Fran­çois Pou­liot

Les Affaires - - Sommaire - Chro­nique f_­pou­liot

Faut-il jouer les centres de don­nées ?

iens, tiens, se­rions-nous ici en pré­sence d’un sous-sec­teur de l’im­mo­bi­lier où il reste en­core une crois­sance ap­pré­ciable?

La ques­tion nous est ve­nue il y a quelques se­maines alors que BMO Mar­chés des ca­pi­taux amor­çait la cou­ver­ture des fi­du­cies im­mo­bi­lières de centres de don­nées, ces im­meubles du nuage in­for­ma­tique, où se re­trouvent des cen­taines, voire des mil­liers de ser­veurs qui stockent et échangent des don­nées.

On a beau ai­mer l’im­mo­bi­lier tra­di­tion­nel, force est de re­con­naître que le mo­ment est plus in­cer­tain. La baisse des taux d’in­té­rêt de­puis la der­nière crise a fait gon­fler les va­leurs et on ar­rive au­jourd’hui à une si­tua­tion où la pro­ba­bi­li­té d’une re­mon­tée sen­tie est plus éle­vée. De plus, nous sommes éga­le­ment dans un contexte de pro­lon­ge­ment de cycle éco­no­mique, ce qui rend plus ha­sar­deuse la crois­sance par ajout d’uni­tés.

Les ana­lystes Ari Klein et John Kim notent ce­pen­dant que les choses de­vraient être dif­fé­rentes pour les centres de don­nées.

Cis­co Glo­bal Cloud In­dex pré­dit que le tra­fic de ces centres de­vrait aug­men­ter de 25% par an­née de 2016 à 2021.

Ça ne de­vrait nor­ma­le­ment pas s’ar­rê­ter là. Vous avez en­ten­du par­ler de la dif­fu­sion en conti­nu? De l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle ? De la réa­li­té aug­men­tée ? Des voi­tures au­to­nomes?

C’est beau­coup plus de don­nées qui sont à ve­nir sur les ré­seaux et il fau­dra qu’elles tran­sitent et soient sto­ckées quelque part. Au terme d’une en­quête me­née en col­la­bo­ra­tion avec la firme 650 Group, BMO croit que pour ré­pondre à la de­mande, l’in­dus­trie de­vra faire croître le nombre d’éta­gères à ser­veur ( racks) de 13% par an­née de 2017 à 2021. La mai­son voit aus­si les vo­lumes d’élec­tri­ci­té (en mé­ga­watts) aug­men­ter de 18% par an­née sur le même ho­ri­zon.

La don­née sur l’élec­tri­ci­té est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tante. Si en im­mo­bi­lier tra­di­tion­nel le loyer est en fonc­tion du pied car­ré, en im­mo­bi­lier de centres de don­nées, il est gé­né­rale- 19p2,4 6.15 pouce ment en fonc­tion des vo­lumes d’élec­tri­ci­té.

On le voit, si les pro­jec­tions de BMO sont exactes, la crois­sance dans l’im­mo­bi­lier de centres de don­nées se­ra net­te­ment su­pé­rieure à celle de l’im­mo­bi­lier tra­di­tion­nel. Quelques ques­tions 1– Si le pay­sage est si pro­met­teur, n’y a-t-il pas risque que beau­coup de monde se lance en même temps dans le cré­neau et que le sur­plus d’offres conduise à des chutes de prix et de hauts taux d’in­oc­cu­pa­tion?

Le risque est en ef­fet pré­sent. Et c’est no­tam­ment sur cette crainte que le sec­teur a en cours d’an­née glis­sé de 15%, avant de fi­na­le­ment se re­dres­ser. Il y a d’im­por­tants ajouts d’offres. Dans cer­tains mar­chés, trop par rap­port à la de­mande (ça semble le cas au Qué­bec). Mais, gé­né­ra­le­ment par­lant, la de­mande est pour l’ins­tant en me­sure d’ab­sor­ber les ajouts d’offre. BMO es­time que la ca­pa­ci­té en dé­ve­lop­pe­ment en Amé­rique du Nord est ac­tuel­le­ment lé­gè­re­ment sous la moyenne des trois der­nières an­nées et pré­cise que les centres de don­nées louent gé­né­ra­le­ment en avance de 40% à 50% d’un pro­jet avant d’al­ler de l’avant.

