Cui­si­nière à induction : un luxe plus abor­dable

Ra­pide et pré­cise, la cuis­son par induction a de quoi sé­duire ins­tan­ta­né­ment les cuis­tots de tous ca­libres. Reste à les convaincre d’as­su­mer le coût d’un tel ap­pa­reil.

Les Affaires Plus - - Un Huard Sur Les Stéroïdes - PAR CLAU­DINE HÉ­BERT

Po­pu­laires en Eu­rope de­puis 30 ans dé­jà, les cui­si­nières à induction ré­vo­lu­tionnent les cui­sines du Qué­bec. En plus d’être fa­cile à net­toyer, leur plaque à induction offre la même puis­sance et la même pré­ci­sion que les brû­leurs d’une cui­si­nière à gaz.

« Mise au point dans les an­nées 1950, l’induction est une tech­no­lo­gie qui em­ploie l’élec­tro­ma­gné­tisme. Le cou­rant élec­trique passe dans une bo­bine de cuivre si­tuée sous la vi­tro­cé­ra­mique, ce qui a pour ef­fet d’échauf­fer les par­ti­cules mé­tal­liques de la cas­se­role », ex­plique Jo­ce­lyn Brière, créa­tif ventes et mar­ke­ting chez AG In­ter­na­tio­nal, à La­val, un dis­tri­bu­teur d’ap­pa­reils électroménagers haut de gamme.

Au­tre­ment dit, tant qu’une cas­se­role ne touche pas la plaque, celle-ci ne chauffe pas, même si elle est al­lu­mée. S’il n’y a pas de cas­se­role sur la plaque, après quelques se­condes, le mé­ca­nisme ces­se­ra, ajoute Jo­ce­lyn Brière. Par consé­quent, les risques que la nour­ri­ture ou tout autre dé­bor­de­ment ac­ci­den­tel colle à la plaque sont nuls. Un linge hu­mide suf­fit pour faire dis­pa­raître les pe­tits dé­gâts.

Com­bien coûte cette petite mer­veille ? Les cui­si­nières à induction avec four à convec­tion coûtent ai­sé­ment de 1 000 à 1 500 dol­lars de plus qu’un mo­dèle élec­trique tra­di­tion­nel. Ajou­tez 1 000 dol­lars de plus pour une cui­si­nière en­cas­trable, c’es­tà-dire un mo­dèle de type comp­toir sans tête.

La bonne nou­velle : les prix sont à la baisse. Notre nu­mé­ro un, le mo­dèle Elec­tro­lux de 30 po en est un bon exemple. De­puis jan­vier, son prix est pas­sé de 4 000 à 2 500 dol­lars chez cer­tains dé­taillants. « Plus du tiers des ache­teurs de cui­si­nières qui fran­chissent la porte du ma­ga­sin achètent dé­sor­mais un mo­dèle à induction. Une de­mande qui fait bais­ser les prix », ob­serve Érick Pe­sant, re­pré­sen­tant chez Cor­beil, à La­che­naie.

No­tez que la fac­ture ne se li­mite pas au coût de l’ap­pa­reil. Une cui­si­nière à induction né­ces­site un am­pé­rage de 40 am­pères, voire de 50 am­pères pour cer­tains modèles. « Un am­pé­rage dont ne bé­né­fi­cient pas les ré­si­dences construites il y a plus de 10 ans », si­gnale Luc Mas­sie, di­rec­teur des ventes, électroménagers, chez Groupe JC Per­reault. Pour rec­ti­fier le fi­lage et le dis­jonc­teur, il faut donc pré­voir la vi­site d’un élec­tri­cien, qui se dé­place ra­re­ment pour moins de 60 à 80 dol­lars l’heure. Ajou­tez à ce­la le coût des pièces (de 125 à 150 dol­lars) et de quatre à huit heures de tra­vail se­lon la com­plexi­té de la tâche, et le prix de l’ins­tal­la­tion os­cille entre 500 et 1 000 dol­lars.

Autre élé­ment qui pour­rait gon­fler la fac­ture : l’achat d’une nou­velle bat­te­rie de cuisine. Ou­bliez vos belles cas­se­roles de cuivre, d’alu­mi­nium ou de verre. Pour que la plaque à induction fonc­tionne, il faut des us­ten­siles qui contiennent du fer (fonte ou acier). Faites un test mai­son avec un ai­mant. Si l’ai­mant colle au fond de vos cas­se­roles, votre bat­te­rie est com­pa­tible avec la cui­si­nière. Au­tre­ment, pré­voyez une dé­pense sup­plé­men­taire de 500 dol­lars.

En­fin, ce n’est pas parce que la cui­si­nière à induction fait bouillir l’eau trois fois plus vite qu’une cui­si­nière élec­trique qu’elle fe­ra fondre votre fac­ture d’élec­tri­ci­té. Les deux types d’ap­pa­reils en consomment sen­si­ble­ment au­tant. En fait, le réel avan­tage de la cui­si­nière à induction est la ra­pi­di­té d’exé­cu­tion, qui vous per­met­tra de pas­ser plus de temps avec vos in­vi­tés... qu’avec vos cas­se­roles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.