B­TI­MENT 7, LA­BO­RA­TOIRE DE DÉVELOPPPEURS AC­TI­VISTES

Les Affaires - - Manchette - – Diane Bé­rard

Jan­vier 2018 mar­que­ra l’ou­ver­ture de la phase 1 de Bâ­ti­ment 7. Cet an­cien ate­lier du CN de 89 316 pieds car­rés était des­ti­né à de­ve­nir un ca­si­no. Les ci­toyens s’y sont op­po­sés. Ils ont for­mé le col­lec­tif 7 à Nous pour ré­cu­pé­rer le bâ­ti­ment et dé­ve­lop­per un pro­jet pour leur com­mu­nau­té. Ils ont ob­te­nu des sub­ven­tions de 2,2 mil­lions de dol­lars, des prêts et 1 M$ du pro­mo­teur qui leur a cé­dé le ter­rain et le bâ­ti­ment (Groupe Mach) pour fi­nan­cer la dé­con­ta­mi­na­tion et la mise à ni­veau de l’im­meuble né­gli­gé. Il a fal­lu neuf ans pour ar­ri­ver à l’ou­ver­ture pro­chaine. « Ac­ti­visme et dé­ve­lop­pe­ment ne s’op­posent pas, dit Ju­dith Cayer, char­gée de pro­jet pour Bâ­ti­ment 7. On peut être des ac­ti­vistes dé­ve­lop­peurs. Il faut faire preuve de beau­coup de réa­lisme et de stra­té­gie dans nos luttes tout en gar­dant notre coeur re­belle, car il y au­ra tou­jours des portes à dé­fon­cer. » Les fe­nêtres doivent être po­sées pour l’ou­ver­ture, et les rem­bour­se­ments de TPS-TVQ, ef­fec­tués à temps. « Tout ce­la en écou­tant notre coeur pour ne pas ou­blier que nous avons un nou­veau mo­dèle de so­cié­té à construire », pour­suit Ju­dith Cayer. En 2010, elle est re­tour­née sur les bancs d’école pour ter­mi­ner un DESS en ges­tion de pro­jet. Au fil des ans, et par la force des choses, les membres du col­lec­tif 7 à Nous sont de­ve­nus ex­perts en dé­ve­lop­pe­ment im­mo­bi­lier, en mo­dèles d’af­faires et même en as­su­rance. Bâ­ti­ment 7 se­ra dé­ployé en quatre phases, pour des rai­sons fi­nan­cières. Les dé­fis sont im­por­tants. Les pro­jets qui co­ha­bi­te­ront – com­merces, ate­liers de ré­pa­ra­tion mé­ca­nique, res­tau­rants, etc. – re­po­se­ront sur des mo­dèles de re­ve­nu hy­brides en­core à dé­ve­lop­per. Les lo­ca­taires ne paie­ront pas tous le même loyer. Sans comp­ter que les clients se­ront aus­si des membres. Et la four­chette de re­ve­nus des ci­toyens du quar­tier est vaste. Bâ­ti­ment 7 est un la­bo­ra­toire. « Nous re­con­nais­sons que nous ne sa­vons pas tout, mais nous pou­vons ap­prendre ce que nous avons be­soin de sa­voir, af­firme Mme Cayer. Nous avons ac­quis de la confiance en nous et le sen­ti­ment fé­roce d’être à la bonne place. » Un autre groupe suit les traces du col­lec­tif 7 à Nous. En ef­fet, les ci­toyens du quar­tier Saint-Hen­ri ont stop­pé la conver­sion de la Ca­na­da Mal­ting en co­pro­prié­tés. Ils sou­haitent ré­cu­pé­rer le bâ­ti­ment pour en faire un pro­jet hy­dride.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.