NOE­MIE ET SA CHANCE EN OR

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS -

Noé­mie Lor­ze­ma s’est fait re­con­naître à plu­sieurs re­prises de­puis sa re­lec­ture de Lift Me Up de Ch­ris­ti­na Agui­le­ra aux au­di­tions à l’aveugle, en jan­vier. Ces mo­ments sur­prennent tou­jours la jeune femme de 18 ans, mais ja­mais au­tant que le jour où sa pro­fes­seure au cé­gep Ahunt­sic – où elle étu­die en tech­niques d’in­ter­ven­tion en dé­lin­quance – était aba­sour­die après avoir dé­cou­vert son iden­ti­té. «Elle me re­gar­dait d’un drôle d’air, puis elle m’a dit : “Tu res­sembles à cette fille qui chante à La Voix…” Quand je lui ai dit que cette fille, c’était moi, elle n’était plus là! Elle était sous le choc! J’ai trou­vé ça tel­le­ment drôle!»

Ar­ri­ver en fi­nale si­gni­fie beau­coup pour Noé­mie. En en­tre­vue, la res­sor­tis­sante du quar­tier Saint-Mi­chel à Mon­tréal af­firme s’être pré­sen­tée aux préau­di­tions «sur un coup de tête». Ce n’est qu’après quelques tours qu’elle a com­men­cé à réa­li­ser la chance qui s’of­frait à elle. «Au dé­part, me rendre en fi­nale n’était pas quelque chose que j’en­vi­sa­geais, mais plus les se­maines pas­saient, plus je voyais que c’était du sé­rieux», dit-elle.

UNE GUIDE

Dans cette aven­ture, Noé­mie dé­crit Ariane Mof­fatt comme son guide, mais aus­si comme son amie. «Elle m’a tra­cé le che­min. C’est elle qui m’a per­mis de pas­ser cha­cune des étapes. Elle m’a mon­tré ce que je de­vais faire. Quand ça n’al­lait pas bien, elle m’écou­tait. Elle m’a don­né de bons conseils. Elle a vrai­ment été une amie. Je n’ai ja­mais sen­ti que je par­lais à Ariane Mof­fatt, la chan­teuse ve­dette; j’ai tou­jours sen­ti que je par­lais à Ariane Mof­fatt, la per­sonne.»

ENTRE TLC ET BOW WOW

Avec ses re­lec­tures de I Want To Know

What Love Is (Fo­rei­gner), Si Dieu existe (Claude Du­bois) et Hel­lo (Adele), Noé­mie s’est bâ­ti une ré­pu­ta­tion de chan­teuse de

po­wer bal­lades de­puis le dé­but du concours, mais elle dit af­fec­tion­ner le R&B amé­ri­cain des an­nées 1990 et 2000. Par­mi ses ar­tistes pré­fé­rés, elle cite Bow Wow, Ma­ry J. Blige, TLC, Ma­rio et Oma­rion. «Je n’écoute pas ce que je chante!» lance-t-elle en riant.

Di­manche, Noé­mie sou­haite vivre un mo­ment aus­si ma­gique que ce­lui qu’elle a connu aux de­mi-fi­nales. «Je me sen­tais libre. J’ai chan­té avec mon coeur. J’ai don­né tout ce que j’avais en de­dans. J’étais sa­tis­faite. J’étais fière de moi. Et Ariane était aus­si fière de moi.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.