LES QUAR­TIERS PO­PU­LAIRES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

LE PLA­TEAU (2002-03)

S’il y a un quar­tier qui a connu une po­pu­la­ri­té ful­gu­rante, c’est bien le Pla­teau-Mont-Royal. Dans cette co­mé­die, Ken Scott a mis le pro­jec­teur sur trois co­lo­ca­taires (lui-même, Be­noît Brière et Bru­no Blan­chet) par­ta­geant un ap­part dans le po­pu­laire quar­tier, à l’époque où les lo­ge­ments y étaient en­core abor­dables.

SE­MI-DÉ­TA­CHÉ (1987-1989)

Gian­car­lo Ca­va­lie­ri (Roberto Me­dile) est ven­deur de chaus­sures. Jean-Charles Le­ca­va­lier (Al­pha Bou­cher) est chauf­feur de taxi. Ils par­tagent un se­mi-dé­ta­ché dans Saint-Léo­nard et même s’ils ont quelques points en com­mun, ils sont tou­jours en chi­cane. Une co­mé­die à sa­veur ita­lienne.

QUELLE FA­MILLE (1969-74)

Les Trem­blay forment une fa­mille avant­gar­diste. Fer­nande et Gé­rard (Ja­nette Ber­trand et Jean La­jeu­nesse) ont 5 en­fants, Ma­rie-Jo­sée (Joanne Verne), Mar­tin (La­jeu­nesse), Isa­belle (La­jeu­nesse), Ger­main (Ro­bert Tou­pin) et Ni­cole (Ghis­laine Pa­ra­dis). Ils ha­bitent Ro­se­mont avec leur chien Ma­caire. Nous sommes en pleine Ré­vo­lu­tion tran­quille et la fa­mille Trem­blay, à l’image de tout ce qu’a fait Mme Ber­trand, est mo­derne et sans ta­bous. Les aî­nés ont des pré­oc­cu­pa­tions pour chan­ger le monde, les femmes in­ter­agissent sur le mar­ché du tra­vail et l’école y est pré­sen­tée comme un lieu de dé­cou­vertes. Près de 2,5 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs sui­vaient quo­ti­dien­ne­ment la fa­mille Trem­blay.

LA PE­TITE PA­TRIE (1974-76)

Claude Jas­min a choi­si de bros­ser dans ce té­lé­ro­man un por­trait au­to­bio­gra­phique de sa propre fa­mille et du quar­tier de son en­fance, La Pe­tite-Pa­trie. Toutes les scènes ex­té­rieures ont d’ailleurs réel­le­ment été tour­nées sur la rue mon­tréa­laise.

RUE L’ES­PÉ­RANCE (1999-2001)

Ce té­lé­ro­man, met­tant en ve­dette Serge Pos­ti­go, dresse le por­trait d’une vie de quar­tier qui cherche à conser­ver son iden­ti­té. Oli­vier Le­blanc (Pos­ti­go) di­rige une ra­dio com­mu­nau­taire, où l’on re­trouve aus­si une fri­pe­rie, un res­to et un ci­né­ma de quar­tier, que des pro­mo­teurs sou­hai­taient d’ailleurs conver­tir en mé­ga­plex. En­jeux bien ur­bains.

RUE DES PI­GNONS (1966-77)

La télévision étant un phé­no­mène en­core as­sez ré­cent, les té­lé­ro­mans illus­trant la vie quo­ti­dienne furent un grand suc­cès à cette époque. Rue des Pi­gnons se dé­rou­lait dans un quar­tier ou­vrier de la ville, dres­sant le por­trait de la fa­mille Jar­ry (dont les pa­rents étaient in­car­nés par Hu­guette Oli­gny et Ro­land Che­nail) et de son en­tou­rage. Le couple de Louis Mo­ris­set et Mia Rid­dez écri­vait une vé­ri­table vie de quar­tier avec ses com­merces, sa quin­caille­rie et son épi­ce­rie. Si le couple chou­chou des té­lé­spec­ta­teurs qué­bé­cois des an­nées 2000 est for­mé de Guy­laine Trem­blay et De­nis Gi­rard, la po­si­tion était à l’époque oc­cu­pée par le couple de Ja­nine Jar­ry (Ma­rie-Jo­sée Long­champs) et Mau­rice Millot (Ré­jean Le­fran­çois).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.