Une pause d’un an consa­crée à l’écri­ture, la mu­sique et la fa­mille

Après avoir réus­si l’ex­ploit de don­ner 495 re­pré­sen­ta­tions en quatre ans et ven­dus 300 000 billets de son pre­mier one man show, Plus gros que na­ture, l’hu­mo­riste P-A Mé­thot prend une année sab­ba­tique du­rant la­quelle il peau­fi­ne­ra son deuxième spec­tacle,

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - SAN­DRA GO­DIN Le Jour­nal de Québec san­dra.go­din @que­be­cor­me­dia.com

P-A Mé­thot a lan­cé son pre­mier spec­tacle en no­vembre 2013, après 18 ans de car­rière. Il a ra­pi­de­ment connu un suc­cès po­pu­laire, et les sup­plé­men­taires se sont ac­cu­mu­lées une après l’autre. C’est ce soir, à la salle Al­bert-Rous­seau, qu’il met un terme dé­fi­ni­tif à la tour­née.

« Je suis fa­ti­gué, avoue-t-il d’en­trée de jeu. Ça va faire du bien. Je suis en­core content de le faire mon show, j’aime la tour­née. Mais j’ai hâte d’être en­core stres­sé avant de mon­ter sur scène. Tu sais, le bout en ro­dage ? Quand on ne sait pas si ça va mar­cher ou pas. J’ai hâte de re­créer et d’avoir le sen­ti­ment de ne pas être “safe” dans mes sou­liers. »

Mal­gré le rythme érein­tant, il avoue qu’il re­com­men­ce­rait « n’im­porte quand ». « Moi, il faut que ça roule. Mais je ne re­com­men­ce­rai pas au­tant en fou que je l’ai fait. »

Pen­dant sa sab­ba­tique, l’hu­mo­riste de Québec oc­cu­pe­ra son temps avec son « stu­dio de mu­sique de fou » qu’il a construit dans sa mai­son. « J’ai­me­rais bien ça com­po­ser des trucs », dit-il. Le mu­si­cien ra­conte qu’il ai­me­rait créer des mu­siques d’ou­ver­ture et de fer­me­ture de shows d’hu­mour, ou faire des mu­siques de pu­bli­ci­tés. Mais non, un al­bum de P-A Mé­thot ne ver­ra pas le jour.

« Je veux aus­si al­ler en va­cances avec ma fa­mille. Et je veux es­sayer d’al­ler por­ter ma fille à l’école le plus pos­sible et al­ler la cher­cher à tous les soirs. Je ne sou­hai­tais pas la né­gli­ger, mais c’est ce que ça fait quand même. Elle est à l’âge où elle peut me dire que je pars sou­vent. Des fois, le coeur me fait trois tours », dit-il avec émo­tion.

DU P-A MÉ­THOT « BIO »

P-A Mé­thot confirme qu’il a plus de la moi­tié de son deuxième spec­tacle écrit. « Ça va être en­core du P-A Mé­thot qui parle de ses dé­fauts, de ce que je re­marque, de ce que je trouve bi­zarre, comme le fait qu’Hy­dro-Québec fait des pubs quand il est tout seul… C’est comme si on fai­sait la pro­mo­tion de la 132 pour al­ler en Gas­pé­sie ! »

« Ce se­ra un spec­tacle plus sobre. Ce se­ra du P-A Mé­thot bio », lance-t-il en riant.

PAS DE DVD

Pas ques­tion de sor­tir un DVD du pre­mier spec­tacle comme la plu­part de ses col­lègues.

« Moi, j’haïs ça faire les choses comme les autres. J’aime ça que les choses meurent, dans le sens que le spec­tacle, je l’ai fait vivre pen­dant quatre ans. La ver­sion un et la ver­sion 495 sont vrai­ment dif­fé­rentes. Il y a eu une évo­lu­tion. Ça n’au­rait pas été re­pré­sen­ta­tif de la tour­née de sor­tir un seul show. Je ne vois pas l’uti­li­té. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.