L’ÉTER­NEL RE­COM­MEN­CE­MENT

La der­nière année a été riche en évé­ne­ments mar­quants pour Alexandre Goyette. Cô­té per­son­nel, ce­lui qui fê­te­ra bien­tôt son 40e an­ni­ver­saire se­ra de nou­veau père dans quelques se­maines, puisque sa conjointe, Ge­ne­viève Cô­té, at­tend leur deuxième en­fant. Côt

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - MARC-AN­DRÉ LE­MIEUX Le Jour­nal de Mon­tréal marc-andre.le­mieux @que­be­cor­me­dia.com

Il se­ra dif­fi­cile d’échap­per à Alexandre Goyette les lun­dis soir. En plus de faire ses dé­buts dans L’échap­pée à TVA, il tien­dra la ve­dette de Siège à Ra­dio-Ca­na­da.

Écrite par Pierre-Marc Drouin, cette mi­ni­sé­rie de six épi­sodes réa­li­sée par Jim Do­no­van ( Le clan) re­late une prise d’otages dans une usine de Cole Creek, une ville fic­tive du Nou­veau-Bruns­wick. Alexandre Goyette y in­carne le bouillant lea­der d’un pe­tit groupe de mé­ca­ni­ciens qui pro­fite d’une ma­ni­fes­ta­tion pa­ci­fique pour prendre le contrôle de l’usine en vue d’em­pê­cher sa fer­me­ture. Mal­gré la pré­sence du pré­sident du syn­di­cat (Gilles Re­naud) qui tente de cal­mer le jeu, la si­tua­tion dé­gé­nère ra­pi­de­ment et en­traîne des consé­quences dra­ma­tiques.

Alexandre Goyette s’est ins­pi­ré d’un vieux col­lègue de tra­vail pour construire son per­son­nage. « J’étais en­core aux études. C’était un mon­sieur tou­jours de mau­vaise hu­meur. À chaque fin de jour­née, il di­sait : “Une de moins avant la re­traite.” Avec lui, tout était lourd. Je n’avais au­cune idée du genre d’homme qu’il était en de­hors du tra­vail. Alexis Go­din, c’est un peu la même chose. »

Dé­peint comme une brute vio­lente en dé­but de sé­rie, Go­din se ré­vé­le­ra un être beau­coup plus tou­chant au fil des épi­sodes, alors qu’on dé­voi­le­ra son pas­sé au compte-gouttes.

« Les zones grises, c’est ce qui est in­té­res­sant, sou­ligne Alexandre Goyette. Jouer un per­son­nage uni­di­men­sion­nel, ce n’est pas su­per

tri­pant… à moins que ce soit un mé­chant su­per mé­chant. Mais Go­din, c’est un gars en co­lère de­puis son en­fance. Toute sa vie, il a été ju­gé, il a été mon­tré du doigt… Il n’a jamais eu l’oc­ca­sion d’ex­pri­mer autre chose. »

NOU­VEAUX VI­SAGES

Tour­né en par­tie dans une vé­ri­table usine désaf­fec­tée à Monc­ton, Le siège met en ve­dette plu­sieurs ac­teurs aca­diens plus ou moins connus au Québec, dont De­nise Bou­chard, Mar­cel Ro­main Thé­riault, Ra­phaël But­ler et Ch­ris­tian Es­siambre, pour qui Alexandre Goyette ne ta­rit pas d’éloges.

L’ac­teur a sen­ti un fort es­prit de col­lé­gia­li­té au sein du groupe de co­mé­diens aca­diens à son ar­ri­vée sur place, en com­pa­gnie de Gilles Re­naud.

« Ils for­maient dé­jà une fa­mille. Les nou­veaux vi­sages, c’était nous autres ! »

SÉ­RIES PO­PU­LAIRES

Comme Ma­ga­lie Lé­pine-Blon­deau et Vincent-Guillaume Otis, Alexandre Goyette a pas­sé, plus tôt cette année, plu­sieurs mois à es­qui­ver les ques­tions des mor­dus de Dis­trict 31, lais­sés en plein sus­pense au prin­temps. L’in­ter­prète de Ke­vin dit avoir été sur­pris de consta­ter à quel point la quo­ti­dienne de Luc Dionne ral­liait un au­di­toire aus­si vaste.

« Tout le monde m’en par­lait : des jeunes, des vieux… C’était vrai­ment

tri­pant. C’est le fun de par­ti­ci­per à des af­faires qui marchent aus­si bien. »

Par­lant de sé­ries po­pu­laires, Alexandre Goyette se fait avare de dé­tails quand il parle du rôle qu’il joue­ra dans L’échap

pée. L’ac­teur évoque un in­di­vi­du mys­té­rieux qui re­sur­git du pas­sé de Pa­trick (Da­niel Pa­rent).

« Au dé­part, on sait très peu de choses sur lui. Je peux dire que c’est un an­cien com­bat­tant d’arts mar­tiaux mixtes qui dé­barque à Sainte-Alice et il va brouiller plu­sieurs pistes. C’est un per­son­nage

tri­pant à faire, parce qu’il n’a pas d’at­taches. Il n’a pas de mai­son, pas de blonde, pas vrai­ment de pa­rents… Il est donc ou­vert à tout. »

PER­DU­RER

Entre deux tour­nages, Alexandre Goyette conti­nue éga­le­ment d’écrire. L’au­teur de King Dave y voit une façon de di­ver­si­fier ses ac­ti­vi­tés pour per­du­rer.

« Au Québec, on n’a pas le choix de cu­mu­ler les rôles pour joindre les deux bouts. J’aime mon mé­tier. Je veux le faire le plus long­temps pos­sible. Je veux être co­mé­dien jus­qu’à mon der­nier souffle. Pour y ar­ri­ver, je fais toutes sortes de choses : du théâtre, des courts mé­trages, des lec­tures, du ci­né­ma… La clé du suc­cès, c’est de res­ter humble et au­then­tique. Parce qu’il y en a plein qui pour­raient tra­vailler à ma place. » ICI Ra­dio-Ca­na­da Té­lé pré­sente Le siège dès lun­di 21 h. TVA dif­fuse L’échap­pée le lun­di 20 h. Alexandre Goyette est am­bas­sa­deur du Centre CIR­CUIT du CHU Sainte-Jus­tine, qui offre aux en­fants des pro­grammes d’ac­ti­vi­tés phy­siques des­ti­nés à pré­ve­nir les risques liés aux ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires. www.cen­tre­cir­cuit.com

Alexandre Goyette dans Le siège

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.