BROSSEAU SA­TIS­FAIT

Tribune Express - - ACTUALITÉS | NEWS -

Mi­chel Brosseau per­siste et signe. Se­lon lui, Marc A. Le Gris, ac­tuel conseiller mu­ni­ci­pal à Gren­ville-sur-la-Rouge, avait don­né une fausse adresse pour être can­di­dat au poste de maire en 2013.

Il se fonde sur le ju­ge­ment de la Cour su­pé­rieure qui lui donne rai­son, contrai­re­ment au di­rec­teur gé­né­ral des élec­tions du Qué­bec (DGEQ). (Voir la Tri­bune-Ex­press du 31 mai der­nier)

« Le juge Poirier a très bien ju­gé la cause et a très bien vu que les preuves de M. Le Gris n’étaient pas fon­dées. Il a été in­ca­pable de prou­ver ce qu’il avan­çait. Lors de l’élec­tion du 24 mars 2013, M. Le Gris avait don­né comme adresse pour sa mise en can­di­da­ture un bâ­ti­ment qu’il avait ven­du. Il avait ven­du ce bâ­ti­ment le 11 no­vembre 2012 et c’était si­gné chez le no­taire. Donc, il n’était plus pro­prié­taire du bâ­ti­ment », a af­fir­mé M. Brosseau, l’an­cien maire.

Il s’ex­plique mal, alors, que le DGEQ n’ait rien à re­pro­cher à M. Le Gris à la suite de sa plainte. « Ils ont pris quatre ans, de fé­vrier 2013 à juin 2017, pour m’en­voyer une ré­ponse. Je pense que ce n’est pas lo­gique de leur part », a-t-il com­men­té. —Fré­dé­ric Hountondji

Mi­chel Brosseau per­sists in al­le­ging that Marc A. Le Gris, cur­rent mu­ni­ci­pal coun­ci­lor in Gren­ville-sur-la-Rouge, had gi­ven a false ad­dress to be can­di­date for the po­si­tion of mayor in 2013.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.