5.460 bu­reaux de vote et 16.000 juges pour su­per­vi­ser les élec­tions

Watani Francophone - - الصفحة الأمامية -

Avec le vote au pre­mier tour pré­vu pour la mi-oc­tobre, l'Egypte au­ra bien­tôt un or­gane lé­gis­la­tif élu qui pour­rait in­fluen­cer pro­fon­dé­ment la dy­na­mique du pou­voir en vi­gueur.

La Cons­ti­tu­tion 2014 a don­né au Par­le­ment un rôle af­fir­mé dans la sphère po­li­tique. L'ar­ticle 131 ac­corde au Par­le­ment le droit de re­ti­rer la confiance du gou­ver­ne­ment. Le pré­sident ne peut pas re­ma­nier le ca­bi­net sans l'ap­pro­ba­tion du Par­le­ment, con­for­mé­ment à l'ar­ticle 146, et si les par­le­men­taires re­jettent un ca­bi­net don­né, le bloc ma­jo­ri­taire peut nom­mer un Pre­mier mi­nistre pour rem­pla­cer le choix du pré­sident. Le pré­sident peut aus­si ne pas exemp­ter les mi­nistres d'exer­cer leurs fonc­tions sans l'ap­pro­ba­tion du Par­le­ment.

Les pou­voirs du par­le­ment ne s'ar­rêtent pas là. Les dé­pu­tés peuvent mo­di­fier les pro­jets de bud­get de l'Etat, et en outre, l'ar­ticle consti­tu­tion­nel 127 sti­pule que «le pou­voir exé­cu­tif ne peut contrac­ter un prêt, ob­te­nir du fi­nan­ce­ment ou s'en­ga­ger à un projet qui ne fi­gure pas dans les dé­penses en­traî­nant du bud­get ap­prou­vé de la tré­so­re­rie de l'Etat pour une pé­riode sub­sé­quente, sauf avec l'ap­pro­ba­tion du par­le­ment ".

Le pré­sident ne peut dé­cla­rer la guerre sans un vote à la ma­jo­ri­té des deux tiers du par­le­ment, et dé­cla­rer l'état d'ur­gence exige un exa­men par le Par­le­ment dans les sept jours. Le par­le­ment ne peut être dis­sous pen­dant l'état d'ur­gence. Dans les si­tua­tions de non-ur­gence, le pré­sident ne peut dis­soudre le par­le­ment avec un ré­fé­ren­dum.

A cet égard, le pré­sident Ab­del Fat­tah al-Sis­si a dé­cla­ré lun­di der­nier que le ca­bi­net égyp­tien nou­vel­le­ment nom­mé res­te­ra au pou­voir si le Par­le­ment qui doit être élu en oc­tobre et no­vembre ap­prouve son agen­da, "Il n'y a pas de lien entre le pro­chain par­le­ment et la démission du gou­ver­ne­ment, beau­coup de gens pensent ce­la, mais ce n'est pas vrai", a dé­cla­ré al-Sis­si dans un dis­cours à la cé­ré­mo­nie de pa­rade mi­li­taire mar­quant le 42ème an­ni­ver­saire de la vic­toire à la guerre de 1973 entre l'Egypte et Is­raël.

"Le gou­ver­ne­ment pré­sen­te­ra un pro­gramme, si les votes du par­le­ment pour ce­la se­ront po­si­tifs, le gou­ver­ne­ment res­te­ra pour le mettre en oeuvre, si­non, un nou­veau gou­ver­ne­ment se­ra pré­sen­té," a-t-il pré­ci­sé.

A no­ter que la pre­mière phase du vote de la Chambre des re­pré­sen­tants de l'Egypte com­pren­dra 103 com­mis­sions électorales gé­né­rales ain­si que les 5.460 bu­reaux de vote et sous-co­mi­tés, Omar Ma­ra­wan, a dé­cla­ré le porte-pa­role du Co­mi­té élec­to­ral su­prême (CES) de l'Égypte lors d'une confé­rence de presse.

En­vi­ron 16 000 juges su­per­vi­se­ront la pre­mière phase des élec­tions, tan­dis que 87 or­ga­ni­sa­tions ef­fec­tue­ront le sui­vi, y com­pris six or­ga­ni­sa­tions étran­gères, a in­di­qué Omar.

