6 TEN­DANCES TÉ­LÉ À SUR­VEILLER CET AU­TOMNE

Une nou­velle sai­son té­lé dé­bute sous peu et nous amène son lot de nou­veau­tés. Par­mi celles-ci, on des­celle dé­jà des ten­dances bien dis­tinctes. En voi­ci six qui ont at­ti­ré mon at­ten­tion du cô­té des pro­duc­tions qué­bé­coises.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Em­ma­nuelle Plante Col­la­bo­ra­tion spé­ciale em­ma­nuelle.plante@que­be­cor­me­dia.com

PLACE AUX JEUNES

On le voit dé­jà de­puis quelques mois avec Vir­tuose (Ici Ra­dio-Ca­na­da Té­lé), puis Le p’tit ca­ba­ret (TV5), Mas­ter­chef Ju­nior (CTV, Ca­sa) et So you think you can dance Next Generation (Fox) dont la sai­son ac­tuelle est hal­lu­ci­nante, dif­fi­cile par­fois de dis­tin­guer les dan­seurs pro­fes­sion­nels de leurs ap­pren­tis, les en­fants prennent une place im­por­tante dans nos concours té­lé. Éle­vés à l’ère des égo­por­traits et de YouTube, ces jeunes com­prennent mieux l’im­pact des mé­dias, y sont plus à l’aise et aiment s’y voir.

Forte de l’énorme suc­cès de la ver­sion qué­bé­coise de La Voix à TVA (57 % de parts de mar­ché et une moyenne de 2,6 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs), La Voix Ju­nior est in­con­tes­ta­ble­ment le ren­dez­vous le plus at­ten­du de l’au­tomne. On y ver­ra évo­luer des jeunes de 7 à 14 ans qui ont un ta­lent par­ti­cu­lier pour la chan­son.

Tou­jours à TVA, La Re­lève, qu’ani­me­ront les chefs Chuck Hu­ghes et Ha­kim Cha­jar, met­tra en ve­dette 20 ta­lents qui ont entre 10 et 14 ans et qui sont pas­sion­nés de cui­sine. Ils s’af­fron­te­ront, dans des dé­fis cu­li­naires re­le­vés dans une com­pé­ti­tion où leurs plats se­ront ju­gés.

RE­JOINDRE LES MILLÉNIAUX

Dif­fi­cile de re­joindre les jeunes adultes sur la pla­te­forme tra­di­tion­nelle qu’est la té­lé­vi­sion. Pour­tant, ce groupe, âgé entre 19 et 35 ans, ac­cro aux tech­no­lo­gies et au conte­nu par­ta­geable, s’avère très in­té­res­sant pour les pu­bli­ci­taires. De­puis quelques an­nées, des ef­forts sont mis en oeuvre par les chaînes gé­né­ra­listes pour les re­joindre, mais le conte­nu n’était pas tou­jours là.

Like-moi, co­mé­die de Marc Bru­net dif­fu­sée à Té­lé-Qué­bec, a mar­qué une pe­tite ré­vo­lu­tion en ce sens of­frant à la fois une émis­sion ac­tuelle dans son ton et sa forme, mais sur­tout des dé­cli­nai­sons in­té­res­santes pour le web et sur­tout des vi­gnettes par­ta­geables fa­ci­le­ment. Un po­ten­tiel vi­ral as­sez im­pres­sion­nant. En quelques émis­sions seule­ment cer­tains des per­son­nages ont fait leur en­trée dans la culture po­pu­laire. Par­lez-en à Ga­by Gravel dont les conseils beau­té ont été en de­mande un peu par­tout dans la der­nière sai­son.

Si les ma­ga­zines cherchent à leur plaire, cer­taines émis­sions de voyage y ar­rivent bien. Leur uni­vers est de plus en plus pré­sent dans nos fic­tions. Pour Sa­rah, en est un bon exemple. Jé­ré­mie aus­si à Vrak2. Tout le conte­nu de Vrak2 s’adresse d’ailleurs aux milléniaux mais, mal­heu­reu­se­ment, le mul­ti­pla­te­forme n’est pas suf­fi­sam­ment ex­ploi­té. Du cô­té de Sé­rie +, Mon ex à moi connaît aus­si un beau suc­cès et s’ins­crit tout à fait dans le cou­rant.

Il n’est donc pas éton­nant que l’on re­trouve de plus en plus de jeunes ac­teurs dans des fic­tions abor­dant des thèmes proches de leur quo­ti­dien. En ce sens, la nou­velle sé­rie L’échap­pée à TVA de­vrait faire bonne fi­gure. On y suit Bri­gitte (Ju­lie Per­reault), une mère de 40 ans qui, après avoir tout aban­don­né, y com­pris sa fille, pour ten­ter sa chance comme chan­teuse, re­vient dans son pa­te­lin où elle re­noue avec sa soeur di­rec­trice d’un Centre Jeu­nesse. Un évé­ne­ment vien­dra se­mer le doute sur toute la com­mu­nau­té.

Sur une note plus lé­gère, Ra­dio-Ca­na­da an­nonce Les Si­mone, qui s’im­misce avec mor­dant dans l’uni­vers de quatre jeunes

tren­te­naires créées sous la plume de l’hu­mo­riste Kim Li­zotte. L’une veut chan­ger de vie, l’autre est car­rié­riste, une 3e est un es­prit libre alors que la der­nière mène une vie ran­gée. Sur pa­pier, la sé­rie semble un mixte entre La ga­lère et Les In­vin­cibles.

