HUIT COACHS, HUIT MO­MENTS MA­GIQUES

Avec Ariane Mof­fatt, Éric La­pointe, Pierre La­pointe et Marc Du­pré of­fi­ciel­le­ment en selle, c’est re­par­ti pour la nou­velle sai­son de La Voix.

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Marc-An­dré Le­mieux Le Jour­nal de Montréal

Pour sou­li­gner la re­prise des ac­ti­vi­tés du po­pu­laire concours de chant pour une qua­trième sai­son, nous avons de­man­dé à Stéphane Laporte, pro­duc­teur as­so­cié du ren­dez-vous, de par­ta­ger avec les lec­teurs du Jour­nal les mo­ments qui, se­lon lui, ont mar­qué le pas­sage de chaque coach dans les fau­teuils rouges.

ARIANE MOF­FATT

L’au­di­tion à l’aveugle d’Étienne Cou­si­neau (20 jan­vier 2013)

Bien en­ten­du, on pour­rait men­tion­ner la fois où elle a ap­puyé sur son bou­ton avec son ta­lon. Mais Stéphane Laporte pré­fère pen­ser au vi­sage de l’au­teu­re­com­po­si­trice-in­ter­prète quand elle a en­ten­du Étienne Cou­si­neau chan­ter un air d’opé­ra du­rant la toute pre­mière émis­sion du concours, en jan­vier 2013. «Les coachs pen­saient qu’il s’agis­sait d’une chan­teuse», rap­pelle Stéphane Laporte. Quand Ariane s’est re­tour­née et qu’elle a dé­cou­vert Étienne Cou­si­neau, elle a été se­couée. Vi­si­ble­ment émue, elle est al­lée étreindre le can­di­dat aus­si­tôt son nu­mé­ro ter­mi­né.

JEAN-PIERRE FERLAND

L’au­di­tion à l’aveugle de Jean-Sé­bas­tien La­voie (27 jan­vier 2013)

La Voix n’était peut-être pas faite pour Jean-Pierre Ferland, mais son pas­sage n’est cer­tai­ne­ment pas pas­sé in­aper­çu. Stéphane Laporte garde un ex­cellent sou­ve­nir de l’au­di­tion à l’aveugle de Jean-Sé­bas­tien La­voie, l’an­cien cho­riste de Ferland, qui avait in­ter­pré­té An­gels de Rob­bie Williams pour convaincre les coachs de re­te­nir ses ser­vices. Son pa­ri avait fonc­tion­né puisque Marie-Mai et Jean-Pierre Ferland s’étaient re­tour­nés. Ce der­nier s’était alors lan­cé dans une ti­rade en­flam­mée pour char­mer le par­ti­ci­pant. «On s’est tou­jours re­trou­vés toi der­rière moi, avait dé­cla­ré le vé­té­ran. Pour la pre­mière fois de notre vie, tu vas te re­trou­ver de­vant moi.» Sans sur­prise, La­voie avait en­suite choi­si Ferland.

MARIE-MAI

Les dé­li­bé­ra­tions avec Fred St-Gelais (10 mars 2013)

Ins­ti­ga­trice du fa­meux «Pow», une ex­pres­sion qui per­dure en­core au­jourd’hui, Marie-Mai est pas­sée par toute la gamme des émo­tions du­rant son unique sai­son en poste. Stéphane Laporte men­tionne ses dé­li­bé­ra­tions épiques avec son conjoint (et men­tor) Fred St-Gelais lors des duels. «Elle était tel­le­ment en­ga­gée en­vers ses ar­tistes que de­voir en éli­mi­ner un la fai­sait souf­frir réel­le­ment», in­dique le pro­duc­teur as­so­cié. Son échange mus­clé avec Fred St-Gelais après le Chant de ba­taille de Jacynthe et Léa res­te­ra dans les an­nales de l’émis­sion.

