His­toire, cou­tumes et tra­di­tions

Le Vortex de Bagotville - - MOT DE L’ADJUDANT- CHEF - Par Ad­juc Pa­trice Rioux Ad­ju­dant- chef de la BFC Ba­got­ville et de la 3e Es­cadre

J’ ai­me­rais sou­li­gner l’en­ga­ge­ment de deux groupes de per­sonnes qui, de par leur pro­fes­sion­na­lisme et leurs va­leurs, contri­buent au main­tien de nos cou­tumes et de nos tra­di­tions en tant qu’ins­ti­tu­tion. Ces per­sonnes contri­buent éga­le­ment à la mise en va­leur de notre his­toire pas­sée, pré­sente et fu­ture. Dans le contexte opé­ra­tion­nel ac­tuel très exi­geant, leur en­ga­ge­ment est des plus si­gni­fi­ca­tifs, car il est vo­lon­taire et se fait prin­ci­pa­le­ment à l’ex­té­rieur des heures de tra­vail ré­gu­lières. Le pre­mier groupe, qui s’est for­mé il y a quelques se­maines à peine, est ce­lui du Co­mi­té du Pa­tri­moine mi­li­taire de la Base de Ba­got­ville. Ce groupe est com­po­sé d’en­vi­ron quinze per­sonnes re­pré­sen­tant les trois élé­ments et pro­ve­nant de nos uni­tés per­ma­nentes et hé­ber­gées. Ces per­sonnes tra­vaille­ront prin­ci­pa­le­ment sur trois vo­lets : his­toire, cou­tumes et tra­di­tions, et pro­to­cole. Ces trois vo­lets sont tous re­liés aux mi­li­taires et ci­vils de la Base de Ba­got­ville, ain­si qu’à ceux de la Ma­rine royale ca­na­dienne, de l’Ar­mée ca­na­dienne et de l’Aviation royale ca­na­dienne. Ce­la re­pré­sente un en­ga­ge­ment très com­plexe et ar­du, avec des ob­jec­tifs à moyen et à long terme. Tou­te­fois, la mo­ti­va­tion et l’in­té­rêt que ces per­sonnes portent à cette cause sont des plus exem­plaires. Je tiens à les fé­li­ci­ter et à les re­mer­cier au nom de toute notre com­mu­nau­té mi­li­taire pour l’en­ga­ge­ment qu’ils ont pris, et pour le « plus » qu’ils ap­por­te­ront à notre ins­ti­tu­tion.

Dé­fen­dez le Sa­gue­nay. Dans les se­maines à ve­nir, vous pour­rez voir leurs ini­tia­tives prendre forme dans le Vor­tex, qui contien­dra des textes, un coin his­toire, un coin cou­tumes et tra­di­tions, un coin pro­to­cole, des pho­tos ain­si que quelques jeux- ques­tion­naires in­té­res­sants. De plus, un lien sur la page in­tra­net de la Base se­ra dis­po­nible et vous don­ne­ra ac­cès à leur tra­vail. Il vous per­met­tra aus­si de leur sou­mettre des ques­tions ou des su­jets et des ré­fé­rences qui vous in­té­ressent par­ti­cu­liè­re­ment. Le deuxième groupe de per­sonnes qui mé­rite toute notre re­con­nais­sance est notre équipe de la Garde de ca­serne. Cette équipe existe de­puis plu­sieurs an­nées à la Base, comme il en existe dans toutes les autres bases. La tâche de ces équipes a tou­jours été per­çue de fa­çon né­ga­tive et as­so­ciée à un as­pect pu­ni­tif. Aus­si, je suis heu­reux de vous dire au­jourd’hui que nous y avons ap­por­té un nou­vel as­pect de dé­ve­lop­pe­ment pro­fes­sion­nel re­lié à la pré­pa­ra­tion de notre re­lève. L’équipe don­ne­ra de la for­ma­tion dans plu­sieurs sphères pro­to­co­laires, et trans­met­tra des ou­tils et des connais­sances qui don­ne­ront un coup de pouce né­ces­saire à la pro­gres­sion de nos fu­turs ca­po­raux- chefs, ser­gents, ad­ju­dants, ad­ju­dants- maîtres et ad­ju­dants- chefs. Ce groupe com­po­sé d’une qua­ran­taine de per­sonnes re­ce­vra de la for­ma­tion sur les gardes d’hon­neur, les gardes d’ar­ri­vée et de dé­part, les pro­to­coles fu­né­raires, les gardes de vi­gile, les pa­rades et les cé­ré­mo­nies. Ils ont le pri­vi­lège d’être en­tou­rés d’ex­perts et de men­tors pro­ve­nant de nos propres uni­tés : des ser­gents, des ad­ju­dants et des ad­ju­dants­maîtres, tous vo­lon­taires, et ayant comme unique but de trans­mettre leur sa­voir et de pré­pa­rer notre re­lève. En­semble, les membres de la Garde de ca­serne et leurs men­tors sont les re­pré­sen­tants de nos va­leurs et de nos tra­di­tions, car leur image et leur sa­voir sont tou­jours au pre­mier plan lors d’évè­ne­ments pro­to­co­laires ma­jeurs, que ce soit à la Base ou au sein de la com­mu­nau­té ci­vile. Je les fé­li­cite et les re­mer­cie pour leur en­ga­ge­ment et leurs ef­forts. Sans l’ombre d’un doute, ils sont dans la li­gnée de notre re­lève. En ter­mi­nant, le Col Mé­nard et moi- même ai­me­rions vous re­mer­cier pour votre en­ga­ge­ment in­con­di­tion­nel et votre par­ti­ci­pa­tion aux nom­breuses ini­tia­tives liées aux le­vées de fonds pour le Fonds de cha­ri­té de la base. Nous sommes ex­trê­me­ment re­con­nais­sants et fiers de vos ef­forts. Nous nous consi­dé­rons ex­trê­me­ment choyés d’avoir des per­sonnes telles que vous au sein de notre ins­ti­tu­tion. Mer­ci à tous.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.