QUAND LES VOI­SINS SONT DES ES­PIONS…

Zach Ga­li­fia­na­kis, Is­la Fi­sher, Jon Hamm et Gal Ga­dot se donnent la ré­plique dans cette co­mé­die d’ac­tion ima­gi­née par Mi­chael LeSieur et réa­li­sée par Greg Mot­to­la. Le scé­na­riste s’est d’ailleurs ins­pi­ré de M. et Mme Smith, long mé­trage sor­ti en 2005 et su

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Mi­chael LeSieur a l’ima­gi­na­tion fer­tile. «[Tout a com­men­cé lors­qu’un couple d’amis s’est ache­té une mai­son dans un culde-sac], ils agis­saient comme s’ils avaient dé­cou­vert le pa­ra­dis! C’était tel­le­ment drôle de voir comment quel­qu’un peut être aus­si heu­reux avec quelque chose d’aus­si simple», a dé­taillé le scé­na­riste en se re­mé­mo­rant le pro­ces­sus de créa­tion de Nos voi­sins les Jones. Mais ce n’est pas tout. Pen­sant à M. et

Mme Smith, il a ex­pli­qué sa dé­marche. «Je me suis de­man­dé ce qu’un couple nor­mal pen­se­rait de tout le dé­lire se dé­rou­lant dans la mai­son des es­pions. Quand on y re­garde de près, il y a tout un film, com­plè­te­ment dif­fé­rent, qui se dé­roule en se concen­trant sur la pers­pec­tive qu’ont les voi­sins [des Smith]. J’ai donc com­men­cé à écrire, en ajou­tant des élé­ments de la vie de mes amis dans leur cul-de-sac.»

DEUX COUPLES, UN DÉ­LIRE

Bien dé­ci­dé à faire du long mé­trage une co­mé­die, Mi­chael LeSieur ne s’est fixé au­cune li­mite. C’est ain­si que Jeff Gaff­ney (Zach Ga­li­fian­kis) est l’op­ti­misme in­car­né. Il oc­cupe un em­ploi de cadre in­ter­mé­diaire dans le dé­par­te­ment des res­sources hu­maines d’une com­pa­gnie d’ar­me­ment. Ka­ren Gaff­ney (Is­la Fi­sher), une de­si­gner, est l’in­car­na­tion par­faite de la femme ma­riée ha­bi­tant en ban­lieue, qui «passe sa vie le nez col­lé à sa fe­nêtre à ob­ser­ver ses voi­sins», de dire l’ac­trice.

Et c’est elle qui dé­couvre le pot aux roses de la vie de Tim Jones (Jon Hamm) et de sa femme, Na­ta­lie (Gal Ga­dot), qui viennent d’em­mé­na­ger dans le fa­meux cul-de-sac. «Ce qui est fas­ci­nant, c’est que Tim est une sorte d’es­pion mal­gré lui. Il est très bon dans son mé­tier, mais il ne l’aime pas. Il pré­fé­re­rait être comme Jeff, un ban­lieu­sard nor­mal», a dé­taillé l’ac­teur de Mad Men.

An­cienne agente du Mos­sad, les ser­vices se­crets is­raé­liens, Na­ta­lie adore son tra­vail d’es­pionne, ce qui ne l’em­pêche pas d’être hu­maine. «Gal pos­sède une in­ten­si­té na­tu­relle [qui a par­fai­te­ment ser­vi ce rôle]. Elle peut être ex­trê­me­ment sé­rieuse et in­tense, puis sou­rire et deve- nir, en une se­conde, la femme la plus cha­leu­reuse du monde», a dit Greg Mot­to­la.

Le mé­chant, qui vend des se­crets au plus of­frant, s’ap­pelle «Le scor­pion» (Pat­ton Os­walt) et n’est rien de moins qu’un «ingénieur ai­gri, en co­lère contre la com­pa­gnie qui l’em­ploie à cause d’une his­toire de place de sta­tion­ne­ment», a com­men­té le ci­néaste.

«Nous n’avons pas fait du long mé­trage une ava­lanche de gags, a dé­taillé Greg Mot­to­la. L’hu­mour, l’ac­tion et les his­toires d’amour sont an­crés dans la réa­li­té. Les per­son­nages sont conçus pour être ins­tan­ta­né­ment fa­mi­liers et j’es­père que le pu­blic les ap­pré­cie­ra.»

In­croyable, mais vrai! Nos voi­sins les Jones fait rire les ci­né­philes dès le 21 oc­tobre.

L’hu­mour, l’ac­tion et les his­toires d’amour s’en­tre­mêlent dans cette his­toire dé­li­rante où un couple de ban­lieu­sards dé­couvre que leurs voi­sins sont des es­pions.

Zach Ga­li­fia­na­kis et Is­la Fi­sher dans les rôles de Jeff et Ka­ren Gaff­ney.

Gal Ga­dot est Na­ta­lie Jones.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.