Nou­veau point de dé­part pour les re­la­tions entre la Chine et le reste du monde

China Today (French) - - SOMMAIRE -

Le pré­sident chi­nois Xi Jin­ping a dé­cla­ré, lors du Fo­rum de Da­vos qui s’est te­nu le 17 jan­vier der­nier, que Bei­jing or­ga­ni­se­rait en mai le Som­met de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale sur les Nou­velles Routes de la Soie. Dans le cadre de ce pro­chain som­met, une table ronde convie­ra des di­ri­geants de di­vers pays, pour abor­der les su­jets sui­vants : le ren­for­ce­ment des liens stra­té­giques entre la po­li­tique et le dé­ve­lop­pe­ment, l’ap­pro­fon­dis­se­ment des par­te­na­riats, la pro­mo­tion de l’in­ter­con­nexion et de la co­opé­ra­tion prag­ma­tique, ain­si que la réa­li­sa­tion d’un dé­ve­lop­pe­ment co­or­don­né.

En au­tomne 2013, le pré­sident Xi Jin­ping a avan­cé le pro­jet de construire conjoin­te­ment la Cein­ture éco­no­mique de la Route de la Soie et la Route de la Soie ma­ri­time du XXIe siècle, res­pec­ti­ve­ment lors de ses vi­sites en Asie cen­trale et en Asie du Sud-Est. Cette ini­tia­tive vise à ren­for­cer la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale, à al­lier les stra­té­gies de dé­ve­lop­pe­ment des pays concer­nés, à mettre en jeu leurs atouts res­pec­tifs et à pro­mou­voir un dé­ve­lop­pe­ment par­ta­gé. Cette idée gran­diose per­met­tra de trans­for­mer les op­por­tu­ni­tés chi­noises en op­por­tu­ni­tés mon­diales, ain­si que de pro­mou­voir un dé­ve­lop­pe­ment par­ta­gé entre la Chine et le reste du monde. La ma­jo­ri­té des pays asia­tiques, au­jourd’hui en manque d’in­fra­struc­tures, pour­ront da­van­tage par­ti­ci­per au mar­ché mon­dial, plus pro­fon­dé­ment et plus équi­ta­ble­ment.

Cette ini­tia­tive a non seule­ment ra­vi­vé l’es­prit de l’an­cienne Route de la Soie, mais l’a aus­si en­ri­chi, en lui don­nant une conno­ta­tion fi­dèle à notre époque. Elle met en re­lief les concepts du ga­gnant-ga­gnant, de l’in­clu­si­vi­té, de l’éga­li­té et du par­tage uni­ver­sel sur la base de la com­mu­ni­ca­tion po­li­tique, de la connec­ti­vi­té des in­fra­struc­tures, des cir­cuits com­mer­ciaux, de la cir­cu­la­tion des ca­pi­taux et de la com­mu­nion des idées entre les peuples.

De­puis plus de trois ans, l’ini­tia­tive des Nou­velles Routes de la Soie, qui cor­res­pond au concept de la mon­dia­li­sa­tion, a connu une pro­gres­sion et des ré­sul­tats en­core meilleurs que pré­vus, en li­bé­rant les ef­fets po­si­tifs de la mon­dia­li­sa­tion. Une cen­taine de pays et or­ga­ni­sa­tions in­ter­na­tio­nales y ont adhé­ré, dont une qua­ran­taine qui a si­gné des contrats de co­opé­ra­tion avec la Chine, par­ve­nant à de larges consen­sus sur la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale. Les ré­so­lu­tions et do­cu­ments per­ti­nents éla­bo­rés par l’As­sem­blée gé­né­rale des Na­tions unies, le Con­seil de sé­cu­ri­té, la Com­mis­sion éco­no­mique et so­ciale pour l’Asie et le Pa­ci­fique, l’APEC, le Som­met Asie-Eu­rope et le Pro­gramme de co­opé­ra­tion éco­no­mique de la sous-ré­gion du Grand Mé­kong ont in­té­gré ou évo­qué le pro­jet de construc­tion des Nou­velles Routes de la Soie. Les po­pu­la­tions des pays ri­ve­rains des Nou­velles Routes de la Soie ont pu mul­ti­plier leurs échanges grâce à l’ap­pro­fon­dis­se­ment de cette ini­tia­tive et la mise en ap­pli­ca­tion des pro­grammes concer­nés, à l’ac­com­plis­se­ment de pro­jets d’in­fra­struc­tures re­pré­sen­tant un in­ves­tis­se­ment de plu­sieurs mil­liards voire quelques di­zaines de mil­liards de dol­lars, ain­si qu’aux trains re­liant l’Eu­rope et l’Asie en em­prun­tant l’an­cienne Route de la Soie.

À l’heure où le pro­tec­tion­nisme et l’an­ti­mon­dia­li­sa­tion gagnent du ter­rain, l’ini­tia­tive des Nou­velles Routes de la Soie, conte­nu im­por­tant des pro­po­si­tions chi­noises pour la gou­ver­nance mon­diale, pré­co­nise de prendre le dé­ve­lop­pe­ment comme le plus grand dé­no­mi­na­teur com­mun et de suivre les prin­cipes de consul­ta­tion com­mune, de construc­tion conjointe et de par­tage.

En con­sé­quence, les pro­po­si­tions chi­noises pour la gou­ver­nance mon­diale ré­sul­tant de l’ini­tia­tive des Nou­velles Routes de la Soie tra­duisent un nou­veau mo­dèle et une nou­velle phi­lo­so­phie de crois­sance. Elles ou­vri­ront une nou­velle ère mar­quée par la paix du­rable, le ga­gnant-ga­gnant, le par­tage et la pros­pé­ri­té com­mune. La Chine or­ga­ni­se­ra le Som­met de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale sur les Nou­velles Routes de la Soie au mo­ment où cette ini­tia­tive en­tre­ra dans une étape clé de son dé­ve­lop­pe­ment. Il convien­dra de dis­cu­ter des pro­grammes de co­opé­ra­tion, de construire des plates-formes pour la co­opé­ra­tion, de par­ta­ger les ré­sul­tats de cette co­opé­ra­tion, de trou­ver des so­lu­tions pour les ques­tions éco­no­miques qui touchent les ré­gions et le monde, ain­si que d’in­suf­fler une nou­velle vi­gueur au dé­ve­lop­pe­ment co­or­don­né.

Dans le cadre de l’or­ga­ni­sa­tion de ce pro­chain som­met, nous sou­hai­tons, conjoin­te­ment avec les autres par­ties, pro­mou­voir la construc­tion des Nou­velles Routes de la Soie dans un es­prit de so­li­da­ri­té, de co­opé­ra­tion, de ga­gnant-ga­gnant et de dé­ve­lop­pe­ment com­mun. Ces prin­cipes per­met­tront d’af­fer­mir les fon­de­ments de la crois­sance éco­no­mique mon­diale et de l’ap­pro­fon­dis­se­ment de la co­opé­ra­tion ré­gio­nale, de pro­mou­voir l’ins­tau­ra­tion d’un nou­vel ordre in­ter­na­tio­nal équi­table et in­clu­sif, de ga­ran­tir le bon­heur de tous les pays et de tous les peuples, et de créer en­semble un ave­nir meilleur !

Cette ini­tia­tive a non seule­ment ra­vi­vé l’es­prit de l’an­cienne Route de la Soie, mais l’a aus­si en­ri­chi, en lui don­nant une conno­ta­tion fi­dèle à notre époque.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.