Les va­leurs de la Ré­pu­blique fran­çaise

Les Fiches du Petit Quotidien - - SOMMAIRE -

Notre pays est une ré­pu­blique : la loi doit être res­pec­tée par tous et le pré­sident est élu (ce n’est pas un roi ni un fils de roi). Sa de­vise est « Li­ber­té, éga­li­té, fra­ter­ni­té ». Exemples d’idées im­por­tantes dans la Ré­pu­blique fran­çaise.

La laï­ci­té

C’est une règle dans notre pays de­puis 1905. Elle dit que cha­cun est libre de choi­sir sa re­li­gion ou de ne pas en avoir. Les chefs du pays prennent des dé­ci­sions pour tous les ha­bi­tants, sans te­nir compte des re­li­gions. Dans les écoles pu­bliques, par exemple, les connais­sances sont en­sei­gnées à tous de la même ma­nière. Les croyances de cha­cun doivent res­ter à la mai­son, dans la vie pri­vée.

La dé­mo­cra­tie

En France, les ci­toyens ma­jeurs ont le droit de vo­ter pour choi­sir le pré­sident de la Ré­pu­blique, les dé­pu­tés et leurs re­pré­sen­tants dans les villes, les dé­par te­ments et les ré­gions.

Les li­ber­tés…

Les Fran­çais ont de nom­breuses li­ber tés. Ils ont le droit de s’ex­pri­mer, de se réunir, de choi­sir leurs idées po­li­tiques, de pos­sé­der ce qu’ils veulent… La li­ber té de la presse fait par tie de ces li­ber tés. C’est le droit des jour­na­listes d’in­for­mer (ra­con­ter ce qui s’est pas­sé) et d’ex­pri­mer leurs opi­nions. Tout ce­la, en res­pec­tant la loi. Par exemple, les pa­roles et les ac­tions ra­cistes sont in­ter­dites en France.

… et les droits de l’homme

On dit que « la France est le pays des droits de l’homme ». Parce que ces li­ber­tés sont écrites dans la Dé­cla­ra­tion des droits de l’homme et du ci­toyen, un texte de 1789. En 1948, les pays du monde ont pris ce texte comme mo­dèle pour créer la Dé­cla­ra­tion uni­ver­selle des droits de l’homme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.