Dans la boîte à sou­ve­nirs de

De 1987 à 2006, Pa­trick Bruel a sé­jour­né des di­zaines de fois au Qué­bec. Il a sou­le­vé les foules, s’est fait de fi­dèles amis, a égayé les pla­teaux de té­lé et les stu­dios de ra­dio. En en­tre­vue, la star ac­cepte de fouiller dans sa boîte à sou­ve­nirs du Québe

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Cé­dric Bé­lan­ger

LA PRE­MIÈRE GRANDE TOUR­NÉE

C’est en 1992 que la Bruel­ma­nia s’est ins­tal­lée à de­meure chez nous, quand le chan­teur s’est of­fert sa pre­mière tour­née d’im­por­tance, avec des ar­rêts au Fo­rum de Mon­tréal et au Co­li­sée de Qué­bec de même qu’à Sher­brooke, TroisRi­vières, Chi­cou­ti­mi et Ot­ta­wa. «C’était ex­tra­or­di­naire pour un ar­tiste fran­çais. À l’époque, je n’avais fait que le Spec­trum, un an avant, et je me trou­vais ca­ta­pul­té deux fois au Fo­rum.

C’était pas mal quand même pour cet al­bum, Cas­ser la voix, qui avait pris tel­le­ment de place. Évi­dem­ment, je me sou­viens de tout: d’Éric La­pointe en pre­mière par­tie, de Mar­jo qui était ve­nue chan­ter avec moi. Je me sou­viens de ce pu­blic qui était aus­si for­mi­dable que le pu­blic que j’avais en Eu­rope. C’était le dé­but d’une grande aven­ture. Au Co­li­sée aus­si, il y avait eu une grande cha­leur. Les gens étaient contents de me voir.»

DES DUOS QUÉ­BÉ­COIS

Pa­trick Bruel ne rate ja­mais une oc­ca­sion de par­ta­ger la scène avec un ar­tiste du Qué­bec. Avec lui, toutes les pro­po­si­tions de duo ob­tiennent une oreille at­ten­tive, ce qui l’a ame­né à chan­ter tant avec Jérôme Cou­ture et Alex Nevs­ky que Ma­rie-Mai, Char­lotte Car­din et Ariane Mof­fatt. «C’est en­ri­chis­sant, car on ap­prend beau­coup des autres. J’ai ren­con­tré il y a pas long­temps Pierre La­pointe, quand j’ai vu son spec­tacle à Pa­ris. Par sa forme d’écri­ture, sa ma­nière d’être sur scène, j’ai beau­coup ai­mé cet ar­tiste que je ne connais­sais pas bien. Je suis très sen­sible à ce qu’il fait. Après, il y a toutes ces ren­contres avec Cé­line, Na­ta­sha (St-Pier) et Ma­rie-Mai. J’ai beau­coup ai­mé chan­ter avec Ma­rie-Mai. Elle a du ta­lent et beau­coup de cha­risme.»

À LA RA­DIO AVEC «NORMANNE»

Ac­cor­der des en­tre­vues à l’oc­ca­sion de ses vi­sites au Qué­bec n’a ja­mais été une cor­vée pour Pa­trick Bruel. Bien au contraire. De la pro­mo, comme on dit, il peut en faire du ma­tin jus­qu’au soir. Et il garde des sou­ve­nirs dé­li­cieux. «J’ai des sou­ve­nirs ex­tra­or­di­naires de ces mo­ments où j’al­lais faire des mor­ning à la ra­dio, à CKOI, avec ce gars Nor­mand (pro­non­cé «Normanne» par Pa­trick) Bra­th­waite. Les trucs qu’on a faits en­semble, ça n’a pas de bon sens, comme vous dites chez vous.»

TOUR­NER AU QUÉ­BEC

Ce qui manque à la feuille de route qué­bé­coise de Pa­trick Bruel? Tour­ner dans un film au Qué­bec. «J’en rêve. Il était ques­tion d’un film avec Louise Archambault, qui a été re­tar­dé (l’adap­ta­tion du ro­man Les Terres Saintes, d’Aman­da Sthers, son ex-femme). J’es­père que ça pren­dra forme. Je suis le ci­né­ma qué­bé­cois de­puis tou­jours. Et là, il prend une di­men­sion incroyable.»

Pa­trick Bruel en com­pa­gnie de Ma­rie-Mai

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.