LA NOU­VELLE IDOLE DES JEUNES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Marc-An­dré Lemieux

La nou­velle chou­choute des ado­les­cents, c’est elle: Sa­rah-Jeanne La­brosse. Di­manche der­nier au Ga­la Ar­tis, la co­mé­dienne de 24 ans a rem­por­té le tro­phée d’Ar­tiste d’émis­sions jeu­nesse pour Le cha­let et L’ap­part du 5e, deux sé­ries qui ob­tiennent un vif suc­cès à VRAK. En­tre­vue avec une fille que rien ne semble pou­voir ar­rê­ter… sauf des pro­blèmes de voix, ce qui ex­plique pour­quoi nous avons dû com­mu­ni­quer par cour­riel.

Re­ve­nons sur ton dis­cours au Ga­la Ar­tis. Tu ne t’es pas conten­tée de re­mer­cier tes proches. Tu es al­lée plus loin. Pour­quoi est-ce que c’était im­por­tant pour toi de li­vrer un mes­sage?

Tant qu’à avoir une aus­si belle vi­trine et au­tant d’at­ten­tion pen­dant une mi­nute, j’avais en­vie de dé­cla­rer mon amour au pu­blic jeu­nesse, puis­qu’il fai­sait la même chose avec moi. Du même coup, j’avais en­vie de van­ter les jeunes, parce que j’en­tends sou­vent des gens les des­cendre.

Au mi­cro, tu as dit: «C’est im­por­tant que nos sé­ries jeu­nesse de­meurent va­riées, éga­li­taires et sans sté­réo­types.» Pour­quoi est-il im­por­tant de retrouver ces va­leurs?

Parce que les émis­sions qui marquent notre ado­les­cence nous aident à dé­ve­lop­per notre ju­ge­ment et nos va­leurs. Elles nous font nous ques­tion­ner et créent des mo­dèles qui nous res­semblent. Je trouve que dans cer­taines sé­ries tra­duites, les quêtes sont loin d’être celles des ado­les­cents qué­bé­cois. Il y a plus de sexisme, moins d’ou­ver­ture, plus de ri­chesse, plus d’em­phase sur l’es­thé­tisme. Dans L’ap­part du 5e, les filles ne portent pas de ma­quillage quand elles n’ont pas dor­mi, elles doivent trou­ver l’ar­gent pour leur loyer, faire la vais­selle, des choses simples, mais ou­bliées dans plu­sieurs sé­ries. Dans

Le Cha­let, l’ho­mo­sexua­li­té est au­tant mise de l’avant que l’hé­té­ro­sexua­li­té, elle est nor­ma­li­sée et ça fait du bien.

Sens-tu une res­pon­sa­bi­li­té d’être un mo­dèle pour les jeunes?

Oui, je dois avoir un dis­cours qui se tient, sen­sé, et mon­trer un cer­tain exemple, le mien, sans trans­for­mer ma per­son­na­li­té non plus, puisque je prône tel­le­ment l’au­then­ti­ci­té.

Que peux-tu dire sur la suite de Bon cop bad cop, dans la­quelle tu re­prends ton rôle?

Que c’est un film d’ac­tion avec un hu­mour fin, que le cas­ting est mer­veilleux, que mon rôle est plus que mi­nus­cule, mais que je suis ra­vie que Pa­trick [Huard] fasse re­ve­nir sa fille dans l’his­toire le temps de quelques scènes!

Sa­rah-Jeanne La­brosse a rem­por­té le tro­phée Ar­tis d’Ar­tiste d’émission jeu­nesse di­manche der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.