri­vain avec L’épou­van­teur, s’est beau­coup ins­pi­ré des pay­sages et des lé­gendes de sor­cières, de «bogus» et de diables de sa ré­gion — le Lan­ca­shire — pour écrire L’épou­van­teur. Il a pris des notes pen­dant 18 ans avant de se lan­cer dans l’écri­ture.

Son ta­lent pour dé­crire les aven­tures de Thomas Ward et les am­biances qu’il crée par l’écri­ture sont dif­fi­ciles à sur­pas­ser.

«Je suis plu­tôt mi­ni­ma­liste. Je ne tiens pas à faire de longues des­crip­tions; j’es­saie plu­tôt de re­te­nir ce qui est per­ti­nent et es­sen- tiel. D’une cer­taine ma­nière, le lec­teur fait une grande par­tie du tra­vail. L’ima­gi­na­tion forge les dé­tails.»

Est-ce qu’il croit aux fan­tômes? «Jus­qu’à un cer­tain point, oui. Je n’en ai ja­mais vu, mais je crois qu’il y a quelque chose. J’ai dé­jà sé­jour­né dans une au­berge ré­pu­tée han­tée. On a en­ten­du des bruits... mais le len­de­main ma­tin, on se dit que c’était sû­re­ment autre chose.» L’adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique des deux pre­miers tomes de la sé­rie L’épou

van­teur, Le sep­tième fils, est pré­sen­te­ment à l’af­fiche au ci­né­ma. Jeff Bridges joue le rôle de l’«Épou­van­teur», Ben Barnes, ce­lui de l’«Ap­pren­ti», et Ju­lianne Moore, ce­lui de Mère Mal­kin. Le tome 11 de la sé­rie, Le pacte de Sli­ter, se­ra bien­tôt en vente. Le livre Le sep­tième fils com­prend les deux pre­miers tomes de la sé­rie L’ap­pren­ti épou­van­teur et une nou­velle in­édite.

Jo­seph De­la­ney vit dans le Lan­ca­shire, au Royaume-Uni. Dans son vil­lage, un es­prit frap­peur est en­ter­ré sous l’es­ca­lier d’une mai­son, près de l’église.

Le sep­tième fils Édi­tions Bayard jeu­nesse 698 pages

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.