UN CONCEPT RAS­SEM­BLEUR À TRA­VERS LE MONDE

Alors que dé­bute de­main soir la pre­mière sai­son de La Voix Ju­nior, sur les ondes de TVA, plus de 25 autres ver­sions existent à tra­vers le monde et sont dif­fu­sées dans une tren­taine de pays. Et par­tout, le for­mat fonc­tionne et en­re­gistre des cotes d’écoute

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Sa­muel Pra­dier

Les Pays-Bas, pays d’ori­gine du créa­teur John de Mol, qui a ima­gi­né cette ver­sion jeu­nesse de La Voix, ont été les pre­miers à pré­sen­ter The Voice Kids à la té­lé­vi­sion, en 2012. Le suc­cès ne s’est pas fait at­tendre. La pre­mière émis­sion des au­di­tions à l’aveugle a réuni près de 35 % de part d’au­dience, fai­sant mieux que la ver­sion adulte, qui ral­liait 34 %. Fort de ce pre­mier suc­cès, le concept a en­suite es­sai­mé un peu par­tout à tra­vers le monde avec la même constance. La Fin­lande et l’Al­le­magne ont en­chaî­né

avec leur propre ver­sion l’an­née sui­vante, fai­sant éclore de jeunes ta­lents im­pres­sion­nants, avec des cotes d’écoute tout aus­si ex­cep­tion­nelles. La ver­sion al­le­mande du té­lé-cro­chet a de­van­cé l’en­semble de la concur­rence du­rant toute la pre­mière sai­son. L’Es­pagne, en 2014, a aus­si réa­li­sé un score unique, en réunis­sant plus de 40 % des 4-12 ans, et 37 % des 13-24 ans, de­vant leur pro­gramme.

En France, The Voice Kids, qui compte sur Je­ni­fer, Pa­trick Fio­ri et Matt Po­ko­ra en tant que coachs (Ga­rou a lais­sé sa place après la pre­mière édi­tion), en­re­gistre aus­si des cotes d’écoute ap­pré­ciables, au­tour de 30 % de parts de mar­ché.

Les ré­sul­tats sont iden­tiques tant en Thaï­lande, en Co­rée, que dans la ligue des pays arabes où l’émis­sion est dif­fu­sée.

UNE PER­CÉE AUX ÉTATSU­NIS?

Gros mar­ché par ex­cel­lence, les États-Unis ont seule­ment une ver­sion his­pa­no­phone de l’émis­sion. Bap­ti­sée La Voz Kids, l’émis­sion est dif­fu­sée par Te­le­mun­do de­puis 2013 et s’adresse prin­ci­pa­le­ment à la com­mu­nau­té his­pa­no­phone. Le grand ré­seau NBC, qui dif­fuse The Voice, avait pré­pa­ré une ver­sion pour en­fants, il y a quelques an­nées, mais le pro­jet avait été mis de cô­té. NBC pro­duit dé­jà deux sai­sons de The Voice par an­née, au prin­temps et à l’au­tomne. Chez les Bri­tan­niques, la ver­sion an­glaise de l’émis­sion en­tre­ra en ondes au prin­temps pro­chain, avec no­tam­ment Will.I.Am dans le rôle de coach.

ADAP­TÉ AU QUÉ­BEC

Dans chaque pays, les pro­duc­teurs prennent le concept de base et peuvent l’adap­ter à leur mar­ché. Pour La Voix Ju­nior , Sté­phane La­porte, qui agit à titre de réa­li­sa­teur et pro­duc­teur au conte­nu, a fait un mi­nu­tieux tra­vail d’adap­ta­tion. «La base est tou­jours la même, dans tous les pays, a-t-il ex­pli­qué en en­tre­vue. On ajoute en­suite nos propres idées. Le fait d’avoir une chan­son thème ori­gi­nale, chan­tée par les trois coachs et écrite par Alex Nevs­ky, au dé­but de la pre­mière émis­sion est une des si­gna­tures de l’adap­ta­tion qué­bé­coise.» Tout au long du concours, des fa­çons de faire par­ti­cu­lières sont ajou­tées et viennent bo­ni­fier le concept de base. D’ailleurs, Tal­pa, qui gère les droits et le concept de The Voice Kids, n’hé­site pas à en­cou­ra­ger les autres pays à adop­ter cer­taines idées lo­cales qui font leurs preuves. «L’an pas­sé, à La Voix, on avait eu l’idée de faire un grand nu­mé­ro d’ou­ver­ture avec tous les can­di­dats pour mar­quer le lan­ce­ment d’un al­bum, in­dique Sté­phane La­porte. Ça n’a ja­mais été fait, mais Tal­pa le re­com­mande main­te­nant aux autres pays. Tout comme l’idée que les coachs écrivent une chan­son pour leur can­di­dat fi­na­liste.»

Sté­phane La­porte

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.