UN RÔLE DE TRAN­SI­TION POUR SO­PHIE NÉ­LISSE

So­phie Né­lisse joue un des rôles les plus mûrs et com­plexes de sa jeune car­rière dans le th­riller an­glo­phone Rêves noirs, qui prend l’af­fiche au Qué­bec après avoir été pré­sen­té avec suc­cès à la Quin­zaine des réa­li­sa­teurs de Cannes, en mai der­nier.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mont­réal

Dans ce sus­pense noir réa­li­sé par le ci­néaste ca­na­dien-an­glais Na­than Mor­lan­do, So­phie Né­lisse se glisse dans la peau d’une ado­les­cente qui co­ha­bite avec un père violent et al­coo­lique (joué par l’ac­teur amé­ri­cain Bill Pax­ton). Après avoir dé­cou­vert que son père était im­pli­qué dans une af­faire de tra­fic de drogue, elle dé­ci­de­ra de s’en­fuir avec son jeune voi­sin (Josh Wig­gins), dont elle est tom­bée amou­reuse.

Le film a été tour­né dans le nord de l’On­ta­rio, à l’au­tomne 2015.

«Je trou­vais que c’était un beau rôle de tran­si­tion pour moi, ex­plique So­phie Né­lisse en en­tre­vue au Jour­nal.

«J’étais à un mo­ment où je ne vou­lais pas né­ces­sai­re­ment re­jouer un rôle de 12-14 ans, mais je ne vou­lais pas non plus faire des rôles su­per

trash avec des scènes de sexe. C’est une tran­si­tion dif­fi­cile à faire et je trou­vais que ce rôle-là (dans Rêves noirs) était exac­te­ment ce qu’il me fal­lait à ce mo­ment-là. C’est un beau rôle, très ma­ture.

«C’est aus­si une his­toire in­té­res­sante parce que ce sont des jeunes qui ont un bon coeur et qui se re­trouvent à de­voir prendre des dé­ci­sions im­mo­rales et in­sen­sées, mais ils le font pour leur bien. On est loin des his­toires clas­siques sur l’ado­les­cence.»

BELLE CHI­MIE

L’ac­trice qué­bé­coise de 16 ans confie avoir eu un coup de coeur pro­fes­sion­nel pour le jeune ac­teur amé­ri­cain Josh Wig­gins, qui joue à ses cô­tés dans le film. «Je l’ai ren­con­tré pen­dant les au­di­tions pour le film, à Los An­geles, re­late So­phie Né­lisse. «Il res­tait trois filles et deux gars pour les deux rôles prin­ci­paux et le réa­li­sa­teur a fait des es­sais avec les dif­fé­rents duos pos­sibles pour tes­ter la chi­mie. Je me suis bien en­ten­du avec les deux gars, mais ils avaient cha­cun des ap­proches dif­fé­rentes dans leur style de jeu. «Josh était plus mûr et, hon­nê­te­ment, in­croyable comme ac­teur. C’est la pre­mière fois que je me sen­tais en com­pé­ti­tion en jouant avec un ac­teur de mon âge. Il m’épa­tait quand il jouait et je me sen­tais mau­vaise à cô­té de lui. Il est vrai­ment bon. C’est le meilleur ac­teur de mon âge que j’ai croi­sé jus­qu’à main­te­nant. On a re­trou­vé la même at­ti­tude sur le pla­teau de tour­nage.» Rêves noirs a per­mis à So­phie Né­lisse de vivre sa toute pre­mière ex­pé­rience au Fes­ti­val de Cannes en mai der­nier, alors que le film a été pré­sen­té en pre­mière à la Quin­zaine des réa­li­sa­teurs. Elle en garde un sou­ve­nir pré­cieux:

«C’était ma­gique de voir le film pour la pre­mière fois à Cannes et on a eu deux ova­tions en plus!», se ré­jouit-elle.

BIEN CHOI­SIR

Très oc­cu­pée par les temps qui courent – on peut la voir dans 1:54 et elle vient de tour­ner dans Et au pire, on se ma­rie­ra, le pro­chain film de Léa Pool – So­phie Né­lisse se dit consciente de l’im­por­tance de bien choi­sir ses rôles à ce mo­ment-ci de sa jeune car­rière.

«C’est im­por­tant pour moi de ne pas re­faire les mêmes rôles deux fois, dit l’ac­trice dé­cou­verte il y a cinq ans dans

Mon­sieur Laz­har. Dans Et au pire, on se ma­rie­ra, par exemple, il y a quelques scènes de sexe. Je m’étais fait pro­po­ser un rôle dans un autre film avec beau­coup de scènes de sexe, mais je n’ai pas vou­lu le faire. Je pré­fé­rais y al­ler pro­gres­si­ve­ment. J’es­saie tou­jours aus­si d’ac­cep­ter des rôles qui me touchent et qui ra­content des his­toires qui disent quelque chose. Je fais at­ten­tion de bien choi­sir.» Et quel type de rôle rêve-t-elle de jouer? «J’ai­me­rais jouer dans une co­mé­die parce que j’en ai en­core ja­mais fait, ré­pond-elle sans hé­si­ter. J’ai­me­rais aus­si jouer un rôle très dur comme une per­sonne han­di­ca­pée, par exemple. Les per­son­nages de films d’ac­tion comme Hun­ger

Games ou Har­ry Pot­ter m’in­té­ressent beau­coup aus­si.» Rêves noirs ( Mean Dreams) a pris l’af­fiche hier.

Josh Wig­gins et So­phie Né­lisse dans le th­riller Rêves noirs ( Mean Dreams).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.