Il y au­ra 17.465 ob­ser­va­teurs lo­caux et 717 ob­ser­va­teurs étran­gers des États-Unis, de la Suède, de l'Union eu- ro­péenne et de l'Afrique.

Le CES a an­non­cé plus tôt qu'il a ap­prou­vé 2.573 can­di­dats en lice in­di­vi­dus et les neuf listes de par­tis.

Les can­di­dats in­dé­pen­dants consti­tuent 65 pour cent des pré­ten­dants, tan­dis que ceux qui ap­par­tiennent à des par­tis po­li­tiques sont de 35 pour cent.

Les femmes can­di­dates sont seule­ment 112. Le co­mi­té a dit qu'il avait no­té des vio­la­tions de la campagne et pris les me­sures ap­pro­priées.

Le co­mi­té élec­to­ral a in­di­qué qu'il a mis en place des conseils de vote élec­tro­nique dans toutes les am­bas­sades à l'étran­ger pour les élec­tions.

Le vote dans la pre­mière phase se dé­rou­le­ra les 17 et 18 oc­tobre outre-mer et les 18 et 19 oc­tobre à l'in­té­rieur de l'Egypte, tan­dis que la deuxième phase se dé­rou­le­ra les 22 et 23 no­vembre.

La pre­mière phase com­pren­dra 14 pro­vinces; Gui­zeh, Fayoum, Bé­ni Soueif, Mi­nya, As­siout, Nou­velle Val­lée, So­hag, Qé­na, Louxor, As­souan, Mer Rouge, Alexan­drie, Bé­hei­ra et Ma­trouh.

Le mi­nis­tère de l'Edu­ca­tion a al­loué 11.082 écoles à tra­vers le pays pour agir comme bu­reaux de vote lors des pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives, dont le coup d'en­voi se­ra le 18 oc­tobre.

Le mi­nis­tère a mis en garde les di­rec­teurs de ces écoles de per­mettre aux can­di­dats d'uti­li­ser les bâ­ti­ments pour leur campagne élec­to­rale.

La pé­riode de campagne élec­to­rale a com­men­cé le 29 sep­tembre et est pré­vue pour du­rer jus­qu'au 16 oc­tobre; un si­lence de la campagne com­mence à mi­di ce jour, se­lon le ca­len­drier fixé par le Co­mi­té su­prême des élec­tions. Les can­di­dats coptes vont concou­rir pour 24 sièges sur une base in­di­vi­duelle dans les pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives, en se concen­trant sur les cir­cons­crip­tions avec une den­si­té de po­pu­la­tion copte. Tou­te­fois, ils es­pèrent que la nou­velle ère per­met­tra aux dé­pu­tés, quelle que soit leur ap­par­te­nance re­li­gieuse ou po­li­tique, d'af­fir­mer le prin­cipe de ci­toyen­ne­té et d'éga­li­té.

Le Pape Ta­wa­dros II, Pape d'Alexan­drie et pa­triarche de la Pré­di­ca­tion de Saint Marc, s'est ren­du aux Etats-Unis mer­cre­di pour une vi­site de trois se­maines aux deux plus an­ciens dio­cèses de Los An­geles, du Sud de la Ca­li­for­nie et d'Ha­waï, ain­si que le dio­cèse du Sud des États-Unis.

Dans le contexte des pro­chaines élec­tions lé­gis­la­tives et les ac­cu­sa­tions lan­cées par les mé­dias que l'Église va in­ter­fé­rer avec la campagne élec­to­rale, le Pape Ta­wa­dros a dé­cla­ré à cet égard: «Notre rôle est d'en­cou­ra­ger et ex­hor­ter tous les Egyp­tiens, à l'in­té­rieur et à l'ex­té­rieur de l'Egypte à prendre part aux élec­tions. Nous ne sou­te­nons au­cun can­di­dat spé­ci­fique. Nous conseillons à tout Egyp­tien de des­cendre et de vo­ter pour ce­lui qui est apte à ser­vir l'Egypte, in­dé­pen­dam­ment de l'ap­par­te­nance re­li­gieuse ou par­ti­sane".

Al-Sis­si pro­non­çant son dis­cours à la cé­ré­mo­nie du 6 oc­tobre

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.