RAS­SEM­BLER LA FA­MILLE

Avec le dé­part des Pa­rent, Ici Ra­dio-Ca­na­da Té­lé pro­pose un nou­veau ren­dez­vous fa­mi­lial, mais can­ton­né cette fois-ci dans des sou­ve­nirs d’en­fance. Mes pe­tits

mal­heurs nous plonge au coeur des an­nées 80 alors que Jef­fy, passe l’été avec sa fa­mille au cha­let. Jean-Mi­chel Anc­til et Ca­the­rine Proulx-Lemay in­carnent ses pa­rents. Jean-Fran­çois Lé­ger en signe les textes.

À Té­lé-Qué­bec on mise aus­si sur des concepts ras­sem­blant la fa­mille. Conseils

de fa­mille est une co­mé­die qui sui­vra le quo­ti­dien des Blon­din-Du­puis, une fa­mille re­cons­ti­tuée, à tra­vers le re­gard d’un ado de 13 ans qui s’ex­prime sur sa chaîne YouTube. Pierre-Fran­çois Le­gendre, Ca­the­rine Tru­deau, Ge­ne­viève Brouillette et le jeune Sam-Éloi Gi­rard sont de la dis­tri­bu­tion.

OSER LES SÉ­RIES DE GENRES

Comme la té­lé coûte très cher à faire, les dif­fu­seurs ne prennent pas tou­jours suf­fi­sam­ment de risques. Mais l’avè­ne­ment des sé­ries de genres que nous ont of­fert HBO, puis les chaînes spé­cia­li­sées amé­ri­caines et sur­tout la com­pé­ti­tion fé­roce des Netflix et Ama­zon, a per­mis le dé­ve­lop­pe­ment de sé­ries plus ni­chées.

Le Qué­bec ne doit pas ti­rer de la patte s’il veut res­ter dans la course. Nous pro­dui­sons une ex­cel­lente té­lé­vi­sion. Nos stan­dards en fic­tion sont très éle­vés. Nos ar­ti­sans, créa­tifs. Mais peu de sé­ries dites «de genre» ont vu le jour. Bun­ker et

Grande Ourse s’ins­crivent en ce sens. Sé­rie Noire, plus ré­cem­ment. Blue Moon, dont l’ex­cel­lente pre­mière sai­son a connu un gros suc­cès sur le Club Illi­co est aus­si la pre­mière sé­rie qué­bé­coise à avoir été pen­sée pour l’écoute en ra­fale. Sa suite de­vrait dé­bar­quer cet hi­ver.

Dans le genre fan­tas­tique, Ad­diktv pro­pose un thril­ler plu­tôt in­tri­gant, Pré­mo

ni­tions. Met­tant en ve­dette Pas­cale Bussières, on y re­trouve une mère de fa­mille et ses en­fants do­tés de dons hors du com­mun qu’ils tentent de ca­mou­fler, tra­qués et en fuite.

VIVRE DU SUS­PENSE

Le sus­pense oc­cu­pe­ra une place de choix cet au­tomne. C’est un style qui ins­pire nos au­teurs et qui connaît gé­né­ra­le­ment beau­coup de suc­cès. D’abord, on se ré­jouit du re­tour de Serge Bou­cher, qui nous a of­fert

Aveux et Ap­pa­rences, et dont Feux, un thril­ler psy­cho­lo­gique, est très at­ten­du. On y suit la ren­contre d’un homme (Alexandre Goyette) et d’une femme (Maude Gué­rin) que le ha­sard réunit 30 ans plus tard. On n’en sait pas plus, mais si on se fie aux deux opus pré­cé­dents, on risque de nous lan­cer sur de belles pistes. C’est à Ici Ra­dio-Ca­na­da Té­lé.

TVA pro­pose aus­si une fic­tion d’en­ver­gure mar­quant le re­tour de Marc-An­dré Gron­din dans la peau d’un ex-pri­son­nier for­cé de me­ner une double vie, entre ex­tra­fi­quant et pro­fes­sion­nel écla­tant.

L’im­pos­teur est si­gné par le duo An­nie Pié­rard et Ber­nard Dan­se­reau au­quel s’ajoute leur fils Étienne.

VAINCRE LE CÉLIBAT

La chaîne V met tout en oeuvre pour créer des couples cet au­tomne. D’abord, le re­tour de Coup de foudre, ver­sion 2016, fait dé­jà beau­coup ja­ser. À l’ère de Tin­der, il se­ra in­té­res­sant de voir comment Ma­thieu Ba­ron et l’équipe de Sal­vail & Co ont re­bras­sé le concept. Mu­si­queP­lus ac­cueille­ra de son cô­té Cé­li­ba­taires et nus, té­lé­réa­li­té qui fait aus­si beau­coup ja­ser puisque les concur­rents de­vront jouer le jeu de la sé­duc­tion… dans leur plus simple ap­pa­reil, mais sous l’oeil des ca­mé­ras. Il n’y a plus de li­mite pour trou­ver l’âme soeur.

La Re­lève La Voix Ju­nior L’échap­pée Mes pe­tits mal­heurs Les Si­mone

Conseils de fa­mille L’im­pos­teur Pré­mo­ni­tions Feux Coup de foudre Cé­li­ba­taires et nus

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.