QUELLE FA­MILLE!

Le Jour­nal a par­lé aux co­mé­diens de Pré­mo­ni­tions pour mieux connaître les Ja­cob, la fa­mille au coeur du nou­veau thril­ler sur­na­tu­rel d’ad­dikTV.

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Marc-An­dré Le­mieux

CLA­RA Pou­voir Pas­cale: Pré­mo­ni­tionBus­sières

Cla­ra, c’est la ma­triarche du clan Ja­cob. «C’est une bat­tante, sou­ligne Pas­cale Bus­sières. C’est une mère cou­rage, une ex­cen­trique…. Elle voit sa fa­mille comme une zone à pro­té­ger.» Éter­nelle scep­tique, la co­mé­dienne dit avoir été sur­prise de consta­ter com­bien ses proches croyaient au sur­na­tu­rel quand elle a com­men­cé à par­ler de Pré­mo­ni­tions et plus par­ti­cu­liè­re­ment du don de voyance du per­son­nage qu’elle y jouait. «Des amis m’ont avoué qu’ils avaient par­fois des vi­sions, que c’était une es­pèce de don… C’était in­at­ten­du comme confes­sion!» Fait à si­gna­ler, Pas­cale Bus­sières campe une grand-mère dans Pré­mo­ni­tions. En riant, la prin­ci­pale in­té­res­sée ra­conte qu’ob­te­nir un tel rôle à 48 ans équi­vaut à re­ce­voir un coup de ka­ra­té en plein front. «Mais Cla­ra, c’est avant tout un per­son­nage va­che­ment in­té­res­sant avec beau­coup de choses à dé­fendre. Pour une ac­trice, c’est sti­mu­lant.»

LI­LIANE Pou­voir So­phie: En­voû­te­mentDes­ma­rais

Fille de Cla­ra et mère de Fé­li­cia, Li­liane uti­lise son pou­voir de per­sua­sion à toutes les sauces, au­tant pour char­mer un amant que pour évi­ter de payer un tra­jet de taxi. «C’est une belle fille, mais elle est tel­le­ment com­plexée qu’elle pal­lie ses in­sé­cu­ri­tés par toutes sortes de moyens, sou­ligne So­phie Des­ma­rais. Avec son don d’en­voû­te­ment, c’est fa­cile pour elle d’ar­ri­ver à ses fins et d’avoir tout ce dont elle a be­soin. Ça de­vient une bé­quille.» So­phie Des­ma­rais était très heu­reuse de don­ner la ré­plique à Pas­cale Bus­sières dans Pré­mo­ni­tions. «Elle est d’une beau­té in­croyable. J’étais très tou­chée de tra­vailler avec elle.» Celle que nous ver­rons éga­le­ment aux cô­tés de MarcAn­dré Gron­din dans L’im­pos­teur cet au­tomne à TVA qua­li­fie Pré­mo­ni­tions de thril­ler psy­cho­lo­gique. «Le cô­té sur­na­tu­rel vient du jeu des ac­teurs. On est beau­coup plus proche d’un film scan­di­nave as­sez noir comme The Girl with the Dra­gon Tat­too que d’une sé­rie fan­tas­tique bour­rée d’ef­fets spé­ciaux.»

AR­NAUD Pou­voir Mi­khaïl : Ahoo­jaLire les pen­sées

Fils de Cla­ra, Ar­naud est éga­le­ment père d’un pe­tit gar­çon pré­nom­mé Romain. Ca­pable d’en­tendre les pen­sées des gens, le frère ju­meau de Li­liane re­nie tou­te­fois son don.

«Ar­naud, c’est un gars cé­ré­bral, sé­rieux et car­té­sien, ex­plique Mi­khaïl Ahoo­ja. Il veut me­ner une vie nor­male.»

Grand fan des X-Files, le co­mé­dien a tou­jours été fervent des films fan­tas­tiques do­tés de per­son­nages aux pou­voirs di­vers. «J’aime les af­faire bi­zarres et in­ex­pli­cables. Ça crée tou­jours des am­biances weird. »

Mi­khaïl Ahoo­ja croit que Pré­mo­ni­tions ar­rive au bon mo­ment, alors que tout le monde semble cra­quer pour Stranger Things, une sé­rie fan­tas­tique of­ferte sur Net­flix. Comme ses par­te­naires de jeu, l’ac­teur sa­lue le tra­vail du réa­li­sa­teur Charles-Oli­vier Mi­chaud, le «ca­pi­taine du ba­teau».

«C’est un lea­der. Il a tel­le­ment une grande culture ci­né­ma­to­gra­phique. Sur un pla­teau, il sait ce qu’il veut et il sait ce qu’il fait. C’était ras­su­rant, parce que j’ai pas­sé une se­maine li­go­té à une chaise!»

FÉ­LI­CIA Pou­voirJade Char­bon­neau: Bles­sure et gué­ri­son

Ado­les­cente au grand coeur, Fé­li­cia ignore qu’elle pos­sède des pou­voirs au dé­but de Pré­mo­ni­tions. Elle l’ap­pren­dra tou­te­fois bien as­sez tôt. «Elle en vou­dra beau­coup à sa mère et à sa grand-mère de lui avoir ca­ché ça», ré­vèle Jade Char­bon­neau.

La jeune co­mé­dienne de 15 ans était pas­sa­ble­ment ner­veuse avant de com­men­cer à tour­ner Pré­mo­ni

tions, une sé­rie do­tée d’une dis­tri­bu­tion cinq étoiles com­pre­nant no­tam­ment Éric Bru­neau, Marc Mes­sier, Be­noît Gouin et Lu­cie Lau­rier. «Toute per­sonne que j’ai vue à la té­lé m’in­ti­mide. C’était le cas avec Pas­cale Bus­sières, mais elle était tel­le­ment sweet que ça m’a tout de suite mise à l’aise.»

Jade Char­bon­neau, que plu­sieurs té­lé­spec­ta­teurs ont dé­cou­verte en 2014 dans Nou­velle adresse, qua­li­fie Pré­mo­ni­tions de «for­mi­dable dé­fi d’ac­trice».

Par­lant de Nou­velle adresse, l’étu­diante de se­con­daire 4 dit avoir fait son deuil du feuille­ton, le­quel s’est brus­que­ment ar­rê­té après trois sai­sons l’au­tomne der­nier. «Ça a été un choc. J’ai trou­vé ça triste.» Ad­dikTV pré­sente Pré­mo­ni­tions à comp­ter du jeu­di 25 août à 22 h. ad­dikTV se­ra par ailleurs dé­brouillé du 22 août au 12 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.