Le Parc de Sa­cha of­fi­ciel­le­ment ou­vert à tous!

Un parc où tout le monde peut jouer.

Tribune Express - - LA UNE - MAXIME MYRE Maxime.myre@eap.on.ca

Le 9 juin 2014, la fa­mille Ché­nier vi­vait les pre­miers mo­ments de leur deuil face à la mort de leur fils Sa­cha. Après trois ans de tra­vail achar­né, la fa­mille Ché­nier, ain­si qu’une com­mu­nau­té en en­tier, ont pu fi­na­le­ment of­fi­cia­li­ser l’ou­ver­ture du Parc de Sa­cha. De­puis le 9 juin der­nier, la com­mu­nau­té de Cham­plain et des en­vi­rons a main­te­nant un parc où tout le monde peut jouer.

Le parc était bon­dé de gens ve­nus as­sis­ter j O¶LQDXJXUDWLRQ RI¿FLHOOH du Parc de Sa­cha et plu­sieurs pro­fi­taient dé­jà des nou­velles ins­tal­la­tions amé­nagpHV sur un plan­cher de ca­ou­tchouc, ce qui fa­ci­lite l’ac­cès aux jeux pour les fau­teuils rou­lants. C’était après avoir été in­vi­té dans un parc adap­té en Flo­ride que la fa­mille Ché­nier s’est dit que ce se­rait tel­le­ment un atout pour leur com­mu­nau­té d’avoir un tel parc. Ja­son Ché­nier et Jac­que­lyn Stan­ding ont donc dé­ci­dé, suite au dé­cès de leur fils, de créer un parc en sa mé­moire. C’est donc à la suite d’une conver­sa­tion avec le conseiller de Cham­plain, Jacques La­celle, que la fa­mille Ché­nier est al­lée de l’avant avec le pro­jet.

© C’était une idée folle, mais nous vou­lions ab­so­lu­ment faire quelque chose j la mé­moire de Sa­cha. Quand j’en ai par­lé à Jacques, qui conduit l’au­to­bus que Sa­cha pre­nait chaque ma­tin, tout de suite il m’a dit qu’il m’épau­le­rait ª, a ex­pli­qup Ja­son Ché­nier. L’ap­pui de Jacques La­celle a fait boule de neige. Sous peu, toute la com­mu­nau­té de Cham­plain et les en­vi­rons se sont unis pour que ce pro­jet de parc ac­ces­sible à tous voit le jour. Construit au coût de 380 000 $, le pro­jet avait ga­gné le concours du Fonds com­mu­nau­taire AVIVA et avait re­çu 100 000 $. À ce­la s’ajoute un fi­nan­ce­ment de plus de 44 000 $ du On­ta­rio Tire Ste­ward­ship et 20 000 $ de la Fon­da­tion pour les en­fants Choix du Pré­sident.

Le ter­rain, si­tué au 34, rue De La Sei­gneu­rie, a été don­né par la fa­mille Ché­nier. Le 10 sep­tembre 2016, soit deux ans après que les Ché­nier aient pré­sen­té leur pro­jet au conseil de ville de Cham­plain, les pom­piers de L’Ori­gnal et de Vank­leek Hill ont don­né de leur temps pour construire le parc, et ce, en une jour­née.

Ja­son et Jac­que­lyn Ché­nier ont li­vré un té­moi­gnage émou­vant lors de l’inau­gu­ra­tion. « Le pro­jet avait ses hauts et ses bas et pou­vait par­fois sem­bler un dé­fi in­sur­mon­table, mais nous avons fi­na­le­ment été en me­sure de créer ce parc. Mais nous sa­vions que si on per­sé­vé­rait, ce parc se­rait un mo­nu­ment à la joie que Sa­cha a ame­née dans nos vies et que main­te­nant cette joie pour­rait être par­ta­gée avec tous. Au ser­vice [fu­né­raire] de Sa­cha, j’avais ci­té Osi­ris, le dieu égyp­tien de l’au­de­là. Ap­pa­rem­ment que lorsque quel­qu’un en­trait dans l’au-de­là, Osi­ris de­man­dait si vous aviez ap­por­té de la joie et si vous aviez trou­vé la joie, Sa­cha a fait les deux », avait dé­cla­ré avec émo­tion Jac­que­lyn Stan­ding.

À la suite des al­lo­cu­tions, l’inau­gu­ra­tion s’est ter­mi­née sur le chant et le son du ban­jo de Ter­ry Joe Ro­drigues. Tout le monde dans la foule a chan­té en choeur dans le Parc de Sa­cha, là où tout le monde peut jouer.

Maxime Myre

A crowd of sup­por­ters, school-aged chil­dren and di­gni­ta­ries ga­the­red at 34, De La Sei­gneu­rie Street in the La Sei­gneu­rie re­si­den­tial pro­ject last Fri­day, to ce­le­brate the of­fi­cial ope­ning of Sa­cha’s Park, one of Ca­na­da’s most in­clu­sive parks for people of all abi­li­ties. The ins­pi­ra­tion of such a play­ground came short­ly af­ter young Sa­cha Che­nier’s pas­sing, three years ago to the day. The young boy, who had suf­fe­red from se­vere di­sa­bi­li­ties af­ter a com­pli­ca­ted birth, en­joyed a hap­py life in the care of his fa­mi­ly (pa­rents Ja­son and Jac­que­lyn as well as ol­der bro­ther Se­bas­tien) and through the friend­ship of his school­mates at École élé­men­taire ca­tho­lique Paul-VI in Haw­kes­bu­ry. Des­pite all the care and lo­ving that he re­cei­ved in his short but event­ful life, Sa­cha died at age 10, on June 9, 2014. Mayor Bar­ton along with Sa­cha’s mo­ther, Jac­que­lyn Stan­ding, his bro­ther Se­bas­tien and fa­ther Ja­son Ché­nier at the rib­bon cut­ting.—pho­tos

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.