Des don­nées qui in­quiètent les fran­co­phones

Le Reflet (The News) - - ACTUALITES • NEWS - ALEXIA MARSILLO alexia.marsillo@eap.on.ca

Sta­tis­tique Ca­na­da a ré­cem­ment pu­blié les points saillants du re­cen­se­ment ca­na­dien de 2016. Ceux-ci in­cluent des don­nées pro­ve­nant des ca­té­go­ries sui­vantes : fa­milles, état ma­tri­mo­nial, le mé­nage et la langue. Le taux de bi­lin­guisme fran­çais-an­glais a at­teint un nou­veau som­met au Ca­na­da, les deux tiers de cette crois­sance étant at­tri­bués au Qué­bec.

Le taux de bi­lin­guisme au pays a aug­men­té pour la pre­mière fois de­puis 2001, pas­sant de 17 % à 18 %. Le nombre de per­sonnes qui consi­dèrent le fran­çais comme leur langue of­fi­cielle a di­mi­nué, en On­ta­rio, de 0,2 % de­puis 2011. L’As­sem­blée de la fran­co­pho­nie de l’On­ta­rio (AFO) s’in­quiète de cette baisse re­la­tive du fran­çais.

« L’ave­nir de la com­mu­nau­té fran­coon­ta­rienne est me­na­cé en On­ta­rio, a ex­pli­qué Ca­rol Jo­lin, le pré­sident de l’AFO. Cette di­mi­nu­tion af­fecte notre ca­pa­ci­té de vivre en fran­çais, d’ob­te­nir des ser­vices gou­ver­ne­men­taux dans notre langue et d’être re­pré­sen­tés au­près des ac­teurs po­li­tiques. » Même si l’usage de la langue of­fi­cielle fran­çaise a di­mi­nué, le nombre de fran­co­phones vi­vant en On­ta­rio ain­si que les per­sonnes pou­vant s’ex­pri­mer en fran­çais a aug­men­té.

D’autres don­nées in­té­res­santes du re­cen­se­ment ap­par­tiennent aux ca­té­go­ries des fa­milles et du mé­nage. En gé­né­ral, à tra­vers le pays, le nombre de couples vi­vant sans en­fants a aug­men­té plus ra­pi­de­ment que ceux qui vivent avec des en­fants – avec cer­tains écarts entre l’est et l’ouest du Ca­na­da.

L’On­ta­rio est l’une des ré­gions où le nombre de couples vi­vant avec des en­fants est le plus éle­vé, sui­vant de près le Nu­na­vut et les Ter­ri­toires du Nord-Ouest. Plus par­ti­cu­liè­re­ment, le pour­cen­tage des mé­nages d’une seule per­sonne est au som­met dans l’his­toire du Ca­na­da, à 28,2 %. Glo­ba­le­ment, le re­cen­se­ment re­flète la di­ver­si­té du pays en termes de langues et de fa­milles.

—sub­mit­ted pho­to

Sta­tis­tics Ca­na­da has re­cent­ly re­lea­sed the key high­lights of the 2016 Ca­na­dian Cen­sus. Most no­ta­bly, the per­cen­tage of one-per­son hou­se­holds is at an all-time high in Ca­na­da’s 150-year his­to­ry. On­ta­rio is one of the areas with the hi­ghest per­cen­tage of couples li­ving with chil­dren, whe­reas Wes­tern Ca­na­da is tren­ding the op­po­site. Bi­lin­gua­lism in the coun­try is al­so at an all-time high – sho­wing the French lan­guage lo­sing grounds in Que­bec, as well as in pre­do­mi­nant­ly fran­co­phone parts of On­ta­rio.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.