BRICS : une deuxième dé­cen­nie d’or pour la pro­mo­tion du dé­ve­lop­pe­ment mon­dial

China Today (French) - - NEWS -

Le 9e Som­met des BRICS au­ra lieu dé­but sep­tembre 2017 à Xia­men, sur la côte sud-est de la Chine. Sur le thème « Ap­pro­fon­dir le par­te­na­riat des BRICS et fon­der un ave­nir meilleur », le som­met fe­ra le bi­lan des ex­pé­riences des BRICS dans la co­opé­ra­tion au cours de la der­nière dé­cen­nie et pla­ni­fie­ra l’ave­nir pour ou­vrir une deuxième dé­cen­nie brillante.

La pre­mière ren­contre des mi­nistres des Af­faires étran­gères de Chine, du Bré­sil, de Rus­sie et d’Inde, qui s’est te­nue en marge de la 61e As­sem­blée gé­né­rale des Na­tions Unies en 2006, a mar­qué le pro­logue de la co­opé­ra­tion des BRICS. Du­rant cette der­nière dé­cen­nie, les BRICS, nés d’un concept créé dans le rap­port d’une ins­ti­tu­tion fi­nan­cière, sont de­ve­nus un mé­ca­nisme avec une exis­tence réelle ; en com­men­çant par la co­opé­ra­tion éco­no­mique et com­mer­ciale, ils ont pro­gres­si­ve­ment exer­cé une in­fluence im­por­tante sur la gou­ver­nance éco­no­mique mon­diale et de­viennent de plus en plus une force re­pré­sen­tant les pays en dé­ve­lop­pe­ment.

Une dé­cen­nie de co­opé­ra­tion ga­gnant-ga­gnant. La part du vo­lume éco­no­mique glo­bal des BRICS dans l’éco­no­mie mon­diale est pas­sée de 12 % à 23 %, celle du vo­lume glo­bal des échanges, de 11 % à 16 %, celle des in­ves­tis­se­ments à l’étran­ger, de 7 % à 12 %. La contri­bu­tion des BRICS à la crois­sance mon­diale a dé­pas­sé 50 %. Le ni­veau de vie des trois mil­liards de per­sonnes qu’ils abritent s’amé­liore de jour en jour. La co­opé­ra­tion et les échanges se sont épa­nouis dans les do­maines cultu­rels et pé­da­go­giques, pour je­ter une base so­ciale ami­cale à la co­opé­ra­tion.

Une dé­cen­nie pour pro­mou­voir une meilleure gou­ver­nance mon­diale. D’une part, les BRICS ont tra­vaillé en­semble pour fa­vo­ri­ser la ré­forme de la Banque mon­diale (BM) et du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI) en ma­tière de droit de vote et de quotes-parts, de sorte que le droit de vote des BRICS s’est éle­vé à 13,24 % dans la BM et leurs quotes-parts au sein du FMI, à 14,91 %. D’autre part, les BRICS ont créé la Nou­velle banque de dé­ve­lop­pe­ment, la pre­mière ins­ti­tu­tion fi­nan­cière mul­ti­la­té­rale in­dé­pen­dante des pays en dé­ve­lop­pe­ment dans l’his­toire, afin de sou­te­nir la construc­tion d’in­fra­struc­tures et le dé­ve­lop­pe­ment du­rable des pays émer­gents et des pays en dé­ve­lop­pe­ment. Dans le même temps, les BRICS se sont exprimés en­semble sur les grandes ques­tions in­ter­na­tio­nales et ré­gio­nales, moyen­nant des réunions de haut ni­veau sur les af­faires de sé­cu­ri­té, les ren­contres des mi­nistres des Af­faires étran­gères, ain­si que des mé­ca­nismes de tra­vail sur la lutte contre le ter­ro­risme et sur la cy­ber­sé­cu­ri­té, pour ac­croître la re­pré­sen­ta­ti­vi­té et la voix des pays en dé­ve­lop­pe­ment dans les af­faires in­ter­na­tio­nales et éta­blir un ordre in­ter­na­tio­nal plus juste et équi­table.

Le suc­cès des BRICS s’est illus­tré dans les pro­pos du pré­sident chi­nois Xi Jin­ping lors­qu’il a ren­con­tré les mi­nistres des Af­faires étran­gères le 19 juin 2017 : « Les BRICS re­pré­sentent une in­no­va­tion, parce qu’ils ont éta­bli de nou­velles re­la­tions de par­te­na­riat et de non-ali­gne­ment, au-de­là des an­ciennes al­liances mi­li­taires et po­li­tiques. Ils ont ou­vert une nou­velle voie de res­pect mu­tuel et de pro­grès com­mun en trans­cen­dant les idéo­lo­gies, et ont pra­ti­qué les nou­veaux concepts de la ré­ci­pro­ci­té et de la co­opé­ra­tion ga­gnant-ga­gnant en re­je­tant la men­ta­li­té ana­chro­nique du jeu à somme nulle. »

L’es­prit des BRICS, un es­prit « ou­vert, in­clu­sif, co­opé­ra­tif et ga­gnant-ga­gnant » ain­si qua­li­fié, for­mu­lé par le pré­sident Xi Jin­ping lors du Som­met des BRICS à For­ta­le­za (au Bré­sil) en 2014, fait au­jourd’hui consen­sus.

Le suc­cès de cette co­opé­ra­tion ré­side éga­le­ment dans le fait que les BRICS ont main­te­nu les prin­cipes d’éga­li­té, de consul­ta­tion, de prag­ma­tisme et de co­opé­ra­tion, ain­si que les concepts de « consul­ta­tion com­mune, construc­tion conjointe et par­tage ». Ils res­pectent plei­ne­ment et tiennent compte des in­té­rêts de chaque État membre, et ce­la est l’as­pect cru­cial qui dis­tingue les BRICS de tous les autres mé­ca­nismes de co­opé­ra­tion entre grands pays.

Mais le monde reste en­core confron­té à di­vers dé­fis et contra­dic­tions, à cer­tains égards de plus en plus graves. Ain­si les BRICS de­vront-ils conti­nuer à faire preuve d’un bel es­prit, re­le­ver en­semble les dé­fis mon­diaux, don­ner un nou­vel élan à leur co­opé­ra­tion avec de nou­velles idées et ini­tia­tives et ou­vrir de nou­veaux es­paces.

L’es­prit des BRICS, un es­prit « ou­vert, in­clu­sif, co­opé­ra­tif et ga­gnant-ga­gnant »

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.