QUAND L’HIS­TOIRE ENTRE AU CH­TEAU

Le Journal de Quebec - Weekend - - VACANCES -

Lorsque vous êtes à l’étran­ger et dites que vous ha­bi­tez la ville de Qué­bec, le nom qui vient en pre­mier à la bouche de votre in­ter­lo­cu­teur est ce­lui du Châ­teau Fron­te­nac.

Oui, ce châ­teau qui do­mine le Saint-Laurent a bonne presse au­près des Amé­ri­cains, des Eu­ro­péens et des Asia­tiques. Il est d’ailleurs l’hô­tel le plus pho­to­gra­phié au monde. Mais les Qué­bé­cois connaissent-ils vrai­ment leur châ­teau ? Le voient-ils sim­ple­ment comme une icône tou­ris­tique ?

L’en­tre­prise Ci­ce­rone Tours de Qué­bec offre des tours gui­dés en com­pa­gnie de per­son­nages cé­lèbres de l’his­toire afin de re­tra­cer le pas­sé de cet illustre châ­teau. On y ap­prend des faits his­to­riques, on dé­couvre des anec­dotes, des se­crets d’al­côve et on se re­trempe dans l’at­mo­sphère ro­man­tique du siècle der­nier.

SÉ­RIE D’HÔ­TELS

Ce châ­teau, construit près de la Ci­ta­delle de Qué­bec, est le pre­mier d’une sé­rie d’hô­tels du même style construits par les com­pa­gnies fer­ro­viaires ca­na­diennes à la fin du 19e siècle afin de po­pu­la­ri­ser les voyages en train.

« C’était la pé­riode ro­man­tique, ex­prime le comte de Fron­te­nac qui nous ac­com­pagne lors de cette vi­site. On voya­geait en train à tra­vers le Ca­na­da, pen­dant toute une se­maine et on ve­nait sé­jour­ner au Châ­teau Fron­te­nac. En 1895, il en coû­tait la somme de 1,75 $ pour y pas­ser la nuit. » Ce châ­teau – qui s’ins­pire des châ­teaux de la Loire – ap­par­tient à un en­semble de for­te­resses du même genre, tels le Banff Spring Hô­tel, le Châ­teau Lake Louise et le Châ­teau Lau­rier à Ot­ta­wa.

HÔTE D’ILLUSTRES PER­SON­NAGES

C’est en 1892 qu’a dé­bu­té la construc­tion du Châ­teau Fron­te­nac. Conçue d’après les plans de l’ar­chi­tecte Bruce Price, qui avait réa­li­sé la gare Wind­sor à Mon­tréal, la for­te­resse était faite au dé­part pour être agran­die. Plu­sieurs ajouts ont été faits au fil des ans et la tour cen­trale de 18 étages a été construite en 1924.

Le Châ­teau a été l’hôte d’illustres per­son­nages, nous ap­prend le comte de Fron­te­nac, qui a été gou­ver­neur de la Nou­velle-France à deux re­prises.

Par­mi les 611 chambres de l’hô­tel, on y trouve des suites cé­lèbres : les Suites Rea­gan, Tru­deau, Churchill, Roo­se­velt… Le pre­mier mi­nistre du Qué­bec Mau­rice Du­ples­sis a eu son bu­reau dans l’édi­fice. On y a tour­né plu­sieurs films, dont La loi

du si­lence d’Al­fred Hit­ch­cock. On y a te­nu des évé­ne­ments se­crets, tels que la confé­rence de Qué­bec en 1943, à la­quelle ont par­ti­ci­pé Wins­ton Churchill, Frank­lin D. Roo­se­velt et Ma­cken­zie King pour dis­cu­ter de stra­té­gie lors de la Se­conde Guerre mon­diale. « Tout ce­la s’est pas­sé au sa­lon rose », nous in­dique le comte de Fron­te­nac en ou­vrant la porte de cette pièce cé­lèbre. « Le châ­teau a été vi­dé com­plè­te­ment et on a fait cou­rir la ru­meur que le pape ve­nait nous vi­si­ter. »

Au deuxième étage, le comte de Fron­te­nac nous per­met d’avoir ac­cès à toute une ga­le­rie de pho­tos prises lors de cette Confé­rence de Qué­bec. On y voit éga­le­ment les pho­tos des ve­dettes qui ont sé­jour­né à l’hô­tel.

HIS­TOIRES D’AMOUR

Le Châ­teau a aus­si été la scène de belles his­toires d’amour, que nous ra­con­te­ra notre guide. Quant à ce der­nier, on dit que son fan­tôme hante tou­jours un as­cen­seur de l’hô­tel.

Le châ­teau de Fron­te­nac fait bonne fi­gure au­près des nom­breux vi­si­teurs.

L’en­tre­prise Ci­ce­rone Tours offre des tours gui­dés en com­pa­gnie de per­son­nages cé­lèbres de l’his­toire, comme le comte de Fron­te­nac.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.