Une ré­ac­tion ef­fi­cace et co­or­don­née face à la me­nace

Le Vortex de Bagotville - - NEWS -

Quelques jours avant le dé­but

des fes­ti­vi­tés de fin d’an­née, la

23e Es­ca­drille de la police mi­li­taire de Bagotville a te­nu un im­por­tant exer­cice ap­pe­lé Ti­reur ac­tif. « Le but de cet exer­cice était de tes­ter notre ca­pa­ci­té et notre temps de ré­ac­tion face à une at­taque ter­ro­riste » , ré­sume le chef de la police mi­li­taire de Bagotville, le ca­pi­taine Adrien Cô­té. Quelques jours avant la grande si­mu­la­tion, les dif­fé­rents par­ti­ci­pants ont re­çu des ren­sei­gne­ments se­lon les­quels un groupe ter­ro­riste pré­pa­rait quelque chose au Qué­bec. Puis, la BFC Bagotville et l’aé­ro­port sem­blaient être les cibles des ter­ro­ristes. C’est le 6 dé­cembre que deux in­di­vi­dus ar­més sont pas­sés à l’at­taque en s’in­tro­dui­sant dans le bâ­ti­ment du quar­tier gé­né­ral de la 2e Es­cadre. « En moins de trois mi­nutes, les po­li­ciers étaient sur place. Les me­sures de confi­ne­ment ont été mises en place et les po­li­ciers ont com­men­cé à ins­pec­ter l’édi­fice étage par étage pour trou­ver les pré­su­més ter­ro­ristes. Il a fal­lu moins de cinq mi­nutes à nos équipes pour éli­mi­ner la me­nace » , ra­conte le ca­pi­taine Cô­té. Au même mo­ment, les membres du ser­vice de police de Sague- nay et de la Sû­re­té du Qué­bec pre­naient part au même genre d’exer­cice au ter­mi­nal Sa­gue­nay. À cet en­droit, un ti­reur avait pris des gens en otage. « Le scé­na­rio était un peu dif­fé­rent au ter­mi­nal civil pour per­mettre à tous les ser­vices de s’exer­cer. Le groupe tac­tique d’in­ter­ven­tion de la SQ a été ap­pe­lé en ren­fort pour ré­gler la prise d’otage » , ex­plique le com­man­dant de la 23e Es­ca­drille de police mi­li­taire. C’était la pre­mière fois qu’un exer­cice d’une telle am­pleur se te­nait à Bagotville et, se­lon le ca­pi­taine Cô­té, ce ne se­ra cer­tai­ne­ment pas la der­nière. « Nous avons pu vé­ri­fier de nom­breux élé­ments de la pro­cé­dure d’ur­gence en im­pli­quant la Sé­cu­ri­té pu­blique de Sa­gue­nay, la Sû­re­té du Qué­bec, les ser­vices d’ur­gence 911, la di­vi­sion des Opé­ra­tions de la Base et la Police mi­li­taire. C’était une pre­mière d’im­pli­quer au­tant de gens et tous les ser­vices ont dres­sé un bi­lan po­si­tif de l’exer­cice, nous al­lons cer­tai­ne­ment ré­pé­ter ce genre d’en­traî­ne­ment com­mun » , as­sure le ca­pi­taine Cô­té. L’une des prin­ci­pales craintes avant l’exer­cice concer­nait la ca­pa­ci­té des dif­fé­rents ser­vices à par­ta­ger l’in­for­ma­tion en temps réel. Et de ce cô­té- là aus­si tout s’est très bien dé­rou­lé. « Le com­man­dant de la Base nous avait de­man­dé de va­li­der nos pro­cé­dures de confi­ne­ment et de confir­mer la col­la­bo­ra­tion avec les autres ser­vices d’ur­gence. Pour ces deux élé­ments, nous pou­vons dire que nous avons at­teint nos ob­jec- tifs » , conclut Adrien Cô­té. En tout, près d’une cin­quan­taine de per­sonnes ont pris part à l’exer­cice, tant chez les mi­li­taires que du cô­té des ser­vices ci­vils.

Un contrôle étroit de l’ac­cès à la base avait été mis en place.

PHOTO : IMA­GE­RIE CPLC PI­CARD

Les po­li­ciers mi­li­taires ont ra­pi­de­ment neu­tra­li­sé les pré­su­més ter­ro­ristes qui s’étaient in­tro­duits dans l’édi­fice 60.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.