UNE ÉTOILE EST NÉE !

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Ch­ris­tian Bel­leau

Les fans d’Ame­ri­ca’s Got Ta­lent connaissent cer­tai­ne­ment dé­jà le nom de cette Amé­ri­caine de 12 ans. Le 7 juin der­nier, Grace Van­derWaal a pris d’as­saut la scène de la cé­lèbre émis­sion avec tant d’as­su­rance, de can­deur et de ta­lent que ses ad­mi­ra­teurs se comptent main­te­nant par mil­lions à tra­vers le monde.

La jeune Grace, qui a créé il y a plus de huit mois sa chaîne You­Tube, bap­ti­sée Oh Ne­ver mind it’s just me, est de toute évi­dence une star en de­ve­nir. Elle se­ra à sur­veiller de très près lors des fi­nales de l’émis­sion! Née le 1er jan­vier 2004 dans la pe­tite ville de Suf­fern, dans l’État de New York, Grace Van­derWaal a non seule­ment im­pres­sion­né les quatre juges d’Ame­ri­ca’s Got Ta­lent (Si­mon Co­well, Ho­wie Man­del, Hei­di Klum et Mel B) en rai­son de son jeune âge, mais elle a de plus osé pré­sen­ter une chan­son ori­gi­nale, I Don’t Know My Name, ce qui est un ex­ploit et une ra­re­té dans cette émis­sion. Dé­jà sé­duit par cette idée, Si­mon Co­well lui a de­man­dé si ses amis l’en­cou­ra­geaient, ce à quoi la jeune fille a ré­pon­du très can­di­de­ment: «La plu­part ne savent même pas que je chante». Après quoi, la pe­tite Grace s’est mise à chan­ter, ac­com­pa­gnée d’un uku­lé­lé. Le pu­blic, tout comme les juges, est im­mé­dia­te­ment tom­bé sous le charme non seule­ment de la mé­lo­die en­le­vante, mais aus­si des textes in­tel­li­gents et de la voix si mûre et ex­pres­sive de Grace.

LA PRO­CHAINE TAYLOR SWIFT?

Après sa per­for­mance, Ho­wie Man­del a par­lé d’elle comme d’un vé­ri­table «mi­racle» et a spon­ta­né­ment ap­puyé sur le Gol­den Buz­zer (un juge peut l’uti­li­ser une fois par sai­son pour per­mettre à un chan­teur ou une chan­teuse de se rendre di­rec­te­ment aux quarts de fi­nale). En larmes sous les confet­tis tom­bant du pla­fond, Grace n’en croyait pas ses yeux. Mais la plus belle sur­prise al­lait ve­nir de Si­mon Co­well, qui n’a pas hé­si­té à dire qu’elle pour­rait de­ve­nir «la pro­chaine Taylor Swift». En­tou­rée de sa mère, de son père et de sa soeur aî­née, Grace est re­par­tie sous un ton­nerre d’ap­plau­dis­se­ments. Vous pour­rez tom­ber vous aus­si sous son charme ir­ré­sis­tible en vi­si­tant sa chaîne You­Tube, Oh Ne­ver mind it’s on­ly me, où elle joue et chante plu­sieurs de ses com­po­si­tions et des re­prises de pièces connues. De toute évi­dence, Grace Van­derWaal a l’étoffe d’une star et, comme l’un des abon­nés à sa page Fa­ce­book l’a si bien dit: «Elle ne se­ra pas la pro­chaine Taylor Swift. Elle se­ra la seule et unique Grace Van­derWaal!». La jeune fille s’est pro­duite une se­conde fois dans le cadre des quarts de fi­nale d’Ame­ri­ca’s Got Ta­lent, qui avaient lieu mar­di et mer­cre­di, avec une autre de ses chan­sons ori­gi­nales, Beautiful thing. Dans une per­for­mance qui a fait fondre Si­mon Co­well, elle a une fois de plus su s’im­po­ser grâce à son im­mense ta­lent et à sa per­son­na­li­té ir­ré­sis­tible.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.