MARC DU­PRÉ

La vic­toire de Ke­vin Ba­zi­net (12 avril 2015)

Pour Stéphane Laporte, la vic­toire de Ke­vin Ba­zi­net ar­rive au som­met du pal­ma­rès des mo­ments clés de Marc Du­pré à La Voix. Le jeune chan­teur avait triom­phé après avoir in­ter­pré­té

Jus­qu’où tu m’aimes, une bal­lade que son coach avait com­po­sée avec Alex Nevs­ky. «Enfin, après trois sai­sons, Marc rem­por­tait les grands hon­neurs, dé­clare Laporte. Son sou­rire de sa­tis­fac­tion était beau à voir.»

LOUIS-JEAN COR­MIER

Sa pros­ter­na­tion de­vant Valérie Daure (19 jan­vier 2014)

Pré­sen­tée en ou­ver­ture de sai­son, la re­lec­ture de Fee­ling Good de Valérie Daure a ren­ver­sé les quatre coachs en jan­vier 2014. Pour convaincre la can­di­date de choi­sir son équipe, ce­lui qui s’est fait connaître au sein du groupe Kark­wa a sor­ti le grand jeu, se pros­ter­nant même de­vant elle sous le re­gard ahu­ri d’Éric La­pointe, Marc Du­pré et Isabelle Bou­lay, qui ve­naient de com­prendre qu’il se­rait un ad­ver­saire re­dou­table. «Et quand Ré­mi Chas­sé a don­né un choc élec­trique à tout le Qué­bec avec sa re­prise de Led Zep­pe­lin, c’est en­core Louis-Jean qui a ra­flé la mise», rap­pelle Stéphane Laporte.

ÉRIC LA­POINTE

Sa de­mande à Sylvie Des­gro­seilliers (18 jan­vier 2015)

Éric La­pointe fait sou­vent sou­rire les té­lé­spec­ta­teurs avec ses en­vo­lées mé­ta­pho­riques, mais après avoir en­ten­du Sylvie Des­gro­seilliers chan­ter Ama

zing Grace a cap­pel­la plus tôt cette an­née, le ro­ckeur n’avait tout sim­ple­ment plus de mots. Vou­lant à tout prix re­cru­ter la chan­teuse d’ex­pé­rience, La­pointe s’est avan­cé vers elle, s’est age­nouillé, puis lui a of­fert sa bague. De­vant ce coup d’éclat, la can­di­date n’a pu ré­sis­ter. «C’était du grand Éric», ré­sume Stéphane Laporte.

ISABELLE BOU­LAY

L’au­di­tion à l’aveugle de Yoan (26 jan­vier 2014)

Isabelle Bou­lay n’a ja­mais hé­si­té à jouer les sé­duc­trices pour convaincre les can­di­dats de joindre son équipe, mais quand Yoan est ap­pa­ru sur scène, la chan­teuse a par­lé avec son coeur, sor­tant tous les ar­gu­ments mas­sue qui al­laient faire la dif­fé­rence. «J’ai chan­té avec Ken­ny Ro­gers, Dol­ly Par­ton… J’ai gran­di avec la mu­sique coun­try…» Stéphane Laporte se rap­pelle la ra­pi­di­té avec la­quelle elle avait ap­puyé sur son bou­ton après avoir en­ten­du la voix du jeune homme de 18 ans. «Elle ve­nait de re­con­naître LA voix de 2014», se sou­vient-il.

PIERRE LA­POINTE

Le duel de Mathieu Ho­lu­bows­ki et Ka­rine Ste-Marie (1er mars 2015)

Pierre La­pointe et Phi­lippe B ont pro­ba­ble­ment concoc­té le duel le plus mé­mo­rable des trois pre­mières sai­sons du concours: ce­lui entre Ka­rine Ste-Marie et Mathieu Ho­lu­bows­ki sur

Al­ways on My Mind, un clas­sique re­vi­si­té d’El­vis Pres­ley. «C’était un duo à don­ner des fris­sons, dé­clare Stéphane Laporte. C’était un grand mo­ment de té­lé­vi­sion.»

Stéphane Laporte

Ke­vin Ba­zi­net

Jean-Sé­bas­tien La­voie

Étienne Cou­si­neau

Yoan

Fred St-Gelais

Ka­rine Ste-Marie

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.