Le de­voir du consom­ma­teur

Les Affaires Plus - - En Couverture - Da­niel Ger­main Chef de pu­bli­ca­tion da­niel.ger­main@tc.tc

Pour cer­tains, le ma­ra­thon des fêtes est dé­jà bien com­men­cé, mais c’est dans les pro­chaines se­maines que les ma­ga­sins se­ront vé­ri­ta­ble­ment pris d’as­saut. Alors, pour mar­quer le coup, nous avons dé­ci­dé de jouer les… étei­gnoirs !

On dé­pense sans trop comp­ter dans les se­maines qui pré­cèdent Noël, que ce soit pour gar­nir le pied du sa­pin, rem­plir le cel­lier ou bour­rer le fri­go en vue des ré­cep­tions. Le mo­ment n’est pas mal choi­si pour vous in­vi­ter à dé­pen­ser moins, non ?

L’ob­jec­tif de notre re­por­tage prin­ci­pal n’est pas de faire la mo­rale en dia­bo­li­sant les centres com­mer­ciaux et la consom­ma­tion. Au contraire, nous vous in­vi­tons à ache­ter! Mais à la ma­nière des consom­ma­teurs qui té­moignent dans nos pages : fu­tée. Ces consom­ma­teurs ont cette fa­cul­té de faire un che­min in­croyable avec un billet de 20 dol­lars. La quête des ra­bais, la vi­gi­lance, la né­go­cia­tion et le flair pour les bonnes af­faires sont de­ve­nus pour eux un ré­flexe, une deuxième na­ture.

Cer­tains vont jus­qu’à évo­quer le « de­voir du consom­ma­teur », qui ne consiste pas à faire rou­ler l’éco­no­mie comme beau­coup aiment le croire, mais à ré­flé­chir sur ses be­soins avant de consom­mer, à re­pous­ser ses achats, à fa­vo­ri­ser la qua­li­té, à faire ses re­cherches et à com­pa­rer les prix. Le de­voir du consom­ma­teur est d’être juste as­sez pingre pour res­sen­tir une pe­tite dou­leur au mo­ment de pas­ser à la caisse.

Bien que cette phi­lo­so­phie soit pleine de bon sens, elle n’a rien de très sé­dui­sant au pre­mier abord. Pour­tant, il faut croire qu’elle in­té­resse de plus en plus de gens, si on en juge par le suc­cès en li­brai­rie du livre de Pierre-Yves McS­ween, chro­ni­queur d’éco­no­mie et de fi­nances per­son­nelles à la sta­tion de ra­dio 98,5, chez Voir. ca et à La Presse. En as-tu vrai­ment be­soin ? une sorte de man­tra dé­ve­lop­pé en une qua­ran­taine de thèmes (de la carte de cré­dit à la der­nière tech­no­lo­gie, en pas­sant par le bud­get, les REEE et l’as­su­rance de dom­mages) est un des très rares livres de fi­nances per­son­nelles à par­ve­nir à se his­ser au som­met des pal­ma­rès de ventes. L’édi­teur, un de mes amis qui tra­vaille dans le do­maine de­puis une ving­taine d’an­nées, n’a ja­mais vu ça. Ce­la tient un peu à la po­pu­la­ri­té de son au­teur, mais quand même, je n’au­rais pas pa­rié sur un tel suc­cès pour un bou­quin dont le mes­sage prin­ci­pal est de consom­mer de ma­nière rai­son­nable et d’épar­gner, quand bien même il se­rait écrit, met­tons, par Vé­ro­nique Clou­tier.

Peut-être que les gens com­mencent sim­ple­ment à être fa­ti­gués de se faire avoir. Voyez ici com­ment des consom­ma­teurs ne se font plus prendre.

Le de­voir du consom­ma­teur est d’être juste as­sez pingre pour res­sen­tir une pe­tite dou­leur au mo­ment de pas­ser à la caisse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.