Le­houillier moins em­pres­sé

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - KA­RINE GA­GNON ka­rine.ga­gnon @que­be­cor­me­dia.com Chro­ni­queuse

Ayant bon es­poir de voir son man­dat re­nou­ve­lé le 5 no­vembre, Gilles Le­houillier ap­pa­raît moins em­pres­sé quant au pro­jet de troi­sième lien.

Éton­nam­ment, le maire sor­tant s’est gar­dé d’évo­quer le pro­jet par­mi ses prio­ri­tés hier, lors d’une pré­sen­ta­tion sur ses en­ga­ge­ments. Alors qu’il a iden­ti­fié la flui­di­té et la cir­cu­la­tion comme l’« en­jeu nu­mé­ro un » de la cam­pagne, il a fait le choix de pré­sen­ter plus tard ses en­ga­ge­ments en la ma­tière.

Étant don­né son ap­pui sans équi­voque en­vers le pro­jet, on au­rait pu s’at­tendre au contraire à ce qu’il fi­gure en tête de ses prio­ri­tés. Dans le com­mu­ni­qué, où il pré­sente di­vers en­ga­ge­ments, il est ques­tion de la conges­tion rou­tière, mais nulle part il n’est fait men­tion du troi­sième lien.

Il a fi­na­le­ment dai­gné y faire al­lu­sion pour re­mettre le singe sur les épaules du gou­ver­ne­ment. Le maire sor­tant a en ef­fet men­tion­né que le gou­ver­ne­ment avait pris un « en­ga­ge­ment ferme » sur la ques­tion, et qu’il lui ap­par­te­nait de dé­ter­mi­ner les grandes orien­ta­tions et la vi­sion en ma­tière de mo­bi­li­té. « Est-ce que le gou­ver­ne­ment main­tient le cap sur un troi­sième lien, la vraie ques­tion est là […] a-t-il lâ­ché. Si ça fait par­tie de ses plans, nous on est là. »

Plus tard en en­tre­vue édi­to­riale, M. Le­houillier a aus­si re­mis en ques­tion l’ap­pui de Ré­gis La­beaume. À sa­voir que ce der­nier at­tend les ré­sul­tats de l’étude, il fait va­loir que lui aus­si. « Ça prend un troi­sième lien, mais c’est sûr que si on ar­rive avec quelque chose d’in­fai­sable, ou qui est tel­le­ment cher, ç’a pas d’al­lure », dit-il, ré­pé­tant que se­lon lui ce se­rait pos­sible en ju­me­lant le pro­jet au pont de l’île d’or­léans. Cette op­tion n’a jus­qu’à main­te­nant ja­mais été consi­dé­rée par le gou­ver­ne­ment.

DIF­FI­CILE À SUIVRE

Concer­nant son re­trait du pro­jet de SRB, M. Le­houillier s’avère par ailleurs dif­fi­cile à suivre. Je suis d’ac­cord avec lui : le nou­veau pro­jet doit in­clure un lien entre les rives. Je com­prends moins bien pour­quoi il a au­tant in­sis­té pour que le SRB se dé­ploie aus­si loin à Lé­vis, alors que ce­la im­pli­quait lo­gi­que­ment des coûts plus im­por­tants. Je ne vois pas du tout en quoi le SRB, s’il de­vait s’ar­rê­ter à Saint-ro­muald, l’em­pê­chait de pré­sen­ter un pro­jet pour amé­lio­rer le trans­port en com­mun ailleurs sur son ter­ri­toire.

Une grande ba­taille se des­sine. Consi­dé­rant le poids po­li­tique des deux villes, Lé­vis et ses ci­toyens risquent d’en souf­frir da­van­tage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.