RA­PIDES ET DAN­GE­REUX

RE­TOUR SUR LA FRAN­CHISE

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

1Au tour­nant du mil­lé­naire, le réa­li­sa­teur Rob Co­hen (connu pour son Dra­co: La lé­gende du der­nier dra­gon, sor­ti en 2006) tombe sur un ar­ticle du ma­ga­zine Vibe consa­cré aux courses de voi­tures illé­gales dans les rues de Los An­geles. Il se dit que ce­la pour­rait faire un bon su­jet de film grand pu­blic. S’ins­pi­rant gran­de­ment d’Ex­trême li­mite (1991), film de Ka­thryn Bi­ge­low avec Kea­nu Reeves et Pa­trick Swayze, le réa­li­sa­teur em­bauche Ga­ry Scott Thomp­son, Erik Berg­quist et Da­vid Ayer ( Jour de for­ma­tion) pour écrire le scé­na­rio. «Ce que nous fai­sons avec Ra­pides et dan­ge­reux est, dans un sens, de prendre un wes­tern et de le re­créer dans un en­vi­ron­ne­ment ur­bain contem­po­rain. Notre film in­clut les thèmes les plus im­por­tants des wes­terns clas­siques: la loyau­té, la tra­hi­son, la li­ber­té. Mais, au lieu de che­vaux, nous avons des che­vaux-va­peur!» di­ra-t-il au mo­ment de la sor­tie du film en 2001.

2Même si la pro­duc­tion pense à Mark Wahl­berg, Ch­ris­tian Bale et Emi­nem, c’est fi­na­le­ment Paul Wal­ker qui est choi­si pour in­car­ner le flic Brian O'Con­nor qui, à la fin de Ra­pides et dan­ge­reux, per­dra son badge. Quant à Vin Die­sel, il est im­mé­dia­te­ment re­cru­té pour le per­son­nage de Dom, ses pres­ta­tions dans Le clan des millionnaires et Alerte noire, tous deux sor­tis en 2000, ayant im­pres­sion­né la pro­duc­tion. Le rôle de Mia, la soeur de Dom, est ori­gi­nel­le­ment écrit pour Eli­za Du­sh­ku (qui de­vien­dra l’une des ac­trices pré­fé­rées de Joss Whe­don), qui le re­fuse. Les jeunes ac­trices se pressent au por­tillon pour le rôle, Sa­rah Mi­chelle Gel­lar, Na­ta­lie Portman, Kirs­ten Dunst et même Jes­si­ca Biel passent des au­di­tions. C’est fi­na­le­ment Jor­da­na Brews­ter, une re­la­tive in­con­nue, qui l’ob- tient. Le hic? Elle n’a pas son per­mis de conduire. La New-Yor­kaise fi­nit par le pas­ser haut la main, tout en s’en­traî­nant pour être ca­pable d’ef­fec­tuer cer­taines des cas­cades!

3Plus de 1500 voi­tures ont été uti­li­sées pour les scènes des «Race Wars» et plus de 15 000 ef­fets so­nores com­posent la pre­mière scène de course de voi­tures de Ra­pides et dan­ge­reux. Ni Rob Co­hen (il est rem­pla­cé par John Sin­gle­ton) ni Vin Die­sel ne re­viennent pour Ra­pides et dan­ge­reux 2 en 2003. C’est que les deux hommes sont pris par le tour­nage de xXx! Par contre, c’est dans le deuxième vo­let que Ty­rese Gib­son fait son ap­pa­ri­tion en Ro­man Pearce. Quant à Ch­ris Bridges, sur­nom­mé «Lu­da­cris», il ob­tient le rôle de Tej Par­ker après le dé­sis­te­ment de Ja Rule! Par ailleurs, sa­chez que c’est dans ce long-mé­trage que Paul Wal­ker conduit sa propre voi­ture.

