SE­LON LES BOU­GON

Plus de dix ans après la fin de la sé­rie té­lé culte qui porte son nom, la cé­lèbre fa­mille des Bou­gon re­fait sur­face au grand écran dans un film dont le pro­pos est plus ac­tuel que ja­mais. «Avec tout ce qui se passe en ce mo­ment aux États-Unis au­tour de l’é

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Les États-Unis ont Do­nald Trump. Le Qué­bec a Paul Bou­gon. Dif­fi­cile de ne pas faire ce lien après avoir vu la co­mé­die Vo­tez Bou­gon, dans la­quelle Paul (ou Papa) Bou­gon dé­cide de se lan­cer en po­li­tique avec l’aide de sa fa­mille pour fon­der un nou­veau par­ti, le PEN (Par­ti de l’Écoeu­re­ment na­tio­nal).

Mais à sa grande sur­prise, la po­pu­la­tion qué­bé­coise se­ra sé­duite par son dis­cours po­li­tique...

«Cet écoeu­re­ment de la po­pu­la­tion face à la po­li­tique, c’est dans l’air du temps, ob­serve Ré­my Gi­rard, qui a re­pris avec bon­heur le rôle de Paul Bou­gon dans le film.

«Comme le dit si bien Fran­çois Avard (le créa­teur et co­au­teur des Bou­gon), les astres sont ali­gnés. Sur le plan po­li­tique, avec tout ce qui se passe en ce mo­ment, le film prend un autre sens. Si on avait lan­cé Vo­tez Bou­gon il y a un an, on nous au­rait dit: “ben là, vous char­riez!” Mais là, de­puis le 8 no­vembre, ça semble plus proche de la réa­li­té qu’on au­rait pu le croire.»

«Le film parle de po­li­tique, mais sur­tout de cor­rup­tion et d’im­pu­ni­té. Paul Bou­gon est un anar­chiste, un homme qui a sa vi­sion de la po­li­tique et ça trans­pa­raît dans le film. Au dé­but, il dé­cide de se lan­cer un faux par­ti po­li­tique juste pour faire une crosse. Il veut vendre des cartes de membres et faire de l’ar­gent avec ça. Mais ça va al­ler plus loin qu’il pen­sait! Il va se lais­ser prendre au jeu. Il va de­ve­nir pire que les gens qu’il dé­nonce. Au point où sa fa­mille va se re­tour­ner contre lui.»

RE­TROU­VAILLES AT­TEN­DUES

Ré­my Gi­rard sou­hai­tait de­puis long­temps re­trou­ver le per­son­nage de Papa Bou­gon, qu’il consi­dère comme l’un des rôles les plus mar­quants de sa car­rière à l’écran.

Peu de temps après la fin de la sé­rie té­lé, au prin­temps 2006, un pro­jet de film avait été évo­qué par la pro­duc­trice Fa­bienne La­rouche. Mais il au­ra fi­na­le­ment fal­lu une di­zaine d’an­nées avant que les Bou­gon fassent fi­na­le­ment le saut au cinéma.

«Pour nous, ç’a été un ca­deau du ciel de pou­voir en­fin re­trou­ver ces per­son­nages, ad­met l’ac­teur. Ça fai­sait dix ans qu’on at­ten­dait que ce film se fasse. À un mo­ment don­né, on avait même ar­rê­té d’y croire. Mais c’est re­ve­nu dans l’air il y a deux ans, quand les au­teurs ont dé­ci­dé de se re­plon­ger dans l’écri­ture du scé­na­rio. On a fi­na­le­ment eu le fi­nan­ce­ment et tout s’est mis en place.»

Au­tour de Ré­my Gi­rard, An­toine Ber­trand (Ju­nior), Loui­son Da­nis (Ri­ta), Claude La­roche (Mo­nonque) et Hé­lène Bour­gois-Le­clerc (Do­lo­rès) ont tous re­trou­vé leurs per­son­nages dans le film. Main­te­nant trop âgée pour jouer le rôle de la jeune Mao, Ro­sa­lee Jacques a dû quant à elle cé­der sa place à l’ac­trice Lau­rence Bar­rette.

Se­lon Ré­my Gi­rard, per­sonne n’a eu de mal à se re­mettre dans la peau de son per­son­nage.

«Le pre­mier ma­tin du tour­nage, quand on s’est re­trou­vé toute la gang dans la pe­tite cui­sine du même ap­par­te­ment où on avait tour­né la sé­rie, c’était comme si on s’était vus la veille», ra­conte-t-il.

«Parce que cu­rieu­se­ment, on n’a pas beau­coup vieilli phy­si­que­ment. On est pas mal tous comme on était avant. Et comme l’his­toire se dé­roule en­vi­ron 18 mois après celle de la fin de la sé­rie, on avait l’im­pres­sion de re­ve­nir dix ans en ar­rière. Fa­bienne La­rouche (la pro­duc­trice) était là le pre­mier jour du tour­nage et en nous voyant à l’écran, elle s’est ex­cla­mée: “Vous êtes pa­reils!” Ç’a été im­mé­diat pour nous. On s’est tout de suite re­trou­vés avec beau­coup de bon­heur.»

Il reste à voir si le pu­blic au­ra aus­si au­tant de plai­sir à les re­trou­ver à l’écran... Le film Vo­tez Bou­gon prend l’af­fiche le ven­dre­di 16 dé­cembre.

Maxime De­mers Le Jour­nal de Montréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.