Le trans­port par­ta­gé

China Today (French) - - INFOS -

Outre les moyens de trans­port tra­di­tion­nels, d’autres choix s’offrent à nous : co­voi­tu­rage sur In­ter­net, vé­lo­par­tage, vé­lo élec­trique et même voi­ture en libre-ser­vice. Avec tous ces nou­veaux modes de consom­ma­tion, le trans­port par­ta­gé prend un es­sor consi­dé­rable.

Se­lon des sta­tis­tiques, le pays comp­te­rait ac­tuel­le­ment une tren­taine d’en­tre­prises opé­rant dans le sec­teur du vé­lo­par­tage via In­ter­net, les­quelles mettent en ser­vice plus de 10 mil­lions de bi­cy­clettes. Elles comp­ta­bi­lisent plus de 100 mil­lions d’ins­crits et plus d’un mil­liard d’uti­li­sa­tions à leur ac­tif. Ce­pen­dant, « tout ne roule pas comme sur des rou­lettes » : vé­los ga­rés n’im­porte où, ma­té­riel mal en­tre­te­nu, offre dé­pas­sant la de­mande dans cer­taines ré­gions…

Afin de ré­gle­men­ter le vé­lo­par­tage, le mi­nis­tère des Trans­ports a ren­du pu­blic l’Avis di­rec­teur pour sti­mu­ler et en­ca­drer le dé­ve­lop­pe­ment des ser­vices de lo­ca­tion

de vé­los via In­ter­net (ébauche) le 22 mai 2017. Un ar­ticle de ce do­cu­ment-pro­jet in­dique clai­re­ment que « la lo­ca­tion de vé­los élec­triques via In­ter­net ne se­ra pas en­cou­ra­gée ».

Les vé­los élec­triques ont fait leur ap­pa­ri­tion en même temps que le vé­lo­par­tage. Mais le gou­ver­ne­ment a ten­té de leur « mettre des bâ­tons dans les roues » pour limiter leur dé­ve­lop­pe­ment, car aux yeux d’un grand nombre d’ha­bi­tants, les uti­li­sa­teurs de vé­los élec­triques sont des « dangers pu­blics » ne res­pec­tant pas le code de la route.

Se­lon Pan Haixiao, pro­fes­seur à la fa­cul­té d’ur­ba­nisme de l’uni­ver­si­té Tong­ji, les vé­los élec­triques ac­ces­sibles en libre-ser­vice de­vraient pour­tant faire fi­gure d’exemple de vé­lo­par­tage.

Xin­min Week­ly N°22, 1er juin 2017

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.