EN­VOÛ­TANTE ÉVA­SION JA­MAÏ­CAINE

Ran­don­née en mon­tagne, plongeon dans des chutes et bobs­leigh: la Ja­maïque est la des­ti­na­tion des va­can­ciers qui ont la bou­geotte. Mais, même au pays d’Usain Bolt, l’homme le plus ra­pide du monde, on s’ar­rête le temps de re­prendre son souffle! Cette pause

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES - Ma­rie Poupart Le Jour­nal de Montréal

Sur le site hô­te­lier conçu comme un au­then­tique vil­lage ja­maï­cain, les ama­teurs de plein air et les en­fants qui car­burent aux sen­sa­tions fortes trouvent de quoi user leurs se­melles sur le mur d’es­ca­lade et dans la zone de paint­ball. Les voya­geurs al­ler­giques aux com­plexes sans âme ad­mirent, quant à eux, le style co­lo­nial des vil­las de teinte sable qui re­groupent les chambres avec leurs ga­le­ries cou­vertes, rap­pe­lant celles des plan­ta­tions du XIXe siècle.

CHIC VIL­LAGE

Ce charme d’an­tan contraste jo­li­ment avec le dé­cor mo­derne des 232 chambres, qui dis­posent de pe­tits ex­tras ren­dant le sé­jour un brin plus luxueux, comme une ma­chine Nes­pres­so, un ser­vice de «bonne nuit» et des pei­gnoirs. Pour en avoir plus, le sur­clas­se­ment au pro­gramme The Le­vel donne ac­cès à un ma­jor­dome, un res­to pri­vé et des sec­tions VIP à la plage et à la pis­cine.

Au dé­tour des rues pa­vées et des jar­dins du Bra­co Vil­lage, on re­père des di­zaines de pa­pillons qui vi­re­voltent sans craindre notre pré­sence. À la tom­bée du jour, la fra­grance des or­chi­dées se mêle au chant des rai­nettes. Leur mu­sique est si constante qu’on se prend à cher­cher les haut-par­leurs dans les arbres!

RE­PAS AVEC VUE

Rien ne vaut dor­mir aux sons des gre­nouilles, sauf peut-être l’ac­cès sans ré­ser­va­tion et l’ab­sence de file d’at­tente aux cinq res­tos de l’hô­tel. Ou­verte sur la plage Rio Bue­no, le ri­vage ex­clu­sif au Bra­co Vil­lage, la salle à man­ger du O’Grille offre une cui­sine ca­ri­béenne, tan­dis que les lustres, les fau­teuils en cuir blanc ca­pi­ton­né du 876 Prime offrent une am­biance feu­trée idéale pour les re­pas en amou­reux.

Les ven­dre­dis soir, on pro­fite du «reg­gae night» pour s’im­pré­gner de sa­veurs lo­cales, alors qu’on sert un buf­fet ex­té­rieur de fes­ti­vals (sorte de dum­plings frits), de grillades à la jerk (viandes ma­ri­nées au gin­gembre, pi­ment de la Ja­maïque, ja­la­peño et mus­cade) et de ca­ri de chèvre, au­quel on prête des ver­tus aphro­di­siaques. La soi­rée «reg­gae night» est une oc­ca­sion tout in­di­quée pour ja­ser culture et échan­ger des re­cettes avec les em­ployés d’ori­gine ja­maï­caine.

Tous les ma­tins, on peut aus­si tes­ter ses pa­pilles au dé­jeu­ner avec le plat de pois­son sé­ché ac­com­pa­gné du fruit na­tio­nal, l’ackee – cui­si­né comme un oeuf brouillé. Et même goû­ter à des ba­nanes bouillies!

SI­LENCE CONTEM­PLA­TIF

La dé­tente grand luxe, chaises longues et lits de plage, at­tend le va­can­cier à dis­tance de marche de sa suite. Car ici, pour ac­cé­der aux deux pis­cines de l’hô­tel et à la mer, on ne saute pas dans un pe­tit train! Les chambres sont amé­na­gées à 100 m ou moins de la plage, où le calme règne puisque l’éta­blis­se­ment du groupe hô­te­lier es­pa­gnol ne compte au­cun voi­sin. Une fois bien ins­tal­lé, nul be­soin de quit­ter son pa­ra­dis, car un sys­tème de dra­peaux in­dique aux ser­veurs qu’il est temps de rem­plir son verre.

Si on par­vient à se le­ver de sa chaise, l’eau cris­tal­line de la mer des Ca­raïbes est pro­pice à la plon­gée en apnée. En plus de poissons-anges, on a aper­çu une pieuvre à quelques coups de brasse de notre chaise longue! Ma­gni­fique!

La pis­cine qui donne sur la plage de Rio Bue­no.

Les ha­bi­ta­tions bor­dées de vé­gé­ta­tion ma­gni­fique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.