2– De­vant de telles pers­pec­tives, le po­ten­tiel est-il dé­jà es­comp­té dans les cours bour­siers?

Ça ne semble pas. Si on s’at­tarde aux fonds dis­po­nibles en pro­ve­nance des opé­ra­tions ( avai­lable funds from ope­ra­tion

per share), les titres du sous-sec­teur se né­go­cient à des mul­tiples lé­gè­re­ment plus faibles que la moyenne du sec­teur im­mo­bi­lier dans son en­semble. La crois­sance an­ti­ci­pée étant net­te­ment meilleure, les titres des centres de don­nées semblent donc à meilleur prix.

3– Se peut-il que la crois­sance an­ti­ci­pée de la de­mande soit sur­es­ti­mée?

C’est tou­jours pos­sible. Du moins sur l’ho­ri­zon 2021. Il se peut que la crois­sance soit plus lente. Mais quelque chose nous dit qu’il est pro­bable qu’elle se­ra im­por­tante. Des so­cié­tés à exa­mi­ner? BMO en aime par­ti­cu­liè­re­ment trois. Equi­nix Le plus im­por­tant ex­ploi­tant mon­dial de centres de don­nées, qui compte 10000 clients et 200 centres dans plus de 50 mar­chés. La mai­son es­time que la so­cié­té de­vrait gé­né­rer une crois­sance in­terne des re­ve­nus dans la haute four­chette à un chiffre jus­qu’en 2022. L’in­ter­con­nexion de son éco­sys­tème crée, aux yeux de BMO, un im­por­tant rem­part contre la com­pé­ti­tion, qui de­vrait per­mettre aux fonds dis­po­nibles en pro­ve­nance des opé­ra­tions d’af­fi­cher une crois­sance de 11,5% par an­née sur le même ho­ri­zon. Le di­vi­dende offre un ren­de­ment de 2,1%. La cible de BMO est à 526$ US. Cy­rusOne L’en­tre­prise ex­ploite 45 centres de don­nées dans 12 mar­chés, prin­ci­pa­le­ment aux États-Unis et en Eu­rope. Elle compte en­vi­ron 1000 clients, mais a pour par­ti­cu­la­ri­té de fo­ca­li­ser sur de grands clients, de type For­tune 1000. BMO s’at­tend à une crois­sance des fonds dis­po­nibles en pro­ve­nance de l’ex­ploi­ta­tion de 13% en 2019 et 2020. Le di­vi­dende offre un ren­de­ment de 3%. La cible de BMO est à 73$ US. QTS Rea­li­ty Trust Un pa­ri plus au­da­cieux ce­lui-là. L’en­tre­prise compte 25 centres de don­nées et 1 000 clients en Amé­rique du Nord. Elle est en re­struc­tu­ra­tion. QTS cherche à sor­tir des ser­vices qu’elle of­frait aux en­tre­prises dans le nuage in­for­ma­tique pour uni­que­ment se concen­trer sur la lo­ca­tion. De­puis l’an­nonce, en fé­vrier, le titre est en re­cul de 24%, alors que le sous-sec­teur n’est en baisse que de 1%. Les ana­lystes de BMO notent qu’il y a cer­tai­ne­ment des risques liés à la ré­or­ga­ni­sa­tion, mais jugent que l’équa­tion risque/ ren­de­ment est fa­vo­rable. L’ac­tion s’échange à un es­compte de 17% sur le groupe et à un es­compte de 13% sur son mul­tiple his­to­rique. Le ren­de­ment de di­vi­dende est de 4%. La cible est à 51$ US.

la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.