Re­vi­si­ter le folk­lore qué­bé­cois

Dans l’es­prit de don­ner une nou­velle vie aux clas­siques du folk­lore qué­bé­cois, Lau­rence Jal­bert, Za­cha­ry Ri­chard, Mar­tin Des­champs et Bodh’ak­tan se sont at­ta­qués aux V’la l’bon vent, À la claire fon­taine, Le ra­pide blanc et Chevalier de la table ronde sur

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Yves Le­clerc yves.le­clerc @que­be­cor­me­dia.com

Un al­bum lan­cé le 18 no­vembre sur le­quel on re­trouve aus­si Yves Lam­bert, Ma­rie Mi­chèle Desro­siers, Ri­chard Sé­guin, Fran­cis Ca­brel, Ma­rie-De­nise Pel­le­tier et Roch Voi­sine.

L’idée, ex­plique Lau­rence Jal­bert, qui a re­pris V’là l’bon vent, était de faire quelque chose d’heu­reux, fes­tif, vi­vant et hop la vie.

La chan­teuse avoue qu’elle n’avait au­cune idée de la chan­son qu’elle al­lait choi­sir lors­qu’elle a été ap­pro­chée par le réa­li­sa­teur Marc Beau­lieu pour ce pro­jet.

«Il avait des sug­ges­tions pour moi, mais je vou­lais, avant, faire mes propres re­cherches», a-t-elle in­di­qué, lors d’un en­tre­tien.

Elle a ou­vert l’or­di­na­teur et les chan­sons n’ar­rê­taient pas de dé­fi­ler sur l’écran. Lau­rence Jal­bert s’est re­trou­vée ra­pi­de­ment plon­gée dans ses sou­ve­nirs d’en­fance dans sa Gas­pé­sie na­tale.

«Ça m’a rap­pe­lé ces mo­ments où l’on sor­tait le livre de la bonne chan­son du banc du pia­no et que l’on chan­tait ces chan­sons», a-t-elle lais­sé tom­ber.

TOUCHE COUN­TRY

Elle-même in­ca­pable de faire un choix, Marc Beau­lieu lui a sug­gé­ré de re­prendre V’la l’bon vent, qu’elle s’est tout de suite mise à la fre­don­ner.

«Je ne vou­lais pas qu’elle soit sombre. Je vou­lais qu’elle soit vi­vante et drôle, même si le texte est un peu tristounet par mo­ment. Mon in­ten­tion était d’y ap­por­ter une pe­tite touche coun­try avec des so­los de vio­lon et de man­do­line et ça tom­bait en plein dans la di­rec­tion de l’al­bum», a-t-elle fait re­mar­quer.

Sur Les Belles chan­sons, Za­cha­ry Ri­chard chante À la claire fon­taine,

Yves Lam­bert re­prend J’ai du bon ta­bac, Ma­rie Mi­chèle Desro­siers, Par­tons, la mère est belle, et Roch Voi­sine pro­pose sa ver­sion d’Isa­beau s’y pro­mène.

Ri­chard Sé­guin pré­sente Tout passe, une chan­son moins connue, qui au­rait été chan­tée lors de la dé­por­ta­tion des Aca­diens en 1755. Fran­cis Ca­brel offre Col­chiques dans

les prés, une chan­son fran­çaise écrite pour des jeunes qui fré­quen­taient les camps de scou­tisme en 1942.

FIL CONDUC­TEUR

Les ar­tistes in­vi­tés se sont suc­cé­dé en stu­dio sans en­tendre ce que les autres avaient fait.

«C’est à la fin que tu dé­couvres si tu re­grettes de l’avoir fait ou que tu es content. J’ai écou­té l’al­bum d’un bout à l’autre et j’étais heu­reuse. Il a un fil conduc­teur avec une tex­ture so­nore qui est pré­sente du dé­but jus­qu’à la fin et qui est ras­su­rante. C’est un disque qu’on a eu du plai­sir à faire et aus­si à écou­ter», a lan­cé Lau­rence Jal­bert.

Elle ra­conte qu’elle a fait écou­ter l’al­bum à ses quatre pe­tits-en­fants, lors d’une vi­site à la mai­son, et que ça n’ar­rê­tait pas de swi­gner dans le sa­lon.

«Ma pe­tite-fille qui a sept ans n’ar­rê­tait pas de chan­ter V’la l’bon vent et elle vou­lait que je la re­fasse jouer conti­nuel­le­ment. Et elle est re­par­tie en la chan­tant, lorsque son père est ve­nu la cher­cher. J’ai réa­li­sé, lorsque son père a in­di­qué qu’il connais­sait cette chan­son, que c’était bien que ce­la suive son cours», a-t-elle fait re­mar­quer.

Une anec­dote qui s’ins­crit par­fai­te­ment dans cette idée de main­te­nir en vie ces clas­siques du pa­tri­moine qué­bé­cois et qu’ils conti­nuent de vivre.

«Je parle à tra­vers mon chapeau et sans connaître les pro­jets du pro­duc­teur, mais je pense qu’il y au­ra une suite à cette com­pi­la­tion. Ça va suivre son cours et il le faut», a-t-elle men­tion­né.

Lau­rence Jal­bert

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.