L’AL­BUM QUI A LAN­CÉ LA CONQUÊTE PLA­NÉ­TAIRE D’AC/DC

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Yves Le­clerc Le Jour­nal de Qué­bec

Suc­cès lo­cal aux pays des ki­wis et des kan­gou­rous, c’est avec un mé­lange de leurs deux pre­miers al­bums, lan­cés en 1975, que la for­ma­tion aus­tra­lienne AC/DC a en­tre­pris sa conquête du monde. Ce disque, High Vol­tage, fête, le 30 avril, ses 40 ans.

Du rock simple, car­ré et des so­no­ri­tés de cor­ne­muse, le ton était don­né avec le simple It’s a Long Way to the Top ( If You Wan­na Rock ‘n’ Roll).

Un titre qui a grim­pé en neu­vième po­si­tion du pal­ma­rès aus­tra­lien et qui a été le plus grand suc­cès du groupe, jus­qu’au lan­ce­ment de la chan­son You Shook Me All Night

Long, en 1980, qui a at­teint la 8e po­si­tion. La route vers le som­met, con­trai­re­ment à ce qui est évo­qué dans cette pièce de cinq mi­nutes, n’a pas été si longue et ar­due pour la for­ma­tion consti­tuée, à cette époque, des frères An­gus et Mal­colm Young, du chan­teur Bon Scott, du bas­siste Mark Evans et du bat­teur Phil Rudd.

Un suc­cès qui al­lait de­ve­nir pla­né­taire, trois ans plus tard, avec l’al­bum High­way to Hell.

Avant d’en­tre­prendre cette conquête qui a me­né à des ventes to­ta­li­sant les 200 mil­lions de disques ven­dus en car­rière, AC/DC avait lan­cé deux al­bums en Aus­tra­lie et en Nou- velle-Zé­lande avec High Vol­tage et T.N.T. qui sont ap­pa­rus sur les ta­blettes des dis­quaires en l’es­pace de dix mois.

High Vol­tage a été lan­cé le 17 fé­vrier 1975 et T.N.T., qui a sui­vi le 1er dé­cembre 1975, a at­teint la deuxième place du pal­ma­rès aus­tra­lien.

PUNK

Le 30 avril 1976, l’éti­quette At­lan­tic Re­cords lan­çait à l’in­ter­na­tio­nal un disque ap­pe­lé High

Vol­tage, qui réunis­sait deux titres de leur pre­mier al­bum et sept pro­ve­nant de T.N.T. AC/DC est en­suite dé­bar­qué pour la pre­mière fois en Grande-Bre­tagne en pleine vague mon­tante du mou­ve­ment punk.

«On nous dé­cri­vait comme étant un groupe punk. Ce qui était to­ta­le­ment faux, mais on se re­trou­vait sou­vent dans des concerts avec ce genre de for- ma­tions. Le pu­blic, qui nous cra­chait au vi­sage, était sur­pris, lors­qu’on ré­pli­quait en leur cra­chant des­sus à notre tour. AC/DC a dé­bu­té sa car­rière comme un groupe rock ‘n’ roll est c’est ce que nous avons tou­jours été. On n’a ja­mais pré­ten­du être autre chose», a fait re­mar­quer l’in­cor­ri­gible éco­lier An­gus, dans une en­tre­vue ac­cor­dée au magazine Gui­tar World. La ver­sion in­ter­na­tio­nale de High Vol­tage, qui contient les chan­sons It’s a Long Way to the Top ( If You Wan­na Rock’n’Roll), The Jack et T.N.T. et la pièce-titre , a connu un suc­cès re­la­tif avec une 7e po­si­tion en France et une 146e aux États-Unis.

L’al­bum a été réa­li­sé par Har­ry Van­da et George Young, frère aî­né des fran­gins gui­ta­ristes et toutes les pièces que l’on re­trouve sur High Vol­tage ont été en­re­gis­trées au Al­bert Stu­dios en Aus­tra­lie.

COR­NE­MUSES

L’idée d’in­té­grer des so­no­ri­tés de cor­ne­muse dans la pièce It’s a Long Way to the

Top ( If You Wan­na Rock ‘n’ Roll), qui ouvre l’al­bum pro­vient de George Young.

Le réa­li­sa­teur avait en­ten­du dire que le chan­teur Bon Scott avait dé­jà fait par­tie d’un groupe uti­li­sant les cor­ne­muses.

Il s’est avé­ré que Bon Scott n’avait ja­mais joué de cet ins­tru­ment et qu’il était plu­tôt le bat­teur de cette for­ma­tion.

Il sa­vait, par contre, jouer de la flûte à bec et il a ap­pris à jouer de la cor­ne­muse lors de l’en­re­gis­tre­ment de l’al­bum T.N.T.

L’idée de la cor­ne­muse était d’ap­por­ter un cer­tain dy­na­misme à cette chan­son.

Toutes les chan­sons de High Vol­tage ont été écrites par les frères Young et les pa­roles sont de Bon Scott.

L’al­bum a connu un suc­cès cri­tique mi­ti­gé, lors de sa sor­tie, pour en­suite, avec les an­nées, at­teindre le trois mil­lions de co­pies ven­dues en sol amé­ri­cain. Des exem­plaires qui se sont ven­dus en grande quan­ti­té lorsque le groupe s’est mis à connaître du suc­cès quelques an­nées plus tard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.