4Dans moins de deux se­maines, Do­mi­nic To­ret­to (Vin Die­sel) et toute sa gang re­pren­dront du ser­vice dans Dan­ge­reux 7, l’un des films les plus at­ten­dus de l’an­née. Mar­qué par le dé­cès sou­dain et tra­gique de Paul Wal­ker en 2013, le long-mé­trage pro­met d’être un hom­mage tou­chant à l’acteur tant ai­mé du pu­blic et de l’équipe. C’est donc l’oc­ca­sion d’ef­fec­tuer une ré­tros­pec­tive de cette sa­ga culte, émo­tions in­cluses. Pour fil­mer les scènes de Ra­pides et dan­ge­reux 2, la pro­duc­tion uti­lise un sys­tème in­ven­té et dé­ve­lop­pé pour le long-mé­trage pré­cé­dent, ap­pe­lé un «Mick Ro­gers» (ou Mick-Ray), c'est-à-dire que les voi­tures sont pla­cées sur l’ar­ma­ture d’un ca­mion, ce qui per­met de conduire le ca­mion aus­si vite que l’exigent les scènes d’ac­tion. Jus­tin Lin est em­bau­ché pour réa­li­ser Ra­pides et dan­ge­reux: To­kyo Drift (on le re­trou­ve­ra pour les trois longs-mé­trages sui­vants), dans le­quel plus de 100 voi­tures sont dé­truites. L’in­trigue de Dan­ge­reux 7 se dé­roule d’ailleurs après les évé­ne­ments dé­crits dans le troi­sième film.

5La cascade pré­fé­rée de Jor­da­na Brews­ter? «C’était dans Ra­pides et dan­ge­reux 5. Je me sou­viens d’être ar­ri­vée un ma­tin sur le pla­teau à Por­to Ri­co et d’avoir trou­vé un har­nais dans ma rou­lotte. C’est que je de­vais sau­ter du toit d’une mai­son!»

6Deux courts-mé­trages ont été tour­nés. Le pre­mier, Tur­bo-Char­ged Pre­lude (sor­ti en 2003 dans l’édi­tion DVD de Ra­pides et dan­ge­reux 2), réa­li­sé par Phi­lip At­well, met en scène Paul Wal­ker et Min­ka Kel­ly dans des évé­ne­ments se dé­rou­lant entre le pre­mier et le deuxième long-mé­trage. Le deuxième, Los Ban­do­le­ros, met­tant en ve­dette Vin Die­sel et Mi­chelle Ro­dri­guez, a été écrit, réa­li­sé et pro­duit par l’acteur.

7«Chaque voi­ture conduite par Dom To­ret­to le re­pré­sente. Mais ma pré­fé­rée de toutes est sans conteste la Dodge Black Char­ger. Dans la sa­ga, c’est le vé­hi­cule qui a ap­par­te­nu au père de Dom, c’est donc une voi­ture char­gée d’émo­tion», a confié Vin Die­sel.

Au gé­né­rique de Ra­pides et dan­ge­reux 2 fi­gure une jeune ac­trice qui tente de per­cer. Il s’agit d’Eva Mendes, qui in­carne Mo­ni­ca Fuentes!

Tous les ac­teurs de Ra­pides

et dan­ge­reux en 2001

Jor­da­na Brews­ter

dans Ra­pides et dan­ge­reux en 2001

PHO­TOS COUR­TOI­SIE

Les stu­dios Uni­ver­sal ont de­man­dé à Vin Die­sel de faire une ap­pa­ri­tion dans Ra­pides et dan­ge­reux: To­kyo Drift afin de gon­fler les re­ve­nus du film au box-of­fice. L’acteur et pro­duc­teur a ac­cep­té, à la condi­tion que les stu­dios lui cèdent les droits de Rid­dick afin qu’il puisse ex­ploi­ter la fran­chise.

Vin Die­sel et Mi­chelle Ro­dri­guez dans Los Ban­do­le­ros, dont l’ac­tion se dé­roule entre les troi­sième et qua­trième films de la fran­chise.

Jor­da­na Brews­ter et Paul Wal­ker dans Ra­pides et dan­ge­reux 5. Le gou­ver­ne­ment de Por­to Ri­co a of­fert des in­ci­ta­tifs fis­caux à la pro­duc­tion afin que le film soit tour­né dans l’île et non au Bré­sil, où se dé­roule l’in­trigue.

L’ico­nique Black Char­ger de Dom To­ret­to dans Ra­pides et

dan­ge­reux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.