J’AI PAR­COU­RU LA ROUTE DE 2FRÈRES ET J’EN RE­VIENS CHAN­GÉ

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - AN­DRÉ PÉLOQUIN jour­nal­de­mon­treal.com andre.pe­lo­quin @que­be­cor­me­dia.com

Bien qu’il soit de bon ton dans cer­tains cercles de cas­ser du sucre sur le dos de 2Frères et son folk pop ré­con­for­tant, mais sans sur­prise, je dois vous avouer, chers lec­teurs, que j’en pince tout de même pour les com­pères. Sans être leur plus grand fan, les gars semblent être « de bons ‘yabs » qui ne se prennent pas trop au sé­rieux (leurs en­tre­vues, sou­vent ra­fraî­chis­santes en té­moignent).

Bref, c’était avec une cer­taine hâte que je vou­lais par­cou­rir La route, deuxième al­bum du pro­jet de­puis le suc­cès in­croyable de Nous autres (2015) qui a trou­vé plus de 115 000 ache­teurs. « Qu’est-ce qu’un groupe, lu­cide de l’image qu’il pro­jette et en pleine pos­ses­sion de ses moyens, peut pro­po­ser comme se­cond cha­pitre à son his­toire ? » La ré­ponse : la même af­faire, mau­ta­dine.

UNE ROUTE ? NON, UNE BOUCLE !

Di­sons-le d’em­blée : les frères sont tou­jours bien en voix, mais les nou­velles mu­siques qu’ils pro­posent, elles, pour­raient se re­trou­ver sans pro­blème sur Nous autres. Pour leurs fans qui es­pé­raient un peu de neuf : meilleure chance la pro­chaine fois !

Cô­té textes, c’est un peu triste que les pa­roles li­vrées aux Caouette – deux ar­tistes quand même jeunes, rap­pe­lons-le – soient si an­crées dans la nos­tal­gie.

UNE ÉCOUTE « DÉPRIMANTE »

Le simple Comme avant est un exemple élo­quent, On est ben – qui fait ré­fé­rence à l’en­fance – est une autre chan­son ex­ploi­tant le thème. Être nos­tal­gique dans la mi-ving­taine, c’est un peu dom­mage… bien que lu­cra­tif ; le suc­cès du pro­jet en té­moigne !

À no­ter, tou­te­fois : quelques sur­prises, dont Le som­met, une toune qui ré­serve aux mé­lo­manes un pe­tit punch à la M. Night Shya­ma­lan (oui, oui).« En­fin ! », lan­cèrent toutes les ra­dios com­mer­ciales. Toutes. Mal­gré ma dé­prime ac­com­pa­gnant

La route, je leur concède que c’est un disque ad­mi­ra­ble­ment conçu pour les sta­tions FM du Qué­bec. À dé­faut d’avoir pris un risque, et bien que trop lisse à mon goût, 2Frères se fe­ra en­tendre à nou­veau. Tant mieux pour eux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.