Un bel exemple de re­qua­li­fi­ca­tion de tra­vailleurs

Les Affaires - - Sommaire - Chro­nique

ls sont 16 dans la pe­tite salle à écou­ter la for­ma­trice qui leur in­culque les élé­ments es­sen­tiels au tra­vail qui les at­tend. D’ici trois jours, ils pour­sui­vront à l’usine leur for­ma­tion, qui du­re­ra six se­maines, avant de pou­voir in­té­grer les équipes de tra­vail.

Ils sont de tous les âges, de tous les mi­lieux et de toutes les ori­gines. Ré­jean et Clau­dette, dans la cin­quan­taine, viennent de vendre leur ba­teau de pêche. Sa­my ne se­ra res­té que trois mois à Mon­tréal après avoir émi­gré de France. Ma­rie-Claude ar­rive de Val­court avec Alain, qui avait un em­ploi stable chez BRP. Va­nes­sa, qui avait quit­té Grande-Ri­vière pour ten­ter sa chance à Mon­tréal, a dé­ci­dé de re­ve­nir en Gas­pé­sie.

Tous et toutes se sont lais­sé convaincre de joindre les rangs du plus im­por­tant em­ployeur in­dus­triel à l’est de Ri­vière-du-Loup : LM Wind Po­wer, ins­tal­lé dans le parc in­dus­triel de Gaspé. J’ai eu l’oc­ca­sion de les ren­con­trer briè­ve­ment l’après-mi­di où le di­rec­teur de l’usine, Alexandre Bou­lay, m’a fait dé­cou­vrir cet im­pres­sion­nant com­plexe qui n’en fi­nit plus de s’étendre.

J’au­rai l’oc­ca­sion de vous par­ler plus en dé­tail, dans quelques se­maines, de cette en­tre­prise qui se trouve au­jourd’hui au coeur de la so­lide fi­lière éo­lienne de la Gas­pé­sie. Elle comp­tait 178 tra­vailleurs en août 2016. Qua­torze mois plus tard, l’ef­fec­tif at­teint 480 per­sonnes. Et une af­fiche haute comme un im­meuble de deux étages orne les de­vants de l’usine : « Nous em­bau­chons. »

Ce qui se passe ici est re­pré­sen­ta­tif du cu­rieux pa­ra­doxe tou­chant le mi­lieu du tra­vail au Qué­bec : un taux de chô­mage his­to­ri­que­ment bas, qui os­cille au­tour de 7 % et qui conduit à évo­quer une pé­nu­rie des res­sources, alors que, dans les faits, des di­zaines de mil­liers de per­sonnes se cherchent du bou­lot. L’offre ne sa­tis­fait pas à la de­mande. Il y a un écart entre leurs com­pé­tences et celles que les em­ployeurs re­cherchent.

Et ça ne s’amé­lio­re­ra pas, à moins de pro­cé­der comme LM Wind Po­wer et les autres en­tre­prises, nom­breuses, qui ont com­pris l’im­por­tance de re­qua­li­fier les tra­vailleurs lais­sés pour compte, mais dé­si­reux de se re­faire une place au so­leil.

Le dé­bat se pour­suit quant à l’im­por­tance d’ac­cueillir des gens ve­nus d’ailleurs, qui peuvent ai­der à ren­for­cer l’éco­no­mie du Qué­bec en pleine ex­pan­sion. Oui, nous avons be­soin de ren­fort, dans tous les do­maines. Nous avons aus­si be­soin des idées nou­velles de ceux et de celles qui ar­rivent ici avec une vi­sion dif­fé­rente du monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.