Entre le jeu et le jazz SA­RAH DAGENAISHAKIM

Sa­rah Da­ge­nais-Ha­kim, ar­tiste po­ly­va­lente qui ex­celle au­tant dans la mu­sique qu’à l’écran, était à la croi­sée des che­mins lors­qu’elle a su qu’elle ob­te­nait un pre­mier rôle dans la plus culte des sé­ries qué­bé­coises, Lance et compte. Elle avait tout un défi

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Sandra Godin SANDRA.GODIN@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Après avoir joué dans 30 vies, Toute la vé­ri­té et Trau­ma et fait des apparitions dans 19-2, Uni­té 9 et Les beaux ma­laises, l’ac­trice a dé­cro­ché un rôle d’en­ver­gure: elle ap­pa­raît dans cha­cun des 10 épi­sodes de la neu­vième sai­son, qui at­tire en­vi­ron un mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs chaque se­maine. Main­te­nant amou­reuse de Guy Lam­bert, Il­sa Tré­pa­nier est au coeur des re­bon­dis­se­ments.

Quand elle a au­di­tion­né, elle ne sa­vait pas que c’était pour re­prendre le rôle de la jour­na­liste ef­fron­tée du quo­ti­dien Le Ma­tin. Elle af­firme avoir au­di­tion­né en même temps que des ac­trices «beau­coup plus connues» qu’elle.

«C’est drôle parce qu’en 2012, j’ai joué la meilleure amie de Bian­ca Ger­vais dans 30 vies. On se connais­sait dé­jà. On s’en­tend qu’il y a tou­jours un stress ou une pres­sion sup­plé­men­taire quand on re­prend un rôle. D’abord, les gens se sont at­ta­chés au per­son­nage, à son éner­gie, puis à l’ac­trice. On s’en­tend que Bian­ca a un su­per­talent et est ai­mée du pu­blic. C’était un beau défi, mais stres­sant.»

«Je ne vou­lais sur­tout pas co­pier, mais je vou­lais quand même res­pec­ter ce qu’elle avait éta­bli.»

REMISE EN QUES­TION

Née à Mon­tréal d’une mère qué­bé­coise et d’un père ma­ro­cain, Sa­rah Da­ge­nais-Ha­kim a tou­jours vou­lu être co­mé­dienne. «J’étais pe­tite et je mon­tais des pièces de théâtre dans la ruelle avec mes voi­sins et je fai­sais la mise en scène, a-t-elle ra­con­té. Mais je croyais que c’était in­ac­ces­sible.»

Lors­qu’elle a dé­cro­ché le rôle, Sa­rah Da­ge­nais-Ha­kim était en pleine remise en ques­tion. La pas­sion est tou­jours au ren­dez-vous, «mais c’est un mé­tier dif­fi­cile», a-t-elle confié.

«Et, quand j’ai dé­cro­ché ce rôle-là, je me suis dit: “OK, il faut conti­nuer.” Je crois aux signes de la vie. Je sa­vais que j’al­lais avoir la chance de jouer avec des co­mé­diens d’une ex­pé­rience in­ouïe, comme De­nis Bou­chard et Yvan Pon­ton, que j’ad­mire de­puis tou­jours. C’était vrai­ment un beau ca­deau.»

EN AVANT LA MU­SIQUE!

Ar­tiste po­ly­va­lente, Sa­rah Da­ge­nais-Ha­kim est éga­le­ment chan­teuse et cumule les contrats de­puis plu­sieurs an­nées. En plus d’avoir étu­dié le théâtre, elle a éga­le­ment étu­dié le jazz à l’Uni­ver­si­té Con­cor­dia. «La mu­sique a aus­si tou­jours été présente dans ma vie», sou­ligne-t-elle.

Elle a te­nu un rôle en 2010 dans la co­mé­die mu­si­cale Je m’voyais dé­jà, une co­mé­die mu­si­cale ba­sée sur l’oeuvre de Charles Az­na­vour, en plus d’avoir col­la­bo­ré avec la troupe de cirque Les 7 doigts de la main. Sa re­prise de la chan­son La plus belle pour al­ler dan­ser s’est his­sée au som­met des pal­ma­rès ra­dio­pho­niques.

Celle qui chante donc de­puis long­temps dans les pro­jets des autres se lance fi­na­le­ment dans son propre pro­jet, avec son propre groupe et des mu­si­ciens ex­cep­tion­nels, dont le saxo­pho­niste Da­ny Roy (Ga­rou, Cé­line Dion, Jean-Jacques Gold­man, Georges Har­ris­son).

Son nou­veau site web se­ra en ligne le 16 mars, où vous pour­rez dé­cou­vrir sa voix chaude et feu­trée et son uni­vers de blues jazz.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.