Sou­viens-toi

Le nou­veau film d’Atom Egoyan est as­su­ré de di­vi­ser les ci­né­philes qui, au choix, ver­ront cette his­toire comme une pa­ra­bole ou choi­si­ront de n’en re­te­nir que les in­co­hé­rences.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie Agence QMI

Et c’est la force de la re­mar­quable pres­ta­tion de Ch­ris­to­pher Plum­mer qui m’a fait pré­fé­rer la pre­mière op­tion.

Zev Guttman (Ch­ris­to­pher Plum­mer) ré­side dans un hos­pice confor­table. Res­ca­pé d’Au­sch­witz – le nu­mé­ro ta­toué à son avant-bras ne laisse au­cun doute sur son pas­sage dans le camp d’ex­ter­mi­na­tion –, il vient de perdre sa femme, ma­lade d’un can­cer. Et comme il est at­teint de dé­mence, ses sou­ve­nirs lui re­viennent en poin­tillés.

Pro­fi­tant de l’un des mo­ments de lu­ci­di­té de Zev, son ami Max (Mar­tin Lan­dau), autre sur­vi­vant du camp, lui rap­pelle leur ar­ran­ge­ment. Puisque Zev est veuf, il peut dé­sor­mais tra­quer Ru­dy Kur­lan­der, le na­zi qui les a tour­men­tés et qui a tué les fa­milles des deux hommes. Con­fi­né dans un fau­teuil rou­lant, Max a pas­sé des an­nées à lo­ca­li­ser le tor­tion­naire et il ap­par­tient dé­sor­mais à Zev de le tuer. Il y a quatre Ru­dy Kur­lan­der vi­vant en Amé­rique du Nord. Zev s’échappe donc de la mai­son de re­traite pour al­ler rendre vi­site à cha­cun d’entre eux.

BRIBES DE SOU­VE­NIRS

On ne peut qu’ad­mi­rer ce vieillard frêle, ma­lade, à la dé­marche hé­si­tante, alors qu’ar­mé de la lettre de Max lui rap­pe­lant sa mis­sion, il par­court les ÉtatsU­nis et le Ca­na­da à la re­cherche d’un homme dont sa mé­moire dé­faillante conserve le son de la voix.

Mal­gré sa dé­mence, Zev conserve des bribes de sou­ve­nirs d’Au­sch­witz, qui se ma­ni­festent sous forme de ré­flexes de peur en en­ten­dant un chien aboyer ou des bruits sou­dains. Sa ren­contre avec l’un des fils de Ru­dy Kur­lan­der (Dean Nor­ris de Brea­king Bad), un néo­na­zi qui col­lec­tionne les sou­ve­nirs du Troi­sième Reich, lui fait re­vivre la peur ab­jecte éprou­vée dans le camp.

QUES­TIONS ÉTHIQUES

Des ques­tions sur­viennent aux­quelles il est im­pos­sible de ré­pondre en quelques lignes. À par­tir de quel mo­ment un bour­reau a-t-il ex­pié son crime? Peut-on en­core ju­ger un vieillard à l’aune des crimes de sa jeu­nesse? Car ce qu’on de­mande à un cri­mi­nel est d’éprou­ver des re­mords. Le fait de vivre,

Dean Nor­ris in­carne un néo­na­zi qui col­lec­tionne les sou­ve­nirs du Troi­sième Reich.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.