LES PA­RENTS

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

Ma­rie-Thé­rès For­tin et Marc Messier campent Mo­nique et Pierre, les pa­rents de Ka­rine et Sté­pha­nie. Pro­prié­taires d’un bun­ga­low à La­val, ils hé­bergent Ka­rine et Pa­trick dans leur sous-sol.

Com­ment dé­cri­riez-vous le ton de Boo­me­rang?

MA­RIE-THÈ­RESE FOR­TIN > C’est une co­mé­die. C’est très vi­vant, mais aus­si très, très, très vrai. C’est ce que vou­lait le réa­li­sa­teur, Charles-Oli­vier Mi­chaud. Il vou­lait voir une fa­mille prise avec une vé­ri­table pro­blé­ma­tique.

MARC MESSIER > C’est un clash de gé­né­ra­tions au sein d’une même fa­mille. Ça crée des scènes très in­té­res­santes.

Li­vrer les textes d’Isa­belle Lan­glois, pour un acteur, c’est com­ment?

MA­RIE-THÉ­RÈSE FOR­TIN > Je rê­vais de jouer du Isa­belle Lan­glois. Elle écrit des trucs très mor­dants. C’est une fine ob­ser­va­trice. Son écri­ture est tou­jours rem­plie de drô­le­ries. C’est tou­jours pun­ché.

MARC MESSIER > Ce n’est pas des phrases toutes faites. Sa fa­çon d’écrire est très mo­derne. Ses per­son­nages fé­mi­nins sont très dif­fé­rents des per­son­nages fé­mi­nins qu’on est ha­bi­tué de voir ailleurs. Ce n’est pas du tout cli­ché. Je suis très content de jouer ses textes, parce que j’ai beau­coup ai­mé Ru­meurs et

Mau­vais Kar­ma. J’aime la co­mé­die et se­lon moi, c’est une des meilleures dans le do­maine.

Com­ment dé­cri­vez-vous vos per­son­nages?

MA­RIE-THÉ­RÈS FOR­TIN > Mo­nique tra­vaille dans le do­maine des as­su­rances. Elle tra­vaille pour son gendre (Émile Proulx-Clou­tier), mais on sent qu’elle en mène large dans la com­pa­gnie. C’est une femme ex­trê­me­ment or­ga­ni­sée. C’est

une control freak.

MARC MESSIER > Pierre est nou­vel­le­ment re­trai­té. C’est un mon­sieur as­sez straight… un peu beige, même. Il vit à La­val avec sa femme. Leur des­tin est scel­lé. Ils veulent avoir la paix, mais l’ar­ri­vée de Ka­rine et Pa­trick per­turbe to­ta­le­ment leurs plans.

MA­RIE-THÉ­RÈSE FOR­TIN > Ils nous tapent sur les nerfs, fi­na­le­ment!

Quel genre de par­te­naires de jeu sont Ca­the­rine-Anne Tou­pin et An­toine Ber­trand?

MA­RIE-THÉ­RÈSE FOR­TIN > Ils portent la ge­nèse du pro­jet de­puis long­temps. C’est très agréable de tra­vailler avec eux. C’est deux ac­teurs ex­tra­or­di­naires.

MARC MESSIER > Ils ont une sy­ner­gie. Ils sont très ta­len­tueux et très créa­tifs.

MA­RIE-THÉ­RÈSE FOR­TIN > Avec Char­lesO­li­vier Mi­chaud, ils ont les mêmes ré­fé­rences té­lé­vi­suelles. Ça res­sort dans les notes qu’ils se donnent. Nous deux, on est plus vieux. On est d’une autre gé­né­ra­tion. On n’a pas les mêmes ré­fé­rences qu’eux. Des fois, on sug­gère Berg­man, mais ça passe moins bien!

Ma­rie-Thé­rès For­tin et Marc Messier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.