Un train dé­raille à La­val

Un dé­raille­ment de train est sur­ve­nu hier soir sur un pont fer­ro­viaire entre les villes de La­val et Ter­re­bonne

Le Journal de Quebec - - LA UNE - VINCENT LARIN ET CA­MILLE GAR­NIER

Au moins quatre wa­gons d’un train de mar­chan­dises qui trans­por­tait de la poudre de ci­ment sont tom­bés à l’eau à la suite d’un dé­raille­ment sur­ve­nu hier soir sur un pont entre La­val et Ter­re­bonne.

« Ça a fait un bruit ter­rible, la mai­son a vi­bré comme elle n’avait ja­mais vi­bré », a ra­con­té un ré­sident de La­val, Franck De­la­val. L’homme qui ha­bite de­puis 22 ans à cô­té de l’en­trée du pont ré­ser­vé à la cir­cu­la­tion fer­ro­viaire af­firme n’avoir ja­mais vu rien de tel.

L’ac­ci­dent n’au­rait tou­te­fois fait au­cun bles­sé, se­lon Éric Har­nois, chef de division au Ser­vice de sé­cu­ri­té in­cen­die de Ter­re­bonne. Les chauf­feurs ont éga­le­ment été se­cou­rus à temps.

Les wa­gons qui se trou­vaient vers la tête du convoi se­raient sor­tis des rails peu après 21 h.

À ce mo­ment, le train était dé­jà bien en­ga­gé sur un che­min fer­ro­viaire me­nant vers Ter­re­bonne et si­tué tout près du pont So­phie-mas­son, qui re­lie l’île Jé­sus à la Rive-nord de Mon­tréal.

Le convoi blo­quait donc à la fois le bou­le­vard des Mille-îles et la rue Saint-louis à Ter­re­bonne, hier en fin de soi­rée, lors­qu’il s’est im­mo­bi­li­sé, com­plè­te­ment dé­for­mé.

POUDRE DE CI­MENT

M. Har­nois a in­di­qué que les wa­gons tom­bés à l’eau étaient vides. Ils servent à trans­por­ter du ci­ment et étaient en route pour être rem­plis de nou­veau.

Au moins deux wa­gons traî­naient en­core sur les berges de la ri­vière des Mille Îles du cô­té de La­val, a in­di­qué Franck De­la­val.

L’as­phalte du bou­le­vard des Mille-îles s’est en­fon­cé sous la force de l’im­pact du train qui est brus­que­ment sor­tie de ses rails.

En tout, le convoi était com­po­sé d’au moins 105 wa­gons, dont seule­ment trois trans­por­taient des pro­duits chi­miques. Ceux-ci étaient tou­te­fois sur terre au mo­ment de l’in­ci­dent et ne se sont pas ren­ver­sés dans la ri­vière, a confir­mé le maire de Ter­re­bonne, Sté­phane Berthe.

Le reste des wa­gons conte­naient toute sorte de mar­chan­dises.

Six wa­gons étaient en­core coin­cés au mi­lieu du pont en mi­lieu de nuit. Les au­to­ri­tés ne pou­vaient pas les dé­pla­cer avant d’éva­luer l’état de la struc­ture.

« Les vé­ri­fi­ca­tions se­ront ef­fec­tuées de­main ma­tin [au­jourd’hui]. Je suis confiant que tout ira bien, les au­to­ri­tés ont bien ré­agi face à la si­tua­tion », a com­men­té le maire de Ter­re­bonne.

UR­GENCE

« Les chauf­feurs m’ont dit n’avoir re­mar­qué au­cune ano­ma­lie avant l’ac­ci­dent », a-t-il ajou­té.

Un im­por­tant dé­ploie­ment des ser­vices d’ur­gence s’est mis en branle en mi­lieu de soi­rée. Des agents du mi­nis­tère de l’environnement étaient pré­sents pour éva­luer les risques de conta­mi­na­tion pour la ri­vière.

Le convoi est ex­ploi­té par la com­pa­gnie fer­ro­viaire Qué­bec-ga­ti­neau Rail­way. Con­tac­tée par Le Jour­nal, l’en­tre­prise n’a pas vou­lu ré­pondre à nos ques­tions.

Cet évé­ne­ment a créé une com­mo­tion dans le quar­tier ré­si­den­tiel du cô­té de La­val, se­lon TVA Nou­velles, où beau­coup de ré­si­dents, aler­tés par l’in­ter­ven­tion des au­to­ri­tés, sont sor­tis voir ce qui se pas­sait près de chez eux.

« Ça fai­sait 15 mi­nutes que je ve­nais de cou­cher ma pe­tite et toute ma mai­son a bras­sé, a ra­con­té Fran­cis Mo­reau. Et il y a d’autres voi­sins qui ont vé­cu la même chose. Ça été as­sez as­sour­dis­sant mer­ci ! »

-Avec l’agence QMI

Le train de mar­chan­dises qui com­por­tait 105 wa­gons au to­tal a dé­raillé peu après 21 h. Huit wa­gons sont sor­tis des rails ex­ploi­tés par la so­cié­té Qué­bec-ga­ti­neau Rail­way, et au moins cinq, conte­nant de la poudre en ci­ment, sont tom­bés du pont.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.