Zone sco­laire : un ré­sident de Cas­sel­man in­quiet

Le Reflet (The News) - - LA UNE - VI­CKY CHAR­BON­NEAU vi­cky.char­bon­neau@eap.on.ca

Après avoir été té­moin d’un in­ci­dent évi­té de jus­tesse la se­maine der­nière, un ré­sident de Cas­sel­man a pris l’ini­tia­tive d’adres­ser le pro­blème de vi­tesse qui sé­vit dans la zone sco­laire où il ha­bite.

En ef­fet, à la suite de son plai­doyer de­vant le conseil mu­ni­ci­pal mar­di der­nier, le ré­sident de Cas­sel­man, Roch La­londe, sou­haite voir une so­lu­tion concrète afin que la li­mite de vi­tesse soit res­pec­tée dans la zone sco­laire. « On es­père un sui­vi sé­rieux », a-t-il confié lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

M. La­londe, qui ha­bite Pro­me­nade des Érables, a ex­pli­qué que de­puis en­vi­ron un an et de­mi, ses voi­sins et lui ont consta­té une aug­men­ta­tion consi­dé­rable de la vi­tesse des au­to­mo­bi­listes, spé­cia­le­ment à par­tir de l’in­ter­sec­tion de la rue An­dré jus­qu’à la gar­de­rie ad­ja­cente, à l’Aca­dé­mie de la Sei­gneu­rie à Cas­sel­man.

À ce­la s’ajoute le fait que la li­mite de vi­tesse de 40 km/h n’est af­fi­chée que sur un cô­té de la rue, et en plus, le trot­toir et le che­min pa­vé sont presque à éga­li­té.

Avant de faire sa pré­sen­ta­tion de­vant le conseil, M. La­londe est al­lé vi­si­ter l’en­semble des 25 à 30 ré­si­dences sur sa rue. Tous étaient d’ac­cord et avaient fait le même constat de leur cô­té.

Cons­ciente de la si­tua­tion, la mu­ni­ci­pa­li­té avait fait ins­tal­ler un ra­dar qui in­dique la vi­tesse à chaque au­to­mo­bi­liste qui cir­cu­lait dans sa di­rec­tion. Au mo­ment où le ra­dar était tou­jours en place, soit au mois de mai de l’été pas­sé, M. La­londe a même vu une vi­tesse de 88 km/h s’af­fi­cher au ra­dar.

« Les vé­hi­cules sont si confor­tables et ra­pides que sou­vent, l’au­to­mo­bi­liste ne se rend même pas compte de sa vi­tesse ex­ces­sive, a-t-il pré­ci­sé. La vi­tesse n’ira pas en di­mi­nuant, ça de­vient une rou­tine. Dans mon livre à moi, dans une zone sco­laire, c’est to­lé­rance zé­ro. »

Bien que le maire Con­rad La­ma­de­leine ait pro­po­sé de contac­ter la po­lice à ce su­jet, M. La­londe es­time que cette so­lu­tion n’est pas suf­fi­sante.

« La pre­mière étape se­rait d’ins­tal­ler des bol­lards, des po­teaux ins­tal­lés dans la rue qui obligent les au­to­mo­bi­listes à ra­len­tir afin de ne pas les ac­cro­cher. Une autre so­lu­tion se­lon oui se­rait de faire ins­tal­ler au moins trois dos d’âne (speed bumps) as­sez larges pour ne pas qu’ils nuisent au dé­blaie­ment de la neige. »

De plus, M. La­londe a sou­le­vé le pro­jet de loi 65, qui touche la sé­cu­ri­té ac­crue des zones d’école. « Le gou­ver­ne­ment de l’On­ta­rio a sta­tué que les mu­ni­ci­pa­li­tés pour­raient ins­tal­ler des ra­dars pho­tos dans les zones sco­laires et que l’ar­gent des contra­ven­tions irait dans les coffres de la mu­ni­ci­pa­li­té. »

En ef­fet, afin de rendre les routes plus sé­cu­ri­taires pour les usa­gers vul­né­rables comme les pié­tons et les cy­clistes, cette loi don­ne­rait aux mu­ni­ci­pa­li­tés plus d’ou­tils pour fixer des li­mites de vi­tesse par dé­faut ré­duites, pour uti­li­ser des dis­po­si­tifs au­to­ma­ti­sés de contrôle de la vi­tesse dans les zones de sé­cu­ri­té com­mu­nau­taires et les zones sco­laires.

—pho­to bank

A Cas­sel­man re­sident has no­ti­ced an in­crease in speed of ve­hicles on his street, Pro­me­nade des Érables, and fears for the worst if no­thing is done to re­me­dy the si­tua­tion, es­pe­cial­ly since his street leads to a school. Af­ter wit­nes­sing an in­ci­dent at the be­gin­ning of No­vem­ber, La­londe took the ini­tia­tive to ad­dress coun­cil and consult with neigh­bors. He wishes to see speed bumps or bol­lards ins­tal­led, such as pic­tu­red, which would force dri­vers to re­duce their speed in the area.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.