La Chine cherche sa place dans le ten­nis mon­dial

En ten­nis pro­fes­sion­nel, comme dans bien d’autres do­maines, la Chine cherche son che­min vers les som­mets mon­diaux.

China Today (French) - - SOMMAIRE - ANDRÉS LÓPEZ RODRÍGUEZ, membre de la ré­dac­tion

Chaque an­née, la sai­son de ten­nis se clôt en no­vembre sur la Mas­ters Cup, un tour­noi qui dé­par­tage les huit meilleurs joueurs à l’ATP sui­vant le for­mat par­ti­cu­lier de la li­guilla, c’est-à-dire des confron­ta­tions al­ler-re­tour à éli­mi­na­tion di­recte. Ac­tuel­le­ment et jus­qu’en 2018, le tour­noi mas­cu­lin se tient à Londres et le tour­noi fé­mi­nin à Sin­ga­pour. La Mas­ters Cup est consi­dé­rée comme le tour­noi de ten­nis le plus pres­ti­gieux de la sai­son après les quatre ren­dez-vous du Grand Che­lem.

Chaque an­née, les ama­teurs de ten­nis du monde en­tier tournent leurs re­gards vers la Chine. C’est là en ef­fet, juste avant la Mas­ters Cup, que se tiennent plu­sieurs tour­nois clés, mas­cu­lins et fé­mi­nins, qui ré­servent aux meilleurs joueurs le sé­same de la par­ti­ci­pa­tion à la fa­meuse Cup. Des tour­nois dont le ni­veau d’or­ga­ni­sa­tion et la qua­li­té des par­ti­ci­pants n’ont ces­sé de croître ces der­nières an­nées. Le ten­nis est à la mode en Chine.

Grandes stars pour grand tour­noi

De­puis la fin sep­tembre der­nier, le ten­nis a en­va­hi les pages sport de tous les mé­dias chi­nois. Ce n’est pas sur­pre­nant, étant don­né que la Chine est l’hôte de plu­sieurs tour­nois in­ter­na­tio­naux pres­ti­gieux suc­ces­sifs, qui dis­tri­buent un bon nombre de points comp­tant pour le clas­se­ment mon­dial, sans comp­ter de gé­né­reuses do­ta­tions fi­nan­cières pour les vain­queurs.

Pour les femmes, cette an­née, il y avait l’Open de Wu­han, rem­por­té par la cham­pionne Tchèque Pe­tra Kvi­to­va, on­zième au clas­se­ment ATP, qui s’est te­nu du 25 sep­tembre au 1er oc­tobre 2016. Ce même jour dé­bu­tait à Bei­jing l’Open de Chine, où l’on a vu triom­pher la Po­lo­naise Agniesz­ka Rad­wans­ka, nu­mé­ro trois mon­diale, bat­tant la Bri­tan­nique Jo­han­na Kon­ta clas­sée neu­vième. Cette com­pé­ti­tion consi­dé­rée comme le plus im­por­tant tour­noi fé­mi­nin d’Asie s’est ache­vée le 9 oc­tobre, alors que deux autres dé­bu­taient le len­de­main : l’Open de Hong Kong et ce­lui de Tian­jin, qui ont cou­ron­né res­pec­ti­ve­ment la Da­noise et 22e mon­diale, Ca­ro­line Woz­nia­cki et la Chi­noise Peng Shuai, clas­sée 182e mon­diale.

Le ten­nis mas­cu­lin n’est pas ou­blié pour au­tant, puisque le Mas­ters 1 000 s’est te­nu à Shan­ghai qui dis­tri­buait plus de 7 mil­lions de dol­lars de prix. Il a été rem­por­té par l’écos­sais An­dy Mur­ray qui avait dé­jà ga­gné l’Open de Chine, un tour­noi de l’ATP World Tour 500 do­té de près de 3 mil­lions de dol­lars.

Tous ces tour­nois voient leur ni­veau s’éle­ver sans cesse et, grâce à des do­ta­tions éga­le­ment en hausse, at­tirent les meilleures ra­quettes de la pla­nète. « Je suis fi­dèle à ce tour­noi de­puis dix ans et j’ai tou­jours ado­ré jouer ici. Les joueurs ont tous res­sen­ti l’at­mo­sphère très spé­ciale et l’am­biance très cha­leu­reuse de ces der­niers matches. Je ne peux que re­mer­cier mon équipe et ma fa­mille pour leur

Sun Tian­tian en pleine ac­tion

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.