FRAN­ÇOIS GI­RARD RE­VIENT À SES PRE­MIÈRES AMOURS

Fran­çois Gi­rard sou­hai­tait de­puis long­temps re­ve­nir tour­ner un film chez lui, au Qué­bec, mais ses nom­breux en­ga­ge­ments de mise en scène à l’ex­té­rieur l’ont sou­vent pous­sé à re­mettre ce pro­jet à plus tard.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime Demers Le Jour­nal de Mon­tréal maxime.demers@que­be­cor­me­dia.com

Cette fois, les astres s’alignent en­fin: le ré­pu­té ci­néaste et met­teur en scène tour­ne­ra l’au­tomne pro­chain le film

Ho­che­la­ga, Terre des Âmes, une am­bi­tieuse «fresque iden­ti­taire» sur Mon­tréal qui pren­dra l’af­fiche à la fin 2017, dans le cadre du 375e an­ni­ver­saire de la mé­tro­pole.

Fran­çois Gi­rard a ré­vé­lé aux mé­dias lun­di les grandes lignes de ce pro­jet qui lui tient à coeur, en­tou­ré du pro­duc­teur Ro­ger Frappier et du com­mis­saire aux cé­lé­bra­tions du 375e an­ni­ver­saire de Mon­tréal, Gil­bert Ro­zon.

Frappier et Ro­zon ont tous les deux fait part de leur fier­té de mettre en oeuvre un pro­jet qui per­met au réa­li­sa­teur du Vio­lon

rouge et de Soie de re­ve­nir tour­ner au Qué­bec. Fran­çois Gi­rard, qui a si­gné au cours des der­nières an­nées des mises en scène pour le Cirque du So­leil et des opé­ras et pièces de théâtre par­tout dans le monde a avoué quant à lui que l’idée d’Ho­che­la­ga,

Terre des Âmes lui trot­tait dans la tête de­puis plu­sieurs an­nées dé­jà.

« Ho­che­la­ga, Terre des Âmes est un vieux pro­jet et un vieux rêve, a ex­pli­qué Gi­rard.

«Par un concours de cir­cons­tances et de choix non cal­cu­lés, je me suis re­trou­vé à tour­ner la plu­part de mes films à l’ex­té­rieur du Qué­bec. La der­nière fois que j’ai tour­né à Mon­tréal, c’était quelques scènes du Vio­lon

rouge. On me po­sait donc la ques­tion ré­gu­liè­re­ment: “à quand un film à Mon­tréal et en fran­çais?”.

«Ce pro­jet-là ( Ho­che­la­ga, Terre des Âmes) traî­nait dans mes car­tons de­puis 10 ans. Je m’in­té­resse de­puis long­temps à la ques­tion iden­ti­taire et j’avais le pro­jet de faire une fresque qué­bé­coise qui, dans les cir­cons­tances ac­tuelles (le 375e de Mon­tréal), est de­ve­nu une fresque mont­réa­laise. Ça parle de qui on est au­jourd’hui et d’où on vient.» «Ça m’a pris un cer­tain temps pour ac­cou­cher de ce scé­na­rio. C’est un pro­jet qui m’a tout pris. Ce n’est pas un autre film dans mon par­cours, c’est le pro­jet d’une vie. Je suis chez moi et il est ques­tion de ma terre. Le lieu dont il est ques­tion dans le film, je le vois de mon bal­con chez moi. Il m’ar­rive sou­vent de ré­flé­chir au fait qu’il y a 1000 ans, il y avait quel­qu’un d’autre au même en­droit qui re­gar­dait le mont Royal et le même ciel que moi.»

CINQ TA­BLEAUX

Le scé­na­rio d’Ho­che­la­ga, Terre des

Âmes tour­ne­ra au­tour d’un ar­chéo­logue qui en­tre­prend des fouilles à Mon­tréal après un ef­fon­dre­ment de ter­rain.

«Ce pré­texte ar­chéo­lo­gique nous per­met de dé­ter­rer cinq ta­bleaux de notre his­toire mont­réa­laise», sou­ligne Gi­rard.

«Ho­che­la­ga, c’est 750 ans d’un même ter­rain. Notre his­toire est plus com­plexe que ce qu’on ra­conte dans les écoles. On cé­lèbre le 375e an­ni­ver­saire de Mon­tréal, mais le film en ra­con­te­ra le double.»

«C’est une fa­çon de dire que la fon­da­tion de Mon­tréal par les Eu­ro­péens est im­por­tante, mais il y a toute une his­toire avant l’ar­ri­vée des Eu­ro­péens qu’on ou­blie trop sou­vent. Le film fe­ra une juste place aux vé­ri­tables fon­da­teurs de notre pays: les Amé­rin­diens. Mon­tréal est une conver­gence d’un tas de cultures et d’in­fluences et le film veut rendre compte de ce­la.»

Le tour­nage d’Ho­che­la­ga, Terre des Âmes dé­bu­te­ra en sep­tembre et s’éche­lon­ne­ra sur 45 jours avec un bud­get de plus de 13 M$. La dis­tri­bu­tion n’a pas en­core été an­non­cée, mais elle se­ra, se­lon Fran­çois Gi­rard, à l’image de Mon­tréal: di­ver­si­fiée et mul­ti­lingue.

Le ci­néaste et met­teur en scène Fran­çois Gi­rard est heu­reux de re­ve­nir tour­ner au Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.