JUSTE ET SANS CLI­CHÉS

Avec un grand sou­ci d’au­then­ti­ci­té, la ci­néaste qué­bé­coise Chloé Le­riche s’aven­ture en terre au­toch­tone de belle fa­çon dans son pre­mier long mé­trage, Avant les rues.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec

Lan­cé à la Ber­li­nale en fé­vrier, ce drame tour­né presque en­tiè­re­ment en langue Ati­ka­mekw, dans la ré­serve de Ma­ta­wan, dans la ré­gion de La­nau­dière, avait été bien re­çu par la presse.

Et pour cause. Rare in­cur­sion de notre cinéma chez les Pre­mières Na­tions, Avant les rues tient fort bien la route grâce à sa mise en scène pré­cise et au jeu plus qu’ho­no­rable of­fert par ses ac­teurs au­toch­tones, tous des non pro­fes­sion­nels.

On y suit Shaw­nouk (Ryk­ko Bel­le­mare, éton­nant pour un dé­bu­tant), un ado­les­cent oi­sif et in­fluen­çable qui se laisse at­ti­rer dans un cam­brio­lage par un Blanc de pas­sage (Mar­tin Du­breuil). L’af­faire tourne au vi­naigre quand Shaw­nouk tue, d’un coup de feu ac­ci­den­tel, son par­te­naire de crime.

Sous le choc et vou­lant échap­per aux au­to­ri­tés, le jeune homme fuit dans les bois. Lors­qu’il re­vient fi­na­le­ment au vil­lage, son beau-père po­li­cier (Jacques Ne­wa­shish), le seul à sa­voir qu’il est le tueur, le force à se trou­ver du travail tout en le cou­vrant au­près de ses col­lègues. Pour apai­ser son âme, Shaw­nouk se tour­ne­ra plu­tôt vers des ri­tuels an­ces­traux.

RYTHME LENT

Chloé Le­riche, qui a écrit, réa­li­sé et mon­té Avant les rues, a ac­cou­ché d’un scé­na­rio qui semble dé­peindre avec jus­tesse la vie dans une ré­serve amé­rin­dienne, sans tom­ber dans les cli­chés. Même si on peut se ques­tion­ner sur le manque de vi­gueur de l’en­quête po­li­cière, lais­sée ra­pi­de­ment en plan.

Ber­cé par les chants tra­di­tion­nels du peuple ati­ka­mekw, le ré­cit se dé­ploie len­te­ment, un rythme qui se­ra re­bu­tant pour les ci­né­philes qui pré­fèrent les émo­tions fortes sur grand écran. Cette len­teur per­met ce­pen­dant à Le­riche, forte d’une riche ex­pé­rience dans le mi­lieu du court mé­trage, d’ex­ploi­ter ef­fi­ca­ce­ment la ri­chesse des dé­cors à sa dis­po­si­tion dans le vil­lage de Ma­ta­wan et dans la na­ture en­vi­ron­nante et de faire écho aux tour­ments in­té­rieurs de son per­son­nage prin­ci­pal.

Il res­te­ra à voir si d’autres ci­néastes em­boî­te­ront le pas et iront dé­ni­cher des his­toires à ra­con­ter chez les au­toch­tones. Avec Avant les rues, Chloé Le­riche leur trace une belle voie.

PHO­TO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.