UNE CHAS­SEUSE ET SES PROIES

Le ci­néaste Steve Kerr s’est re­trou­vé dans une drôle de si­tua­tion quand, à l’été 2015, des pi­rates in­for­ma­tiques ont pu­blié les don­nées per­son­nelles de mil­lions d’uti­li­sa­teurs du site de ren­contres ex­tracon­ju­gales Ash­ley Ma­di­son. C’est qu’à ce mo­ment même

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mont­réal

«Ça m’a un peu trou­blé parce que j’ai écrit le scé­na­rio de La chasse au col­let bien avant que ce scan­dale éclate au grand jour, ex­plique-t-il. En voyant tout ce­la sor­tir dans les mé­dias, je me suis po­sé des ques­tions. Paul Dou­cet (qui joue dans le film) m’a même ap­pe­lé pour me dire: t’as vu, ils parlent de ton film dans les mé­dias». Kerr ( Co­lum­ba­rium) a d’abord été em­bê­té par ce cu­rieux ha­sard. Mais il a dé­ci­dé de pour­suivre le pro­jet, parce qu’en fin de compte, son film ra­conte une autre his­toire.

La chasse au col­let met en scène deux per­son­nages dont les des­tins s’en­tre­croi­se­ront dans d’étranges cir­cons­tances.

D’un cô­té, il y a Élyse (Ju­lianne Cô­té), une jeune hy­gié­niste den­taire qui est tou­jours han­tée par le sou­ve­nir d’avoir vu son père trom­per sa mère quand elle était pe­tite et qui sou­haite se ven­ger des hommes cou­pables d’in­fi­dé­li­té. De l’autre, il y a Éric (Paul Dou­cet), un homme d’af­faires qui es­père faire un bon coup fi­nan­cier en lan­çant un nou­veau site de ren­contres ex­tracon­ju­gales qué­bé­cois.

Dé­gou­tée par le concept de ce site, Élyse cher­che­ra à en­trer en contact avec Éric pour lui faire payer pour ses er­reurs. «À la base, l’idée du scé­na­rio est ba­sée sur le per­son­nage d’Élyse, une jeune femme trou­blée à cause d’ex­pé­riences trau­ma­ti­santes dans sa jeu­nesse, ré­vèle Steve Kerr. «Je l’ai connue, cette fille. Elle a vé­cu des choses trou­blantes dans son pas­sé à cause de son père et ç’a mi­né sa vie de jeune adulte et ses re­la­tions amou­reuses. Je me suis ins­pi­ré d’elle pour le scé­na­rio. «Le per­son­nage de Paul Dou­cet s’est gref­fé à l’his­toire plus tard. Il re­pré­sente un thème qui re­vient sou­vent dans mon tra­vail: l’ap­pât du gain. C’était le su­jet de mon pre­mier film, Co­lum­ba­rium , et c’est ce qui pousse le per­son­nage d’Éric dans La chasse au col­let à prendre de mau­vaises dé­ci­sions parce que le sys­tème le per­met. La ques­tion des va­leurs mo­rales et psy­cho­lo­giques que sou­lève ce genre de site de ren­contres m’in­té­res­sait aus­si.»

ZONE DE CONFORT

Steve Kerr vou­lait confier le rôle mas­cu­lin de son film à Paul Dou­cet parce qu’il sa­vait qu’il réus­si­rait à rendre at­ta­chant ce per­son­nage qu’on pour­rait fa­ci­le­ment dé­tes­ter.

«Tout le monde aime Paul Dou­cet. Il peut jouer le mé­chant sans qu’on veuille l’étran­gler. C’est exac­te­ment ce que je cher­chais pour ce per­son­nage.»

Quant à Ju­lianne Cô­té, Kerr ad­met qu’il a dû la sor­tir de sa zone de confort pour ce rôle am­bi­gu em­preint de vio­lence:

«C’est un per­son­nage qui n’était pas fa­cile à jouer et qui né­ces­si­tait la com­pré­hen­sion du pre­mier et du se­cond de­gré du film. Il y a un cô­té hé­roïne de BD ou su­per­hé­ros dans ce per­son­nage de jeune femme qui veut se faire jus­tice. Ju­lianne a très bien sai­si le per­son­nage et je crois qu’elle est très contente au­jourd’hui d’avoir osé le faire.» Le film La chasse au col­let a pris l’af­fiche hier.

Paul Dou­cet et Ju­lianne Cô­té se donnent la ré­plique dans le th­riller psy­cho­lo­gique La chasse au col­let

Ju­lianne Cô­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.