Net­flix et ebay n’ont payé que 3 M$ en taxes

Le Journal de Quebec - - ARGENT -

AGENCE QMI | Les géants amé­ri­cains Net­flix et ebay ont payé moins de 3,14 mil­lions $ en taxes l’an der­nier au Royaume-uni, au mo­ment où de plus en plus de voix s’élèvent pour ré­cla­mer une équi­té fis­cale.

Avec 6,5 mil­lions d’abon­nés bri­tan­niques, Net­flix a payé moins de 500 000 $ en im­pôt sur un bé­né­fice d’en­vi­ron 1,65 mil­lion $, a rap­por­té le Fi­nan­cial Times. L’en­tre­prise a réa­li­sé un chiffre d’af­faires d’en­vi­ron 22 mil­lions d’eu­ros au Royaume-uni, les re­ve­nus des abon­nés bri­tan­niques al­lant à sa fi­liale néer­lan­daise.

Se­lon une es­ti­ma­tion de la firme de re­cherche lon­do­nienne Am­pere Ana­ly­sis, le géant du vi­sion­ne­ment en ligne a réa­li­sé un chiffre d’af­faires de 520 mil­lions $ l’an der­nier, sur la base des es­ti­ma­tions des uti­li­sa­teurs bri­tan­niques et des prix d’abon­ne­ment men­suels.

Net­flix a dit contri­buer à « l’éco­no­mie bri­tan­nique de dif­fé­rentes ma­nières », en im­pôts sur les so­cié­tés, en taxes, mais aus­si en em­ployant du per­son­nel et en fi­nan­çant des pro­duc­tions bri­tan­niques.

De son cô­té, la branche bri­tan­nique d’ebay a payé 2,64 M$ en im­pôts sur les so­cié­tés sur des bé­né­fices de 12 M$ et des re­ve­nus de 330 M$. L’an der­nier, sa fi­liale amé­ri­caine avait pour­tant réa­li­sé un chiffre d’af­faires to­tal de 1,6 G$, au Royaume-uni. Il faut sa­voir que la branche bri­tan­nique d’ebay est dé­te­nue à 100 % par ebay In­ter­na­tio­nal, ba­sée en Suisse, et elle-même dé­te­nue par ebay aux États-unis.

« CONFORME AUX RÈGLES »

La com­pa­gnie a re­fu­sé d’ex­pli­quer comment ses re­ve­nus au Royaume-uni n’étaient pas comp­ta­bi­li­sés par ses ac­ti­vi­tés au Royaume-uni. « Dans tous les pays, ebay se conforme aux règles fis­cales na­tio­nales, eu­ro­péennes et in­ter­na­tio­nales », a sim­ple­ment dit l’en­tre­prise.

Plu­sieurs fis­ca­listes et élus bri­tan­niques dé­plorent que leur sys­tème d’im­po­si­tion des so­cié­tés soit en in­adé­qua­tion avec le sys­tème éco­no­mique ac­tuel.

Vince Cable, chef des li­bé­raux dé­mo­crates, plaide pour une « ré­forme de la fis­ca­li­té des en­tre­prises afin de s’at­ta­quer au ni­veau d’ac­ti­vi­té et pas seule­ment aux bé­né­fices dé­cla­rés ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.