KE­VIN BAZINET À 100 MILLES À L’HEURE

Ren­con­tré à Trois-Ri­vières, Ke­vin Bazinet nous parle de ses nou­veaux pro­jets et de ses choix de vie.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - VIC­TOR-LÉON CAR­DI­NAL Agence QMI

Ke­vin Bazinet s’est ini­tié à la course au­to­mo­bile cet été, dans le cadre du Grand Prix. « Les or­ga­ni­sa­teurs m’ont pro­po­sé de com­men­cer à cour­ser », dit-il. L’ar­tiste ne cache d’ailleurs pas en­tre­te­nir de­puis long­temps un in­té­rêt pour les voi­tures de course. « Mon père a tou­jours cour­sé et mon beau-père était pi­lote de Nas­car. J’ai donc dé­ci­dé de m’y mettre moi aus­si pour voir ce que ça peut don­ner. »

UN AR­TISTE EN TRAN­SI­TION

Par ailleurs, après avoir rem­por­té

La Voix en 2015 et re­çu un disque d’or pour son al­bum Talk To Me pa­ru la même an­née, Ke­vin Bazinet s’en tient à sa dé­ci­sion de ne plus réa­li­ser d’autres al­bums dans l’ave­nir. « Je n’ai pas le dé­sir de m’in­ves­tir dans la réa­li­sa­tion d’un deuxième disque qui pour­rait connaître un flop. Ça me fe­rait de quoi si ça ar­ri­vait. La réa­li­té du mar­ché n’est pas fa­cile ; il faut s’adap­ter. J’ai fait le choix d’al­ler où les gens sont : sur in­ter­net. Je conti­nue néan­moins à écrire et à en­re­gis­trer en stu­dio. J’ai­me­rais bien sor­tir une nou­velle chan­son d’ici la fin de l’été.

« De plus, grâce à une as­so­cia­tion que j’ai avec la mai­son de disques eu­ro­péenne BMG, il se pour­rait qu’une de mes chan­sons se re­trouve sur le pro­chain al­bum de John­ny Hal­ly­day, en France. Dans les pro­chaines an­nées, je pré­vois conti­nuer à sor­tir des chan­sons à l’oc­ca­sion afin de gar­der ma no­to­rié­té et de pou­voir ain­si dé­ve­lop­per mon cô­té en­tre­pre­neur. Mon ob­jec­tif est de pou­voir conti­nuer à faire de la mu­sique tout en ga­gnant bien ma vie. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai fon­dé mon école de chant, qui m’oc­cupe énor­mé­ment. »

L’ar­tiste ne compte pas non plus ces­ser de don­ner des spec­tacles. « À cause de mon pro­blème d’an­xié­té, il est dif­fi­cile pour moi de par­tir long­temps sur la route en tour­née. Je suis en pé­riode d’adap­ta­tion. J’en­vi­sage pour l’ins­tant de ne faire que les grandes villes. Avec le temps, j’ai ap­pris à me res­pec­ter et à m’im­po­ser des li­mites à ne pas dé­pas­ser. »

EN HAR­MO­NIE AVEC LE CÉLIBAT

Sé­pa­ré de­puis près de deux mois d’Ali­cia Mof­fet, avec qui il a par­ta­gé deux ans de sa vie, Ke­vin Bazinet dé­clare vivre plu­tôt bien son célibat. « Ali­cia reste une très bonne amie. Dans les der­niers mois de notre re­la­tion, nous étions tous les deux très oc­cu­pés cha­cun de notre cô­té, on ne se voyait presque plus. Nous avons fait en­semble le choix de nous sé­pa­rer dans le res­pect et l’har­mo­nie ; nous vi­vons très bien avec cette dé­ci­sion. Pour ma part, j’ai tou­jours été un

lo­ver. Je crois en­core à l’amour et, à 26 ans, j’es­père bien réa­li­ser mon rêve de fon­der une fa­mille. J’at­tends tou­jours de trou­ver la bonne per­sonne qui me fe­ra tri­per. »

DEUX FRÈRES UNIS PAR LA MU­SIQUE

Après avoir joué ré­cem­ment sur scène en com­pa­gnie de son frère Bob­by Ba­zi­ni au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de jazz de Mon­tréal et au Fes­ti­val d’été de Qué­bec, Ke­vin Bazinet es­père bien tra­vailler sur de nou­veaux pro­jets avec son fran­gin. « Nous avons tou­jours eu une belle re­la­tion, mais mu­si­ca­le­ment nous évo­luons dans deux styles dif­fé­rents. À pré­sent que j’ai for­gé ma place, Bob­by et moi osons plus nous pré­sen­ter en­semble sur scène. Ça fait long­temps qu’on dit qu’on ai­me­rait écrire une chan­son en­semble, et je crois bien que ça va se faire dans pas long », dé­clare l’ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.